Saint-Lambert à La Reid

Saint-Lambert


la-reidUne chapelle, fondée par des habitants, est mentionnée à La Reid en 1512. En 1581, le prince-évêque autorise la vente de quelques terrains pour la réédification de la chapelle, et pour l’érection et la consécration des fonts baptismaux (1), ce qui fut fait après 1586. La Reid devient alors vice-cure et le chapelain vice-curé dépendant de Theux, dont le curé contrôle les comptes, veille au patrimoine et aplanit les conflits à La Reid.

Suite à un incendie en 1634, la chapelle connaît de sérieuses réparations. En 1739, elle subit à nouveau de gros travaux. En 1803, au Concordat, La Reid devient paroisse succursale, indépendante de Theux. Mais la nouvelle paroisse perd alors Becco et Desnié dont les chapelles sont érigées en succursales.

En 1829, réparations et modifications importantes sont réalisées dont la construction de la tour en même temps que le jubé ainsi que la flèche à quatre abat-sons. Enfin, suite à l’état de délabrement de l’édifice, une nouvelle église, néo-gothique, est construite en 1935 ; la tour est conservée avec sa flèche.

La paroisse, comme l’église, est dédiée à saint Lambert, patron du diocèse de Liège, fêté le 17 septembre. Né à Maastricht, vers 636, Lambert appartient à l’aristocratie mérovingienne. Formé par l’évêque Théodard de Tongres-Maastricht et bien introduit à la cour royale, Lambert succède à Théodard et devient un conseiller écouté par le roi Childéric II (662-675). Après l’assassinat de Childéric, Lambert est écarté et relégué 7 ans à l’abbaye de Stavelot. Il retrouve son siège sous Pépin II (645-714) et mène alors une campagne d’évangélisation de la Campine. Probablement vers 705, il meurt assassiné, à Liège, une de ses résidences, victime d’une vengeance de famille (2).

À La Reid, une statue en bois polychromée, du milieu du 18ème s., le représente en ornements liturgiques, mitre sur la tête, crosse à la main droite, signifiant son statut d’évêque. De la main gauche, il soutient un livre, l’Évangile, rappelant ainsi sa mission d’évangélisateur des campagnes.

Que saint Lambert nous accompagne dans la nouvelle évangélisation de notre diocèse !

Abbé Marcel Villers

(1) Trésors d’art religieux au marquisat de Franchimont, Theux, 1971, p 70.
(2) J.-L. Kupper et P. Georges, Saint Lambert, de l’histoire à la légende, Bruxelles, 2006, p. 15.

♠♠♠

Le village de La Reid fait partie de la commune de Theux aujourd’hui, mais a longtemps été le siège d’une commune, l’une des plus grandes de Belgique !

Aujourd’hui la paroisse de La Reid fait partie intégrante du Secteur des Hauteurs, avec Becco et Desnié.

La grande fête locale est celle de saint Fiacre, célébrée avec faste le dernier dimanche d’août, par une grande brocante ! Tous les détails sur le site www.lareid.be.

benEnfants

♠♠♠

Contacts pour la paroisse de La Reid

Le sacristain est Gaston Lejeune (087 37 62 13 et 0494 64 50 79).

Le président du Conseil de fabrique est Willy Peerboom, le secrétaire est Jean-Marie Bouhon (courriel).

vierge cierge stFiacre
Publicités