La minute liturgique – 48 – Communion : tendre la main

« J’ai faim, sous-entend le geste de la communion, j’ai faim d’amour, j’ai faim de toi.« 

Chaque semaine, redécouvrons le sens d’un mot ou d’une expression de la messe.

Les textes de ces minutes liturgiques, rédigées par l’abbé Olivier Windels, vicaire épiscopal et responsable des services de la Catéchèse, du Catéchuménat et de la Liturgie pour le diocèse de Liège, sont publiés aux Éditions Fidélité.

CLÉS POUR LIRE MATTHIEU

Clés pour lire l’évangile de Matthieu
Dans cette série hebdomadaire, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Matthieu. Cette semaine : Mt 3, 1-12 du 2ème dimanche de l’Avent.

2. Le Royaume des cieux est tout proche

Produisez donc un fruit digne de la conversion. (Mt 3, 8)

Jean est vêtu de peaux de bêtes, le vêtement sauvage des premiers hommes dans leur corps à corps avec la nature. « Il portait un vêtement de poils de chameau ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. » (3, 4) Que veut nous dire l’évangéliste par cette description ? « Une nouvelle humanité est en train de naître. Ce vêtement de bêtes, c’est l’habit des commencements, le costume des origines. » (J. Debruynne)

Jean invite ainsi à un nouveau commencement, une nouvelle naissance que son baptême symbolise. Mais croyons-nous qu’un autre monde est non seulement possible, mais qu’il est en train de naître ? « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » (3, 3) Se convertir, c’est se repentir, changer de comportement, penser autrement. C’est, au sens le plus littéral, faire demi-tour, se retourner, changer de direction. Mais pourquoi ne changeons-nous pas de route ?

Le Royaume des cieux
Matthieu écrit « des cieux » plutôt que « de Dieu » quand il parle du Règne ou Royaume annoncé. Il parle ainsi comme un juif qui évite de prononcer le nom de Dieu. « Le royaume des cieux est une notion courante dans la littérature apocalyptique juive du 1er siècle avant Jésus-Christ qui l’emprunte elle-même à l’Ancien Testament. Cette expression désigne non pas le lieu ou l’étendue du règne de Dieu (comme peut le faire le mot français de « royaume »), mais plutôt le fait que Dieu est roi, que Dieu règne. Cette royauté, ce règne n’est pas manifeste dans ce monde, mais le jour vient où elle sera pleinement manifestée. L’attente du Royaume constituait l’essentiel de l’espérance d’Israël. Ce qui est nouveau avec Jésus, la bonne nouvelle, c’est que le temps est venu, le règne de Dieu est tout proche. » (J.-J. von ALLMEN, Vocabulaire biblique, 1969)

Abbé Marcel Villers

Horaire et intentions des messes du 2 au 8 décembre 2022

Samedi 3 décembre à 17h30 à Juslenville : ADAL.

Dimanche 4 décembre à 10h à Theux : messe pour Josette Lepièce, ses parents Marcel et Denise Bontemps et son époux ; pour les défunts du mois écoulé et leurs familles.

Mardi 6 décembre à 9h à Oneux : messe pour les paroissiens.

Mercredi 7 décembre à 9h à Becco : messe fondée Curé Roberti, Joséphine Decauwers et Nève de Mévergnies.

Avez-vous déjà installé votre crèche visible de la rue ?

Ce dimanche 27 novembre est le premier jour de l’Avent : c’est le moment de penser à votre crèche !

Comme en 2021, nous vous proposons d’installer votre crèche afin qu’elle soit visible de la rue.

Nos lutins artisans ont réalisé un modèle exclusif (voyez les photos ci-dessous) : cette crèche est à fixer par exemple sur un mur extérieur de votre maison ou à la rambarde de la fenêtre d’un appartement. Si vous souhaitez acquérir une crèche de ce type (20€, prix coûtant), à monter vous-mêmes ou déjà montée (encore à peindre), prenez contact avec nous via paroisse@becco.be.

En 2021, notre parcours des crèches (carte Google) a été vu 3180 fois 🙂 : nous pensons donc que cela vaut la peine de le refaire cette année !

Nous vous invitons à nous faire part de vos découvertes (localisation + photo) pour que nous puissions ajouter ces crèches à la carte Google.

Beau et heureux temps d’Avent !

P.S. Nous vous rappelons la veillée d’entrée en Avent, ce mardi 29 novembre à 20h à Juslenville.