Carême 2019 : conférences à la cathédrale Saint-Paul à Liège

Comme chaque année, la Commission diocésaine Cultures, Cité et Église
propose 3 conférences de Carême
les dimanches 24 et 31 mars et le dimanche 7 avril
de 14h30 à 16h en la Cathédrale de Liège

L’homme contemporain est, dit-on, en recherche de sens et en quête de repères dans une société qui bouge sans cesse. Notre culture change et les valeurs de jadis ne sont plus évidentes dans notre aujourd’hui. Ce phénomène touche ce qu’il y a de plus profond en l’être humain, sa spiritualité, sa relation à autrui, son inscription dans le collectif… sans parler de sa relation aux institutions, dont l’Église. Une réflexion diversifiée s’impose pour le futur de notre « humanité ».

Le cycle 2019 des conférences de Carême sera ouvert le dimanche 24 mars par Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège, et Bernard Foccroulle, organiste et directeur du Festival d’Aix-en-Provence, sur L’œuvre de Johan Sebastian Bach, modèle de spiritualité.

Le chanoine Eric de Beukelaer, vicaire épiscopal du diocèse de Liège, et le professeur Bruno Colmant, économiste, spécialiste du monde financier (ULB), animeront la deuxième conférence le dimanche 31 mars sur Les gilets jaunes et les marches pour le climat… Où va le capitalisme ?

Et le dimanche 7 avril, le cycle 2019 se clôturera avec le frère Dominique Collin, op, et le professeur Baudouin Decharneux, de l’ULB, sur le sujet Un futur pour l’Église est-il pensable ?

Renseignements auprès du doyen du chapitre, le chanoine Lambert Wers, par email à l.wers@liege.catho.be.

Communiqué original sur le site du diocèse de Liège

Clés pour lire l’évangile de Luc : 18. Il n’est jamais trop tard

Dans cette série hebdomadaire, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Luc. Cette semaine, Lc 13,1-9 du 3ème dimanche du carême.

Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous. (Lc 13,3)

Comme ces Galiléens massacrés, comme ces dix-huit écrasés par une tour, comme l’arbre qu’on coupe, ainsi nous périrons tous. Ces évènements dramatiques et meurtriers nous rappellent comme une gifle que nous sommes voués à mourir. Un accident, une catastrophe, et on se réveille. Chacun se rend compte alors que la menace le guette aussi.

Ces accidents nous rappellent notre fragilité et sont autant d’occasions de faire le point. A quoi sert ma vie ? Qu’est-ce que j’en fais ? Il n’est jamais trop tard pour répondre comme l’enseigne la parabole du vigneron. Un propriétaire veut faire arracher un figuier qui ne donne rien. Le vigneron s’interpose. « Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. » (13,8-9)

Nous sommes peut-être ce figuier sans utilité et sans fruit. Mais il n’est pas trop tard pour changer de vie et « donner enfin du fruit. »

Le figuier

« Avec les olives et les raisins, les figues étaient les fruits les plus répandus et les plus appréciés en Israël (1Ch 12,41). Arbre volontaire et nécessitant peu de soin ou d’eau, le figuier était rarement stérile. Aussi, un figuier improductif étonnait-il (Lc 13,6-9) ou était-il symbole de malédiction (Mt 21,19) ; la destruction des figuiers était un malheur souvent annoncé par les prophètes (Jr 5,17 ; Ha 3,17).

Par contre, le figuier prospère était signe de la faveur divine (Dt 8,8 ; Mi 4,4) et de bien-être, surtout s’il poussait dans la vigne pour servir de soutien aux pampres (1 R 4,25 ; Za 3,10). (André CHOURAQUI, Dictionnaire de la Bible et des religions du livre, 1985)

Abbé Marcel Villers

Horaire et intentions des messes du 22 au 28 mars 2019

Vendredi 22 mars à 20h à Becco : veillée de prière.

Samedi 23 mars

  • à 16h à Theux, Sainte-Joséphine : messe fondée Boniver ;
  • à 17h30 à Juslenville : messe pour les défunts des familles Houyoux et Maréchal.

Dimanche 24 mars à 10h à Theux : messe pour les enfants baptisés au cours de ce mois de mars ; en souvenir du 1er anniversaire du décès de Jean-Pierre Orban.

Mardi 26 mars à 10h30 à Theux, Sainte-Joséphine : temps d’adoration et de prière.

Mercredi 27 mars à 9h à Becco : messe pour les époux Houbeau-Englebert, Jeanine, Alexis et Léon.