Voulez-vous aider notre UP ?

Le services des intentions de messe est à la recherche de forces neuves !

La gestion des intentions de messes et leur publication seront assurées jusqu’au 30 septembre 2019. L’équipe actuelle désire être remplacée et cherche une personne (ou une équipe) qui prendrait ce service en charge.

Il exige un suivi régulier, une prestation hebdomadaire peu importante, et un travail plus important tous les deux mois (en fonction de la parution du Semence d’Espérance).

Être à l’aise avec les logiciels (Word, Excel, ou similaires) est nécessaire.

À noter que la situation est actuellement bien à jour et qu’il existe une procédure de travail.

Renseignements complémentaires auprès de Jacques Delcour.

La rétribution est double : la reconnaissance de tous les membres de l’Unité pastorale ET… le centuple au Ciel 🙂 !

Le Pape aux prêtres : courage ! merci !

Dans les médias et même au plus proche, le prêtre est l’objet d’un regard soupçonneux, au pire méprisant. Le regard s’accompagne quelquefois de quolibets ou d’insultes. On peut comprendre tant pas mal d’entre nous ont fait l’actualité judiciaire suite à des actes de pédophilie. Reste que l’immense majorité des prêtres n’est pas concernée par ces crimes. Ils en subissent les effets collatéraux.

Comment caractériser l’état d’esprit des prêtres en ces temps compliqués et douloureux pour eux ?

Le pape François dans sa lettre adressée aux prêtres, et que vous lirez ci-dessous, a les mots qui conviennent et que beaucoup de fidèles laïcs partagent. Dès les premiers mots, il nous a compris : Sans faire de bruit, vous frères prêtres, “quittez” tout pour vous engager dans la vie quotidienne de vos communautés. À vous qui, comme le Curé d’Ars, travaillez dans la “tranchée”, portez sur vos épaules le poids du jour et de la chaleur (cf. Mt 20, 12) et, exposés à d’innombrables situations, “y prenez des risques” quotidiennement et sans vous donner trop d’importance, afin de prendre soin du Peuple de Dieu et de l’accompagner. Je m’adresse à chacun de vous qui, si souvent, de manière inaperçue et sacrifiée, dans la lassitude ou la fatigue, la maladie ou la solitude, assumez la mission au service de Dieu et de son peuple et, même avec toutes les difficultés du chemin.

Le pape nous offre ensuite une méditation et des pages clarifiantes pour vivre ce temps d’épreuve. Son propos dessine un itinéraire spirituel de conversion en quatre étapes.

  1. Souffrance : une réalité mortifiante mais qui peut nous sauver de l’hypocrisie et de la spiritualité des apparences.
  2. Gratitude : faire mémoire du regard miséricordieux du Seigneur qui nous a invités à miser sur lui.
  3. Courage : allons à lui qui nous a promis venez à moi qui peinez sous le fardeau et je vous procurai le repos.
  4. Louange : car « l’histoire humaine ne finit pas devant une pierre tombale.

À vous aussi, lecteurs de ce message, s’adresse cette proposition d’un parcours spirituel qui peut unir prêtres et laïcs en ces temps sombres d’où peut jaillir la lumière pascale.

Bonne lecture et méditation !

Abbé Marcel Villers

Illustration : Wikipedia


LETTRE DU PAPE FRANÇOIS AUX PRÊTRES,
À L’OCCASION DES 160 ANS DE LA MORT
DE SAINT JEAN-MARIE VIANNEY, LE CURÉ D’ARS

Lire la suite « Le Pape aux prêtres : courage ! merci ! »

Hommage à Raymond Schmitz – Fabrique d’église de Desnié

Cela commence comme un conte de fée : il était une fois, un jeune homme de Banoyard qui épousa une jeune fille de Desnié. C’était le 12 novembre 1960.

Un jour, son beau-père, Matthieu, cherchait quelqu’un pour remplacer Lucien Leroy, un membre de la Fabrique d’église décédé inopinément.

Vous savez comment sont les jeunes mariés ! Et pour ne pas déplaire au papa de sa bien-aimée, Raymond a dit « oui » et a accepté d’entrer comme membre au conseil de fabrique.

C’était il y a 55 ans.

Depuis lors, il a gravi les échelons et est devenu président. Il en a observé des changements au sein de l’Église !

Il en a connu des prêtres ! Il a côtoyé M. l’abbé Cabay, jusqu’en 1971. Durant 5 mois et demi, ce fut l’abbé Dehottay ; puis de 1971 à 1974, l’abbé Ninane ; ensuite l’abbé Rost a géré la paroisse, depuis 1975 jusqu’à son décès en 2004 ; M. l’abbé Deblon, trop tôt disparu, a assuré l’intérim quand l’abbé Rost était malade ; l’abbé Ignace est alors arrivé en 2006 et est resté jusqu’en 2012, suivi par l’abbé Floribert pendant 2 ans ; maintenant le responsable de notre paroisse est M. le Curé Ista depuis 5 ans.

Raymond en a connu des membres, ceux qui démissionnaient, ceux qui, malheureusement, décédaient.

Il a reçu la médaille d’or de Saint-Lambert pour 50 ans de participation au conseil de fabrique.

Au mois d’avril, Raymond a décidé de se retirer après une longue, très longue période de bénévolat.

Aujourd’hui, le Conseil tient à le remercier pour tout ce qu’il a apporté à notre paroisse, à la vie de laquelle il participe encore en assumant les fonctions de sacristain.

Remercions aussi Jeannine qui, durant toutes ces années, a accepté que son époux s’absente pour les réunions, qu’il soit ainsi à la disposition de la paroisse.

Nous la remercions aussi, car grâce à ses bons soins, nous avons une église bien entretenue.

À tous deux un grand merci pour votre dévouement !

Avant de repartir, nous prendrons le verre de l’amitié en votre honneur.

Annette Formatin-Lepièce