« El Quesito » : un fromage pour aider le Pérou !

9 jeunes et presque jeunes partiront début juillet à Puno, au bord du lac Titicaca pour y construire un lavoir au centre « Virgen de Fatima ». Ce centre héberge des jeunes filles, placées par le juge pour leur protection. L’ASBL se lance dans cette aventure en parallèle avec son projet Katanga déjà soutenu par beaucoup d’entre vous.

Pour concrétiser ce nouveau projet, les membres de l’ASBL vendent des petits fromages ’El Quesito’ (appellation non contrôlée). Il s’agit d’un fromage proche du ‘cœur de neufchâtel’.

Chaque fromage de 100 grammes sera prêt à la consommation dès le lundi 18 mars et se vendra au prix de 2,50 euros.

Vous pouvez commander un ou plusieurs « Quesito » en adressant un mail à Anne Junker : junkeranne@gmail.com.

Du 18 au 24 mars, plusieurs points de livraison seront disponibles dans la province de Liège.

Tout don est le bienvenu. Vous pouvez effectuer un virement sur le compte BE93 5230 8071 2967 de l’asbl Oneux.

Merci infiniment pour votre participation !

Clés pour lire l’évangile de Luc : 17. Son visage devint autre

Dans cette série hebdomadaire, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Luc. Cette semaine, Lc 9,28-36 du 2ème dimanche du carême.

De la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils. » (Lc 9,35)

Jésus connaît une transformation éclatante, une véritable métamorphose. « Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. » (9,29) Si la rencontre de Dieu illuminait le visage de Moïse (Ex 34,29), la prière de Jésus transfigure de l’intérieur son visage qui devient éclatant de la blancheur céleste. La lumière divine irradie le visage et le corps de Jésus, sous les yeux de Pierre, Jacques et Jean. « Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. » (9,35)

« Écoutez-le », dit la voix. Ce qui définit le disciple, ce n’est pas une vision, mais une écoute active. Pour la Bible, ce ne sont pas les yeux qui comptent, mais les oreilles. Non pas les images, mais la Parole. La foi ne naît pas de l’image, car « personne n’a jamais vu Dieu » (Jn 1,18). La foi naît de l’écoute.

Moïse et Élie

Moïse, c’est l’ami avec qui Dieu parlait face à face, « bouche à bouche », dit la Bible. (Ex 33,11) Lorsque Moïse descendait de la montagne, « la peau de son visage rayonnait parce qu’il avait parlé avec Dieu. » (Ex 34,29) Et quand il quittait le Seigneur, « il plaçait un voile sur son visage » (Ex 34,33) pour ne pas éblouir ceux qui l’approchaient. Un jour, Moïse demanda au Seigneur : « Fais-moi voir ta gloire. » Mais Dieu lui répondit : « Tu ne peux pas voir ma face. Mais tu me verras de dos. » (Ex 33,20-22)

L’autre personnage qui s’entretenait avec Jésus, sur la montagne, c’est Élie. Élie, c’est le grand prophète du temps des rois. Modèle de l’ermite, il vivait dans une grotte et se nourrissait du pain et de la viande que lui apportait un corbeau. (1R 17) Un jour, sur la montagne, il passait la nuit dans une caverne à la recherche de Dieu. Alors le Seigneur « passa » et se révéla à lui, non dans le vent violent, non dans le feu de l’orage, mais dans « le souffle d’une brise légère. » (1R 19) Élie n’a rien vu, il n’a fait qu’entendre ou ressentir « une brise légère ».

Abbé Marcel Villers

Journées des Églises ouvertes 2019 : recherche de bénévoles !

 

Les samedi 1er et dimanche 2 juin prochain, 3 églises de notre Unité pastorale (Becco, Oneux et Theux) ouvriront leurs portes et participeront au week-end des « Églises Ouvertes ». Différentes animations autour du thème des émotions se dérouleront dans chacun des lieux. Un descriptif reprenant les différentes animations sera disponible dans la brochure éditée par la fondation des « Églises Ouvertes ».

Pour accueillir au mieux les visiteurs le samedi et le dimanche entre 10h et 18h, les organisateurs des églises de Becco et Oneux sont à la recherche de personnes désireuses d’assurer l’accueil et la permanence d’ouverture, durant une heure ou plus.

Si cette proposition vous intéresse, merci de prendre contact avec Martin Bernard pour l’église d’Oneux ou Anne-Elisabeth Nève pour l’église de Becco !

Martin et Anne-Elisabeth