La chronique de notre Curé du 10 janvier 2021

Tu es mon enfant bien-aimé

«En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain » (Mc 1, 7-11). La liturgie du dimanche, Jour du Seigneur, aura toujours d’étonnant de nous faire vivre l’Évangile comme un bon film avec des flash-back et des anticipations sur sa finale ouverte… C’est bien sûr que son objet n’est pas de nous faire aller de commémorations en cérémonies passéistes mais de nous permettre d’intégrer à notre rythme le mystère du salut. D’ailleurs certains films aussi ne s’épuisent pas au fil des visions : il y a toujours des découvertes possibles dans les dialogues, les détails, le décor,…

À propos de la fête de l’Épiphanie, saint Pierre Chrysologue (Ravenne Vème s.) écrit : « Celui qui a voulu naître pour nous n’a pas voulu être ignoré de nous et c’est pourquoi il se découvre de telle sorte que ce grand mystère de la bonté divine ne devienne pas l’occasion d’une grande erreur ». Épiphanie, dois-je rappeler que cela signifie manifestation, révélation ? Que celle-ci ne se limite pas à la visite des mages ? D’ailleurs, la fête de l’Épiphanie marque le fait que le mystère du Salut est universel. Il s’adresse à tous. À tous, en tous temps, en tous lieux. Donc à nous aujourd’hui encore et toujours. Pour vivre de l’Évangile, bonne nouvelle, il s’agit de ne pas se tromper de perspective ni de prendre les choses par le petit bout de la lorgnette. C’est sûrement une grâce, une chance de ce temps de Noël 2020-2021 qui s’achève, de nous avoir conduits, par le dépouillement et la sobriété, à la source de vie de manière unique ! Lire la suite « La chronique de notre Curé du 10 janvier 2021 »

Clés pour lire l’évangile de Jean : 8. Baptisé

Dans cette série hebdomadaire, nous voulons cette année fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Jean. Il n’y a pas d’année liturgique centrée sur Jean, comme c’est le cas pour Matthieu, Marc et Luc. Nous ferons donc une lecture continue de Jean en tâchant de faire des liens avec l’année liturgique. Aujourd’hui : Jn 1, 29-34.     

8. Baptisé

J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui. (Jn 1,32)

« Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint. » (1,33) Le baptême de Jésus, comme le nôtre, est un commencement, l’inauguration d’une existence nouvelle, qui est à la fois accomplissement de soi et de la mission particulière que Dieu attend de nous de toute éternité.

C’est par le baptême que commence la vie publique de Jésus, sa mission signifiée par le don de l’Esprit Saint. Comme l’indique Jean-Baptiste : « Si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. » (1,31) Le baptême de Jésus par Jean révèle, manifeste à tous qui est ce Jésus qui sort ainsi de l’incognito. « Moi, j’ai vu et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. » (1,34)

L’agneau de Dieu

« La référence à l’agneau peut avoir trois fondements dans l’Ancien Testament : soit l’agneau d’Isaïe 53,7 (« comme un agneau traîné à l’abattoir ») et dans ce cas Jean verrait en Jésus la figure du serviteur souffrant qui prend sur lui la condition pécheresse du monde ; soit l’agneau immolé et dressé de l’Apocalypse, capable de l’emporter contre le péché (Ap 5,6) ; soit l’agneau pascal (selon Jn 19,14, Jésus est condamné à l’heure où au Temple les prêtres sacrifient les agneaux pour la fête de Pâque). Il ne faut pas oublier que l’évangéliste écrit après Pâque pour des croyants. Un tel titre, « agneau de Dieu », donné à Jésus peut recouvrir les trois sens. » (Alain MARCHADOUR, L’Évangile de Jean, 1992)

Abbé Marcel Villers

Ceux qui nous ont quittés

Depuis le 2 novembre(*), nous avons célébré les funérailles de …

Une nouvelle fois, les restrictions dues à la pandémie affectent la célébration des funérailles : ce fut au cimetière ou dans une église avec une assemblée limitée. Certains de nos amis sont donc partis sans que nous puissions les accompagner ou manifester notre sympathie à leur famille. Nous indiquons ci-dessous les dates et lieux de célébration.

Nous nous souvenons de celles et ceux qui ont vécu leur Grand Passage :

  • Léopold PEREE époux de Gisela SCHULZE, à Theux le 3/11/2020 ;
  • Louis JANCLAES, à Theux le 3/11/2020 ;
  • Georgette GELARD veuve de Marcel POTTIER, à Theux le 4/11/2020 ;
  • Robert FLAUSCH époux de Simone LEGRAND à Jehanster le 6/11/2020 ;
  • Paul CHARRETTE, à Theux (funérarium) le 9/11/2020 ;
  • Raymonde DENOEL, à La Reid le 10/11/2020 ;
  • Marie-Madeleine LION veuve de Jean PAULUIS, à Theux le 15/11/2020 ;
  • Jeannot VILVORDER époux de Nicole DELPORTE, à Juslenville le 18/11/2020 ;
  • Stanislawa POWOLNA, à Theux le 18/11/2020 ;
  • André BOLMAIN, à Juslenville (cimetière) le 25/11/2020 ;
  • Mary COUNET épouse de Mathieu NELLISSEN, à Theux le 25/11/2020 ;
  • Jean-Claude PETERS, à Theux le 26/11/2020 ;
  • Huberte BEDEUR veuve de François DAMBLON, à Theux le 27/11/2020 ;
  • Monique BATTA épouse de Michel SANDRONT, à Juslenville le 30/11/2020 ;
  • Françoise DENIS, à Oneux le 2/12/2020 ;
  • Jeannine HANLET STALMANS veuve de Pol ANDRY, à Theux (funérarium) le 16/12 ;
  • Nicole DELPORTE VEUVE Jeannot VILVORDER, à Juslenville le18/12 ;
  • André HALTER, à Theux le 18/12 ;
  • François (Franz) DUPONT époux de Renée MELAIN, à Theux le 21/12 ;
  • André MORAY époux de Jacqueline VOISIN, à Theux le 28/12 ;
  • Danielle STRUYVEN épouse de Jacques WOLFS, à Theux (funérarium) le 5/01 ;
  • Hélène PARMENTIER veuve de Pierre ONCLIN, à Polleur le 05/01.

Unissons nos prières avec eux et avec leurs familles.

(*) Mise à jour le 05/01/2021

Dans les pas des mages…

Prière pour
mettre nos pas dans ceux des mages

Dans la nuit, les mages ont suivi l’étoile…

Pour tous ceux qui sont désorientés et qui cherchent des points de repère, Seigneur, nous te prions.

Dans leur quête de vérité, les mages ont questionné….

Pour tous ceux qui s’interrogent sur le Christ, afin qu’ils trouvent sur leur route des témoins de sa lumière, Seigneur, nous te prions.

Devant l’enfant de Bethléem, les mages se sont prosternés…

Pour tous les contemplatifs, les priants de notre terre, pour tous les assoiffés de silence, Seigneur, nous te prions.

Lire la suite « Dans les pas des mages… »