5 mois au Mali : l’abbé François-Xavier Jacques raconte !

L’abbé François-Xavier Jacques, ancien curé-doyen de Verviers,
aujourd’hui prêtre auxiliaire dans notre UP de Theux,
présente son séjour et travail dans le diocèse de Kayes au Mali,

le jeudi 6 juin à 20h en l’église de Juslenville.

Soyez les très bienvenus !

Vous pouvez déjà préparer vos questions pour l’abbé Jacques en lisant son témoignage que nous avons récemment publié sur ce site.

En service dans le diocèse de Kayes, au Mali – Récit

Après mon ministère de curé-doyen à Verviers, je viens de passer cinq mois dans le diocèse de Kayes au Mali. Je m’étais mis au service de Monseigneur Jonas Dembélé qui était venu comme vicaire dominical à Verviers en 2009-2010 lors de ses études à Lumen Vitae.

Le diocèse de Kayes : un diocèse immense à l’ouest, nord-ouest du pays, à la frontière de la Mauritanie au nord et du Sénégal à l’ouest. Près de 160.000 km2, soit plus de 40 fois la superficie du diocèse de Liège (province de Liège 3.844 km2) et plus de 5 fois celle de la Belgique (30.688 km2). Une population de près de 3.000.000 habitants et 9.000 catholiques, soit à peine 0,30%. Sept paroisses avec de petites communautés et équipes de un à trois prêtres et trois ou quatre religieuses. Surtout du clergé diocésain avec en plus, au nord, dans la paroisse de Nioro-du-Sahel, une communauté de Missionnaires d’Afrique africains (Pères Blancs) et, dans les autres paroisses, deux prêtres d’autres diocèses du Mali, un Burkinabé et moi, Belge.

J’étais dans la paroisse -à Liège, on dirait « Unité pastorale »- de Kayes, la paroisse-cathédrale, avec l’évêque, le curé-vicaire général et un jeune vicaire du diocèse de Mopti où j’ai habité et travaillé de 2003 à 2008. J’y avais différentes missions.

Lire la suite « En service dans le diocèse de Kayes, au Mali – Récit »

Chère Marie-José, repose en paix !

Notre Unité pastorale
a célébré les funérailles de Marie-José Delhez

Marie-José est décédée après un long combat courageux contre la maladie, ce samedi 2 décembre 2017. Ses funérailles ont eu lieu le mardi 5 décembre en l’église de Becco qu’elle avait tant fréquentée !

Vous pouvez lire ici l’homélie que l’abbé Marcel Villers a prononcée lors de la messe.

Et voici le message adressé par notre curé, l’abbé Jean-Marc Ista, au début de la célébration des funérailles : 

À l’entame de la célébration d’action de grâce pour Marie-José, c’est avec beaucoup d’émotion que je me suis retrouvé devant ses frères, Iwan et Jean, et sa sœur aînée Arlette, ainsi que ses neveux et nièce, petits-neveux, sa famille, ses amis et des paroissiens. Avec tristesse et espérance, j’ai pu leur partager que j’étais habité par cette scène où Jésus pleure son ami Lazare et console ses sœurs. L’apôtre Paul ne nous invite-t-il pas, par ailleurs, à avoir les sentiments qui sont dans le Christ Jésus ? Alors la tristesse est bien de mise lors du départ de notre bien aimée Marie-José, même s’il y a la consolation de savoir qu’elle ne souffre plus. Il y a aussi l’espérance, à cause de notre foi qui trouve sa source dans la confiance de Jésus devant la mort. Espérance que, pour Marie-José, tout est bien puisqu’elle est désormais auprès de son Seigneur !

Même si Iwan ne souhaitait pas d’éloges, préférant les gestes concrets d’amour et d’amitié que sa sœur a reçus de son vivant, je ne pouvais m’empêcher d’évoquer brièvement Marie-José comme signe de fidélité. Bien au-delà du service qu’elle a rendu au secrétariat de l’Unité pendant des années, avec discrétion et efficacité, jusqu’à ce que la maladie l’en empêche, il y a la fidélité de Marie-José à son Seigneur. Elle aimait à le rencontrer, notamment ici, en l’église de Becco. Il y a sa fidélité envers le prochain, bien sûr ses frères et sœur et sa famille, mais aussi ses amis. Elle a contribué largement à créer un « Emmaüs » au Bois-Renard pour accueillir et soutenir mon prédécesseur et confrère Ignace. Ignace qui préside aujourd’hui les obsèques -avec reconnaissance et émotion… La fidélité et la fiabilité de Marie-José renvoient bien à celle de Dieu dont nous avons pu bénéficier à travers elle. Et sans doute à bien d’autres qualités reçues du Seigneur.

Aussi, malgré notre tristesse, n’essayons pas de la retenir et, ensemble, disons merci à Marie-José pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle nous a donné !

Abbé Jean-Marc Ista,
Curé de l’Unité pastorale de Theux


Marie-José a assuré, durant de longues années, la gestion administrative des baptêmes, mariages et funérailles pour notre Unité pastorale de Theux. Dans l’ombre, au premier étage de la Maison des Paroisses, elle a mené à bien cette mission précieuse, dans la discrétion et l’efficacité, jusqu’au jour où épuisée, elle n’a plus pu se rendre à Theux.

Avec confiance et reconnaissance pour les services qu’elle a rendus, nous la remettons dans les mains du Père, qui, sans aucun doute, l’accueille en lui disant : Viens, entre dans la joie de ton Maître ! et à votre prière fraternelle.

Nous présentons à toute sa famille, et spécialement à Arlette et Iwan, nos plus sincères et chrétiennes condoléances.