La minute liturgique – 49 – Communion : boire à la coupe

La communion au vin consacré, quelle que soit la façon choisie pour le faire, est donc un acte fort, comme une manière de nous unir au Christ en sa passion.

Chaque semaine, redécouvrons le sens d’un mot ou d’une expression de la messe.

Les textes de ces minutes liturgiques, rédigées par l’abbé Olivier Windels, vicaire épiscopal et responsable des services de la Catéchèse, du Catéchuménat et de la Liturgie pour le diocèse de Liège, sont publiés aux Éditions Fidélité.

CLÉS POUR LIRE MATTHIEU

Clés pour lire l’évangile de Matthieu
Dans cette série hebdomadaire, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Matthieu. Cette semaine : Mt 11, 2-11 du 3ème dimanche de l’Avent.

3. Es-tu celui qui doit venir ?

Allez annoncer ce que vous entendez et voyez. (Mt 11, 4)

Et qu’entendons-nous ? Que voyons-nous ? Tout simplement rien. Nous n’entendons rien de nouveau, nous ne voyons rien de changé. Nous sommes sourds et aveugles. Mais justement, c’est cela que Jésus est venu changer : nous ouvrir les yeux et les oreilles pour que nous puissions voir et entendre. Avec Jésus, les aveugles voient, les boiteux marchent, les sourds entendent. C’est d’abord nous, les aveugles, les sourds, les boiteux.

Ouvrez vos yeux et vos oreilles, mettez-vous en route. C’est Jésus, la Bonne Nouvelle pour les pauvres, les prisonniers, les aveugles, les opprimés, ceux qui ont faim, qui pleurent, sont haïs et rejetés. Tous ces « pauvres » sont heureux parce que Dieu, en Jésus, se fait proche d’eux.

Jean et Jésus
L’attitude de Jésus, faite de compassion et de bonté, correspondait mal aux exhortations sévères de Jean-Baptiste qui voyait la cognée du Messie déjà à la racine des arbres (Mt 3, 10) ; d’où la question inquiète de Jean : « Es-tu celui qui vient ? », le Messie. Derrière cette interrogation se laisse voir la concurrence entre les communautés issues de Jean le baptiste et celles issues de Jésus : qui est le Messie ? On sait que Jean fut le maître de Jésus et qu’entre eux, les affinités étaient importantes. Cela est vite devenu gênant pour les premiers chrétiens. On admettait mal que Jésus se soit soumis au baptême de Jean en vue du pardon des péchés. Ce conflit conduira les chrétiens à subordonner le Baptiseur à Jésus, ce que met en forme Matthieu (11, 7-14) qui situe Jean comme un grand prophète, mais le plus petit dans le Royaume des cieux.

Abbé Marcel Villers

Chemin d’Avent 2022 – 2 premiers dimanches

M. l’abbé Villers nous a préparé un carnet nourrissant pour accompagner notre chemin d’Avent 2022. Vous trouverez ci-dessous les textes correspondant aux premier et deuxième dimanche.

L’angoisse devant la fin possible

1er dimanche de l’Avent 

Les signes des temps

Les gens ne se sont doutés de rien. Le déluge les a tous engloutis. (Mt 24,39)

Catastrophes climatiques, covid, guerre, scandales des abus, désertion de nos églises, tout nous pousse à redouter la fin.

« Redécouvrons le Concile pour redonner la primauté à Dieu, à l’essentiel : à une Église folle d’amour pour son Seigneur et pour tous les hommes, aimés par Lui ; à une Église riche en Jésus et pauvre en moyens ; à une Église libre et libératrice. Le Concile montre à l’Église cette voie : il la fait revenir aux sources du premier amour, pour redécouvrir dans ses pauvretés la sainteté de Dieu. Comme les apôtres, chacun de nous a sa Galilée du premier amour, et chacun aujourd’hui est invité à retourner à sa Galilée pour entendre la voix du Seigneur : “Suis-moi”. C’est là, pour retrouver dans le regard du Seigneur la joie perdue. Retrouver la joie : une Église qui a perdu la joie a perdu l’amour. »

Homélie du pape François, 11 octobre 2022


Plus fort que la révolte des ondes, plus profond que ma loi, plus loin que l’âme de ce monde, plus intime que mon « moi », Souffle de Vie chasse les ombres ; fais qu’un feu nouveau brille, ma nuit est sombre. Brûle dans le cœur que tu sondes, viens graver en nous l’image de l’Amour qui aime.

Gaston Lecleir

Lire la suite « Chemin d’Avent 2022 – 2 premiers dimanches »

Horaire et intentions des messes du 9 au 15 décembre 2022

Samedi 10 décembre à 17h30 à Juslenville* : messe pour les paroissiens.

Dimanche 11 décembre à 10h à Theux* : messe pour M. et Mme de Limbourg et toute leur famille ; pour Ninette et Jean-Jacques Dropsy et pour les familles Emonts-Schyns ; pour Paul Lemaire et les familles Delhaye et Martin, Arlette Delville et les familles Martin, Mersch et Lemarchand.

Mercredi 14 décembre à 9h à Becco : messe à une intention particulière.

*10 et 11 décembre lors des messes :

grande collecte

au profit des associations soutenues par la campagne Vivre Ensemble

Merci pour votre générosité !

Pour en savoir plus, lisez cet article sur le site du diocèse de Liège