Lundi saint – Pause pour Dieu

Main dans la main

1ère Lecture : Is 42, 1-7

Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice, je t’ai pris par la main, je t’ai mis à part, j’ai fait de toi mon Alliance avec le peuple et la lumière des nations ; tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et de leur cachot ceux qui habitent les ténèbres.

Évangile : Jn 12, 1-11

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, celui qu’il avait ressuscité d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était avec Jésus parmi les convives.

Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie par l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un des disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? Il parla ainsi, non parce qu’il se préoccupait des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait pour lui ce que l’on y mettait.

Jésus lui dit : Laisse-la ! Il fallait qu’elle garde ce parfum pour le jour de mon ensevelissement. Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours.

Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait ressuscité d’entre les morts. Les chefs des prêtres décidèrent alors de faire mourir aussi Lazare parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.


Nous sommes tous appelés… Dieu invite chacun à faire Alliance, il nous veut lumière pour le monde.

Chaque petit geste que nous faisons est une petite goutte d’eau dans la mer… toutes les gouttes rassemblées forment de grands océans. Regrouper ces forces vives, rassembler les bonnes volontés, voilà ce qui va faire bouger le monde et obtenir un peu de Royaume de Dieu sur la terre.

Tu sais, c’est plus qu’une invitation. C’est plus qu’un impératif…
Tu nous as appelés, Seigneur, Tu nous as pris par la main.
Mais nous devons être forts, on doit l’être quand on veut ouvrir les frontières.

« Tu as ouverts les yeux des aveugles » :
donne-nous la force de révéler Ton visage à nos frères.

« Tu as fait sortir les captifs de leur prison » :
donne-nous la force de redonner espoir à ceux qui l’ont perdu.

Donne-nous la force des doux, opiniâtre, profonde, quotidienne.

Nous te le demandons pour vivre de Ton amour.
Amen.


Là où la volonté de Dieu est faite,
Là est le ciel ou le paradis.

Benoît XVI


Confinement dans la ville

Chaque jour, un conseil, un témoignage pour vous aider à vivre le confinement

Faire mémoire. Oui, nous n’oublierons pas ce covid19 et ce bouleversement dans nos vies. Aujourd’hui, en cette période de confinement, nous nous souvenons des bons moments passés en famille, avec les amis, au ciné ou au théâtre… Tout cela nous manque. Et l’eucharistie ? Plus question de se rassembler hormis par les écrans. Le pain de vie ne nous est plus donné. Pour faire mémoire du Christ, il nous reste sa Parole.

S’imprime-t-elle dans nos têtes, dans nos cœurs, dans nos vies ? Quelle phrase de l’évangile me parle aujourd’hui ? Quelle espérance j’y puise ?

Françoise et Frédérique
Equipe Carême dans la ville

Si vous souhaitez prolonger la prière de ce jour, nous vous proposons une méditation sur catholique.org.


Cette pause pour Dieu a été préparée par l’équipe liturgique de Juslenville, que nous remercions. Elle fait partie du parcours La foi… une aventure – Cinq semaines pour prendre un nouveau chemin – Et Pâques au bout de la route…

Télécharger cette Pause pour Dieu en format pdf


Illustration : © Marko Rupnik

Semaine sainte 2020 : messes et offices (TV, radio, internet)

Retrouvez les offices sur KTO via la télévision ou par internet 
• Telenet (Bruxelles et Wallonie) : Canal 36
• Proximus : Canal 215 (Renseignements sur www.proximus.be)
• Voo : Canal 147 (Renseignements sur www.voo.be)
• Orange : canal 98

Écoutez les offices via la radio RCF :
• Direct radio : Bxl 6 FM, Liège93.8 FM, 1RCF Belgique en DAB+
• Direct audio : internet ou App RCF sur smartphone
• Direct vidéo : sur les pages Facebook : Bruxelles, Liège, 1RCF Belgique

Lundi Saint – 6 avril

KTO :

  • 7h : messe à la chapelle Sainte-Marthe à Rome
  • 10h : messe à la grotte de Lourdes
  • 18h15 : messe à Saint-Germain-l’Auxerrois à Paris

RCF : 

  • 19h : messe

Lire la suite « Semaine sainte 2020 : messes et offices (TV, radio, internet) »

Dimanche des Rameaux. Méditation

En ce temps d’absence de célébrations dominicales, nous vous offrons néanmoins une méditation-homélie sur les textes du dimanche des Rameaux. Au seuil de la Grande Semaine, Jésus entre dans la ville où il va connaître la trahison, l’arrestation, le procès, la torture et la mort. Mais c’est notre salut qui se jouait alors. Confions au Seigneur le sort de nos malades dans l’espérance de la résurrection promise.

Humilité et obéissance

Jésus fait son entrée glorieuse, sa « joyeuse entrée », à la manière du souverain qui prend possession de sa capitale lors de l’inauguration de son règne. C’est bien son règne que Jésus inaugure. Les foules ne s’y trompent pas : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit au nom du Seigneur Celui qui vient » (Mt 21,9).

Mais de quel règne s’agit-il ?
Un signe est donné pour comprendre : Jésus entre dans la ville monté sur un âne. Un âne, l’animal des gens ordinaires. Et en plus, un âne emprunté pour l’occasion. Jésus n’arrive pas sur un char royal, ni à cheval comme les conquérants.
Comme le proclame Zacharie : « Sois sans crainte, fille de Sion, voici que ton roi vient, il est monté sur un petit d’ânesse. » Et le texte poursuit : « Dieu retranchera d’Ephraïm tous les chars de guerre et de Jérusalem les chevaux ; l’arc de guerre sera retranché. Il annoncera la paix à tous les peuples » (Za 9, 9-10).

Si Jésus entre à Jérusalem sur un âne, c’est pour signifier la nature de son règne et le moyen de le réaliser.
Son règne est un règne de paix pour tous les peuples. Paix, « shalôm » : réconciliation, salut, libération, santé, plénitude.
Pour tous les peuples. Jésus ouvre ainsi l’antique promesse à la dimension de l’univers. C’est la réconciliation des peuples, de l’humanité que vise la royauté de Jésus : la paix universelle.

Mais par quels moyens ?
« Il n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité à l’égal de Dieu ; au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur » (Ph 2, 6-7).
Tout le contraire d’Adam, insatisfait de l’amitié de Dieu, qui voulait être un dieu, exister par soi. « Il dit non à Dieu et à son amitié. Dès le premier jour, Dieu échoue. Mais il retourne l’échec en trouvant une voie nouvelle pour rejoindre l’homme. » (Benoît XVI)

« Devenu semblable aux hommes, il s’est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu’à mourir, et sur une croix » (Ph 2, 7-8). C’est ainsi que le Christ a vaincu l’orgueil d’Adam, par l’humilité et l’obéissance.
Humilité qui ramène l’homme à sa réalité originelle, le « glébeux », né de la terre, issu de l’humus. Ce n’est pas écrasement ni négation de soi, l’humilité est un acte de lucidité : reconnaître que je ne suis pas ma propre origine.
Obéissance, non pas soumission et renoncement à soi, mais écouter et répondre à l’appel de l’autre comme répondre de soi et de ses actes devant un Autre.

Humilité et obéissance : actes d’acquiescement à soi, à notre propre condition humaine.

Le règne de Dieu inauguré par Jésus, cette entrée à Jérusalem, se révèle chemin de désillusion : celle de nous être crus des dieux. C’est en se manifestant homme, et homme avec insistance, que Jésus accomplit notre salut.

Abbé Marcel Villers

Notre Curé nous parle – 4 avril 2020

En abordant notre Fenêtre par le sud (les Hauteurs)…

Un matin de cette semaine, en abordant notre Fenêtre par le sud (les Hauteurs), j’ai apprécié la lumière de l’aube qui pointait sur l’ensemble de la cuvette. Une pensée pour vous tous, et puis je me suis dit que, dans la vie, j’ai sans doute assisté à plus de couchers qu’à de levers de soleil. L’aube garde ainsi pour moi une part de mystère et de nouveauté.

Mystère et nouveauté, n’est-ce pas ce que le Christ nous prépare pour le matin de Pâques ? Mystère de vie et de lumière, nouveauté dans la communion avec notre Père, le Créateur et l’ensemble de ses œuvres. Dans une de ses homélies de cette semaine, commentant l’évangile de Jean 8, le pape François rappelait qu’être chrétien ne tient pas à une carte d’identité ou un statut social mais au fait d’être disciple.

Le disciple est celui qui demeure dans la Parole, qui se laisse conduire par l’Esprit, l’Hôte très doux de nos cœurs.

Lire la suite « Notre Curé nous parle – 4 avril 2020 »

L’Église, signe de salut parmi les hommes

Nous sommes à l’entrée de la Semaine Sainte en ce dimanche des Rameaux un peu particulier…

L’Écriture va nous faire passer du bain de foule lors de l’entrée de Jésus à Jérusalem à la même foule qui le conspue jusqu’au pied de la croix.

Ceci nous amène à méditer sur le sens d’être un peuple, celui de Dieu. L’Office divin nous proposait cette semaine un extrait du Concile Vatican II sur l’Église.

Je le propose à votre lecture et à votre réflexion.

Jean-Marc,
votre Curé

L’Église,
signe de salut parmi les hommes

Lire la suite « L’Église, signe de salut parmi les hommes »