Chemin d’Avent 2022 – 2 premiers dimanches

M. l’abbé Villers nous a préparé un carnet nourrissant pour accompagner notre chemin d’Avent 2022. Vous trouverez ci-dessous les textes correspondant aux premier et deuxième dimanche.

L’angoisse devant la fin possible

1er dimanche de l’Avent 

Les signes des temps

Les gens ne se sont doutés de rien. Le déluge les a tous engloutis. (Mt 24,39)

Catastrophes climatiques, covid, guerre, scandales des abus, désertion de nos églises, tout nous pousse à redouter la fin.

« Redécouvrons le Concile pour redonner la primauté à Dieu, à l’essentiel : à une Église folle d’amour pour son Seigneur et pour tous les hommes, aimés par Lui ; à une Église riche en Jésus et pauvre en moyens ; à une Église libre et libératrice. Le Concile montre à l’Église cette voie : il la fait revenir aux sources du premier amour, pour redécouvrir dans ses pauvretés la sainteté de Dieu. Comme les apôtres, chacun de nous a sa Galilée du premier amour, et chacun aujourd’hui est invité à retourner à sa Galilée pour entendre la voix du Seigneur : “Suis-moi”. C’est là, pour retrouver dans le regard du Seigneur la joie perdue. Retrouver la joie : une Église qui a perdu la joie a perdu l’amour. »

Homélie du pape François, 11 octobre 2022


Plus fort que la révolte des ondes, plus profond que ma loi, plus loin que l’âme de ce monde, plus intime que mon « moi », Souffle de Vie chasse les ombres ; fais qu’un feu nouveau brille, ma nuit est sombre. Brûle dans le cœur que tu sondes, viens graver en nous l’image de l’Amour qui aime.

Gaston Lecleir

♠♠♠♠♠

Les fruits nouveaux – 2ème dimanche de l’Avent

Aggiornamento

Produisez du fruit digne de la conversion. (Mt 3,8)

Jean XXIII a voulu ouvrir les fenêtres et aérer l’Église, renfermée et sûre d’elle-même. Sortie et renouveau vont de pair.

« Le Concile nous enseigne à être dans le monde avec les autres sans jamais se sentir au-dessus des autres, comme des serviteurs du plus grand Royaume ; à porter la bonne annonce de l’Évangile dans la vie et dans les langues des hommes, en partageant leurs joies et leurs espérances. Être au milieu du peuple, pas au-dessus du peuple : c’est le péché horrible du cléricalisme qui tue les brebis, qui ne les guide pas, qui ne les fait pas grandir, qui tue. Combien le Concile est actuel : il nous aide à rejeter la tentation de nous enfermer dans les enclos de notre confort et de nos convictions, pour imiter le style de Dieu : aller à la recherche de la brebis perdue et la ramener au bercail, panser la blessée et guérir la malade (cf. Ez 34, 16) ».

Homélie du pape François, 11 octobre 2022


Seigneur, fais-moi dépasser l’étroitesse de mes murs : agrandis mon cœur aux dimensions de la planète. Certains parcourent les chemins pour être témoins de ton amour : je veux les porter avec Toi. D’autres façonnent un monde plus juste, construisent la paix, donnent visage à l’amour fraternel. Renouvelle leurs forces et leur enthousiasme. Mais, Seigneur, on frappe à ma porte : est-ce Toi ?

Gaston Lecleir

Photo du pape François : Pixabay

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.