Neuvaine à l’Esprit, avec toute l’Église !

Les Évêques de Belgique nous invitent à participer
à une neuvaine (= neuf jours de prière),
entre Ascension et Pentecôte,
avec le rosaire et les prières proposées par le pape François

Le pape François invite les fidèles à prier le rosaire (ou le chapelet) au mois de mai. Cette prière simple reprend les moments centraux de la vie de Jésus et de Marie. En ce temps de crise du coronavirus, nous prions spécialement pour ceux qui souffrent et pour ceux qui aident à soulager cette souffrance.

Les Évêques se joignent à l’appel du pape François et recommandent également les deux prières jointes par le Pape à son appel (voyez les deux prières : prière longue ici et prière courte ici).

Les derniers jours du temps de Pâques, entre l’Ascension et la Pentecôte, sont particulièrement propices pour demander la venue du Saint-Esprit, en union avec Marie, qui était présente au Cénacle avec les apôtres le jour de la Pentecôte. Elle, qui avait déjà été comblée de l’Esprit, notamment au jour de l’Annonciation, n’a pas eu peur de demander à le recevoir encore !

Il nous faut prier pour obtenir la lumière et la force de l’Esprit pour tous ceux qui aspirent à la guérison, à la solidarité et à la paix entre les peuples. Les évêques belges appellent donc les fidèles, pendant la neuvaine de Pentecôte, à être assidus à la prière personnelle ou en famille, comme les Onze autrefois avec la Mère de Jésus dans la chambre haute (ou Cénacle) (cf. Actes 1, 14).

Durant les neuf jours de préparation à la Pentecôte, la prière peut prendre différentes formes.

Le Renouveau charismatique catholique et la Commission nationale catholique pour l’œcuménisme offrent de précieuses suggestions.

CathoBel offrira également des pistes de prière et de réflexion. Voir en particulier cette page.

La Conférence des Évêques de Belgique
12 mai 2020

Le Sanctuaire de Banneux nous propose aussi une neuvaine,
que vous pouvez télécharger ici :
Neuvaine de la Pentecôte 2020

Illustration : mystère de la Pentecôte – plafond du chœur de l’église de Theux

14 mai – Les cultes travaillent au déroulement des célébrations « déconfinées »

Le protocole préparé par les évêques de Belgique est prêt et va être soumis au Conseil national de Sécurité.

Les cultes reconnus de notre pays se préparent à une reprise des célébrations dans les églises, les temples, les mosquées et les synagogues.

À la demande du Gouvernement fédéral, ils élaborent actuellement un protocole reprenant en détail la manière dont les célébrations pourront se dérouler ainsi que les mesures de protection à appliquer pour prévenir autant que possible une infection par le coronavirus.

Aujourd’hui, les Évêques de Belgique ont achevé la préparation du protocole des catholiques. Ce dernier a été rédigé en collaboration avec des experts virologues et sera soumis au Conseil national de Sécurité pour avis et approbation.

De multiples demandes parviennent aux Évêques souhaitant la reprise des célébrations publiques. Ils s’en sont fait les interprètes auprès des autorités civiles et des experts qui conseillent le Gouvernement. Tous sont conscients de la priorité absolue que constituent la santé et la sécurité de ceux qui entrent dans une église.

Les Évêques sont heureux d’apprendre que le nombre de personnes présentes lors de funérailles ou d’un mariage pourra être porté à 30, dès ce 18 mai 2020.

Pour la Région wallonne, les Gouverneurs de Province étudient la possibilité de permettre à nouveau la célébration des funérailles, sans eucharistie, dans l’église.

En ce qui concerne les baptêmes, les Évêques préfèrent aligner la date de leur reprise sur celle des célébrations eucharistiques dont ils espèrent le redémarrage le plus rapide possible.

Les Évêques de Belgique
14 mai 2020

Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu

Voici la deuxième prière proposée par le pape François pour ce mois de mai,
où il nous invite à prier Marie
avec encore plus de confiance et d’espérance que d’habitude

Dans la situation dramatique actuelle, chargée de souffrances et d’angoisses qui tourmentent le monde entier, nous avons recours à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous Ta protection.

Lire la suite « Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu« 

Prions le chapelet en ce mois de mai !

Redécouvrir la beauté du chapelet prié chez soi

Dans une lettre datée du 25 avril, le pape François invite les fidèles à prier le chapelet, rappelle la dimension mariale du mois de mai, et encourage à « redécouvrir la beauté de la prière du chapelet chez soi », en particulier en ce temps d’épreuve.

Le Saint-Père indique également deux prières à Marie, spécialement rédigées pour l’implorer dans la pandémie.

Contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis en tant que famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve, assure le Saint-Père.

Lire la suite « Prions le chapelet en ce mois de mai ! »

Solidarité : fabriquez des masques !

Les première mesures de sortie de confinement ont été édictées. Le port de masques buccaux dans l’espace public devient essentiel. L’Église de Belgique a décidé de s’associer à une action nationale pour permettre à chaque Belge de disposer d’un masque.

Aujourd’hui, lundi 27 avril, débute l’#ActionNationaledeCouture qui doit mobiliser toute la Belgique pour fabriquer ses propres masques buccaux. Plusieurs initiatives citoyennes unissent leurs forces. L’initiative est coordonnée par le SPF Santé publique.

L’action vise la confection en une semaine et par le plus grand nombre de bénévoles, d’au moins 100.000 masques buccaux de sécurité selon les modèles proposés sur www.faitesvotremasquebuccal.beLes masques seront ensuite distribués gratuitement.

Les églises et les salles paroissiales comme points de collecte

Les évêques belges soutiennent chaudement cette initiative bénévole. Ils proposent là où c’est possible et après accord des autorités locales, de mettre à disposition les églises ou les salles paroissiales comme points de collecte de ces masques buccaux.

Ceux qui souhaitent participer peuvent en informer l’organisation en remplissant le formulaire.

Les responsables pastoraux peuvent remettre les masques collectés au Gouvernement pour distribution ultérieure, ou s’occuper eux-mêmes de la distribution. Tout cela, bien sûr, toujours dans le respect des règles de sécurité dans le cadre de la protection contre le coronavirus.

Rendez-vous : 

Merci pour votre participation
à cette action nationale solidaire !

Source : CathoBel

Illustration : Pixabay