Tori et Lokita : Mgr Delville nous invite au cinéma !

Le mercredi 14 décembre dès 10h, Mgr Lode Van Hecke, évêque de Gand, et Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège, évêques référendaires pour la diaconie en Belgique, ont le plaisir de vous inviter à la projection du dernier film des frères Dardenne Tori et Lokita au cinéma Sauvenière à Liège.

Après l’accueil à 10h, la projection du film débutera à 10h30 en présence des frères Dardenne et de Mme Véronique De Keyzer, présidente du Centre d’Action Laïque (CAL). Elle sera suivie par la vidéo de l’appel des 2 évêques référendaires pour la diaconie pour l’accueil des sans-papiers.

Après les projections du film et de la vidéo, les spectateurs auront l’occasion de participer à un échange entre les différents intervenants et le public. La matinée se clôturera par un sandwich partagé avec les frères Dardenne et les autres participants au débat.

COMMENT S’Y RENDRE ?

Un bus est prévu au départ de Liège Guillemins à 9h30 vers le cinéma Sauvenière. Le bus attend au quai D (côté place des Guillemins-Esplanade), situé à l’extrême gauche, même trottoir, en sortant de la gare de Liège-Guillemins. Un panneau repère, avec lettre D de couleur noire sur fond jaune, indique son emplacement. Pour le retour, un bus ramènera les participants à la gare pour 14h.

Lire la suite « Tori et Lokita : Mgr Delville nous invite au cinéma ! »

Le monde ne retient pas les leçons du passé !

Face à l’escalier qui mène à l’église de Theux, se trouve le monument en hommage aux morts -ceux des deux guerres mondiales, mais aussi ceux de l’expédition des 600 Franchimontois vers Liège, en 1468.

C’est là qu’une assistance fournie s’est retrouvée, à l’issue de la messe du 11 novembre 2022, pour une cérémonie patriotique à laquelle participaient de très nombreux enfants des écoles de la Commune.

La longue litanie des noms des personnes décédées a été récitée par quelques-uns de ces enfants. À la fin de chaque évocation, un retentissant « Morts pour la Patrie » a été proclamé… L’émotion était palpable.

M. Jean-Pierre Eisenhuth, président du Cercle des Combattants franchimontois, a prononcé le discours qui suit ; il a été précédé par la lecture de lettres écrites par des combattants, d’hier et d’aujourd’hui.

Le monde ne retient pas les leçons du passé !

Hier, jeudi 10 novembre, nous avons rendu hommage au monument de Polleur en présence de tous les élèves de l’école. L’institutrice de sixième nous a partagé une lettre écrite par un soldat. Je l’en remercie. Nous ne nous sommes pas mis d’accord et pourtant moi aussi j’avais prévu de vous lire des lettres aujourd’hui. Deux lettres séparées par plus d’une centaine d’années !

Mais avant de vous lire ceux deux lettres, je vais céder la parole à une demoiselle qui m’a demandé de pouvoir lire la sienne lui venant de son arrière-arrière-grand-père.

Extrait de la correspondance entre mon arrière-arrière-grand-père, Jacques Bertrand, et son fils Charles, mort pour la Patrie en 1918 à l’âge de 21 ans.

Lire la suite « Le monde ne retient pas les leçons du passé !« 

SOURCES : 12. Le puits

Creuser le puits

Ascèse signifie exercice, combat. La vie spirituelle est exercice de la liberté. Elle est combat pour la grande métamorphose, celle vécue par le Christ, et qui fait éclore en nous la personne. Car l’être humain peut transfigurer l’univers où il est né, les conditionnements que le monde lui impose. C’est le combat spirituel.
« Dieu n’a pas créé la mort, il n’a pas créé le mal, mais il a laissé, en tout, la liberté à l’homme comme à l’ange. Ainsi, par la liberté, les uns s’élèvent jusqu’au sommet du bien, les autres se précipitent dans l’abîme du mal. Mais toi, homme, pourquoi refuses-tu ta liberté ? Pourquoi ce déplaisir d’avoir à t’efforcer, à peiner, à lutter, et à devenir l’artisan de ton salut ? Aimerais-tu mieux, peut-être, te reposer dans le sommeil d’une existence paresseuse et d’un éternel bien-être ? « Mon Père, est-il dit, est continuellement à l’œuvre, et moi aussi je suis à l’œuvre » (Jn 5,17). Et il te déplaît d’œuvrer, à toi qui as été créé pour créer positivement.» (Origène, Première homélie sur Ezéchiel, 3)
L’œuvre spirituelle est éveil hors du somnambulisme quotidien. Ce combat, la Tradition le nomme l’ascèse. Le but : se libérer du sommeil, de la pesanteur. Mais surtout, désensabler au fond de l’âme la source des eaux vives.
« Chacune de nos âmes contient un puits d’eau vive. Il y a en elle une image de Dieu enfouie. C’est ce puits que les puissances adverses ont obstrué de terre.
Maintenant qu’est venu le Christ, creusons nos puits, purifions-les de toute ordure. Nous trouverons en eux l’eau vive, cette eau dont le Seigneur dit : « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive jailliront de sa poitrine ». (Jn 7,38)(Origène, Homélie sur la Genèse, 1 )

De grands efforts sont nécessaires. La lutte est toujours pénible ; dans le domaine spirituel aussi. « Celui qui veut allumer du feu est d’abord incommodé par la fumée qui le fait pleurer. Mais, à la fin, il obtient ce qu’il désirait. » (Apophtegmes, Amma Synclétique, 2)

Abbé Marcel Villers


Origène (185-253 ou 254), le plus puissant génie du christianisme antique, dont l’œuvre a nourri la spiritualité et l’exégèse chrétiennes. Né à Alexandrie, dans une famille chrétienne fervente, il fut tôt initié à la connaissance des Écritures. A 18 ans, il est chargé par l’évêque de la catéchèse des candidats au baptême. Il s’installe ensuite, en 231, à Césarée de Palestine où il est ordonné prêtre. Il y enseigne jusqu’en 253 où il subit le martyre sous la persécution de Dèce.

La minute liturgique – 47 – Je ne suis pas digne de te recevoir

Quand on reçoit un invité de marque, on est honoré, et l’on met les petits plats dans les grands pour l’accueillir au mieux ; on est fier, c’est sûr, mais aussi sans doute quelque peu intimidé, voire inquiet d’une telle visite. C’est ce double état d’âme qui anime le centurion de l’évangile…

Chaque semaine, redécouvrons le sens d’un mot ou d’une expression de la messe.

Les textes de ces minutes liturgiques, rédigées par l’abbé Olivier Windels, vicaire épiscopal et responsable des services de la Catéchèse, du Catéchuménat et de la Liturgie pour le diocèse de Liège, sont publiés aux Éditions Fidélité.