Ciréfasol : collecte de vêtements et de chaussures

L’asbl Ciréfasol

Citoyens et fugiés des Fagnes Solidairesrécolte vêtements et chaussures
pour des réfugiés à Polleur et à Spa

Quand et où : le mardi 3 décembre, à la veillée d’Avent organisée à l’église de Theux à 20h.

Quoi et comment : remplir un sac poubelle avec des vêtements propres et des souliers dont vous n’avez plus l’usage. À l’entrée de l’église, il y aura une remorque dans laquelle vous pourrez mettre votre sac de vêtements ou de chaussures.

Pour qui : les 600 réfugiés qui arrivent pour le moment au Camping de Polleur, au Camping de Spa d’or (Jalhay) et à la rue des Moutons (Spa) dont certains sont toujours en tongs…

Cette association locale est soutenue
dans le cadre de la Campagne d’Avent 2019 de Vivre ensemble

L’association Ciréfasol est née en 2015 de la mise en solidarité de bonnes volontés solitaires… Lorsque l’afflux de réfugiés est venu remplir le camping de Polleur, puis celui de Spa d’or, à Jalhay, des personnes isolées ont été sensibilisées à la détresse et à la souffrance de ces migrants.

Assez rapidement, ces bonnes volontés ont compris trois choses :

  • que notre aide peut être plus efficace si nous nous mettons ensemble,
  • que, au-delà de la générosité nécessaire, nous avons à partager la vie même des réfugiés,
  • que, si nous voulons assurer la pérennité de notre action, nous avons à mieux nous organiser, à mieux communiquer…

Ainsi donc est née, le 22 juin 2018, l’asbl Ciréfasol = CItoyens REfugiés des FAgnes SOLidaires.

Notre association compte une nonantaine de personnes, toutes bénévoles, plus ou moins impliquées dans diverses actions que nous menons conjointement.

Nous avons commencé par organiser des déménagements pour les réfugiés qui, quittant le Centre d’accueil où ils étaient restés, investissent un premier logement dans la région de Spa. Nous avons donc patiemment récolté des meubles que l’on nous donnait pour les entreposer dans l’ancienne école de Nivezé, puis les donner à notre tour en fonction des demandes que les migrants nous faisaient. Cette activité diminue actuellement, car il y a de moins en moins de migrants qui s’installent aux alentours de Spa.

Ensuite, nous avons toujours été sensibles au fait que l’intégration dans notre société passe obligatoirement par l’apprentissage de la langue… Nous avons donc organisé trois ou quatre tables de conversation par semaine, ainsi que deux fois trois heures de cours de français suivis par une douzaine de réfugiés assidus… Chez certains, la volonté d’apprendre et les progrès nous émerveillent vraiment…

Parallèlement à cela, nous les accompagnons dans le dédale des démarches administratives : maison communale, CPAS, Saint-Vincent de Paul, prime au logement, Forem et permis de travail… Souvent, la complexité de notre société est une barrière infranchissable pour eux.

Tout cela trouve un sens et une direction, une humanité plus grande car nous voulons vivre avec eux, enfants et adultes, des moments de convivialité, de partage et de fête combinés. Ainsi, nous invitons chacun d’entre eux pour partager ensemble des barbecues, des sorties en plaine de jeux, des balades en forêt à la recherche de champignons, des visites où chaque moment tisse plus encore de liens entre eux et nous.

Nous pensons aussi que nous avons une mission auprès de la population autochtone de Spa… Nous devons être des traits d’union et des éveilleurs de consciences… C’est la raison pour laquelle notre ASBL travaille pour être visible et aider à la réflexion sur les problèmes de société posés par le phénomène des migrations. Séances de cinéma, conférence et autres activités de conscientisation font donc aussi partie de nos objectifs d’association et nous demandent beaucoup d’énergie.

Depuis trois ans, nous avons suivi ou suivons encore une centaine de migrants dans la région de Spa-Verviers. Dans l’ASBL, chacun s’investit suivant ses qualités et certains y consacrent une grande part de leur vie… mais ce n’est pas du travail, car, pour beaucoup d’entre nous, ces migrants sont devenus nos ami-grands, des personnes que nous admirons pour leurs qualités humaines, leurs valeurs et avec qui nous avons lié nos vies…

D’autres projets encore nous animent : un atelier « chants d’ici et d’ailleurs » où l’apprentissage du français passerait par le chant, un projet d’animation-spectacle où des jeunes réfugiés et autochtones pourraient s’exprimer ensemble…

Depuis peu,  la situation redevient critique exigeant des moyens plus importants. Environ 620 demandeurs d’asile sont arrivés ou sont en voie d’arriver dans les centres de Polleur, de Sart-lez-Spa et de Spa. Dans un souci d’efficacité, nous avons proposé d’unir les bénévoles de ces différents centres sous la coupole de Ciréfasol et d’agir en concertation avec Fedasil et la Croix-Rouge.

Nous proposons d’intervenir sur chacun des sites qui le souhaitent (le site de Spa n’est pas encore ouvert) dans les domaines suivants :

  1. vestiaire ou récolte et distribution de vêtements et chaussures
  2. transports avec véhicule propre ou véhicule Fedasil ou Croix-Rouge
  3. apprentissage de rudiments de français aux adultes
  4. école de devoirs pour les enfants scolarisés dans les écoles
  5. activités culturelles pour adultes et activités extrascolaires pour enfants.

Le site Ciréfasol n’est pas encore mis à jour mais vous trouverez beaucoup d’infos sur :

voir aussi : le site de la RTBF

Contact Ciréfasol :

Marie-Paule Forthomme – Tél : 0472 71 26 60
Courriel
Site internet : www.cirefasol.be/
Page FB : https://www.facebook.com/cirefasol/

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.