Année liturgique : Transfiguration 6 août

Fête de la Transfiguration du Seigneur

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est transfiguration.jpgCette fête est connue en Orient dès le IVe s. C’est l’époque où « l’impératrice sainte Hélène fait bâtir, sur le Thabor, une basilique de la Transfiguration, ce qui laisse supposer que la fête était connue depuis une date plus reculée. »[1] Primitivement, la fête de la Transfiguration commémore la dédicace de l’église du Mont-Thabor qui aurait donc eu lieu un 6 août. En Occident, on trouve trace d’une fête de la Transfiguration aux XIe-XIIe s. dans les liturgies mozarabes et de Cluny.
C’est seulement au XVe s. que la fête de la Transfiguration est étendue, en 1457, à toute l’Église latine par le pape Calixte III (1455-1458) pour commémorer la victoire qui « décida, déclara-t-il, du sort de la Chrétienté ».[2] En juillet 1456, le sultan Mehmet II (1432-1481), qui venait de prendre Constantinople en 1453, met le siège devant Belgrade qui appartenait au royaume de Hongrie. L’arrivée de troupes hongroises transforme le siège en une bataille qui voit la victoire des Hongrois sur les Ottomans, contraints de lever le siège et de battre en retraite. La nouvelle de la victoire des Chrétiens sur les Turcs arrive à Rome le 6 août, fête du Sauveur, fête patronale de la basilique St-Jean-de-Latran dont le titre premier est « basilique du Très-Saint-Sauveur. »[3]

La date du 6 août est en rapport avec la fête de l’Exaltation de la Croix du 14 septembre. Quarante jours les séparent, reprenant ainsi la séquence des évangiles pour qui la Transfiguration « prépare le cœur des disciples à surmonter le scandale de la croix. »[4] Jésus leur avait annoncé qu’il allait être trahi et mis à mort, qu’il toucherait alors le fond de l’humiliation. Maintenant, sur la montagne, il leur montre l’issue : la glorification lumineuse, la métamorphose de la résurrection. Cette transfiguration est ce qui nous attend aussi : « en ce jour, sur le Thabor, le Christ transforma la nature enténébrée d’Adam. L’ayant illuminée, il la divinisa. »[5]

La Transfiguration a, enfin, un aspect cosmique. La lumière divine transforme le corps mortel en corps de gloire, la matière elle-même est ainsi glorifiée, transfigurée. Nous en connaissons déjà un avant-goût avec le pain et le vin de l’eucharistie, corps et sang du Christ. Dans l’Église orthodoxe, la liturgie de la fête de la Transfiguration est suivie par le rite de la bénédiction des fruits. « Les nations méridionales apportent à l’église le raisin, symbole de tous les produits de la terre. Les peuples septentrionaux apportent les pommes. En Russie, les paysans ne mangeaient pas de fruits avant le 6 août et ils venaient à l’église faire bénir des pommes rouges (le rouge, couleur du sang, symbolise la vie).[6]

Abbé M. Villers

__________________________________

[1] C. Andronikoff, Le sens des fêtes, 1970, p.253-254.

[2] Missel romain quotidien, Hautecombe, 1961, p. 1706.

[3] Les quatre basiliques, Cité du Vatican, 2004, p.15.

[4] Préface de la fête.

[5] Tropaire des vêpres dans la liturgie orientale.

[6] Andronikoff, p. 251-252.

Jonas en Famenne

Une semaine de « Vacances-Prière » pour tous

 

Vacances-prière dans les Ardennes belges pour tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes, personnes seules et familles, laïcs et religieux,…

Une occasion d’entrer en relation avec Dieu et de relire nos vies dans le respect et l’écoute de chacun, dans la joie, la détente, le partage et la simplicité, avec le Seigneur pour guide.

Où cela ?

A Villers-Sainte Gertrude, en Belgique: une belle occasion de découvrir une région splendide.

Adresse: Domaine de Villers-Ste-Gertrude -Rue du Millénaire 1, 6941 Villers-Ste-Gertrude

Chaque jour, nous vous proposons :

• Des temps d’écoute et d’approfondissement de l’Évangile

de prière personnelle, de partage en groupe,… (les enfants seront pris en charge par des animateurs) ;

• Des temps de balades, de détente, de jeux, de veillées,… (les parents ont alors la charge de leurs enfants) ;

• L’eucharistie ;

• Des temps de services.

Le tout dans un climat fraternel et familial.

Equipe d’animation :

Alexandre Wallemacq, Cécile Gillet, Fabienne Verhoeven, Françoise Uylenbroeck, Matteo Snellings, Nathalie Bastaits, Simon Naveau.

Renseignements et inscriptions :

Fabienne Verhoeven: jonasmontagneesdac@gmail.com

Nathalie Bastaits (+32) 479 28 58 77

Pour plus d’informations, cliquez sur Jonas-en-Famenne

 

29 mai : soutenons les Médias catholiques !

Ils nous aident à vivre notre foi au quotidien, nous informent et nous éclairent : aidons-les !

Service de Communication

Communiquer passe aussi par l’écoute.
C’est ce que nous rappelle le pape François, qui exhorte particulièrement les médias
à user de ‘l’oreille du cœur’ pour grandir dans l’art de communiquer.
Cette mission, CathoBel, Dimanche et RCF cherchent à la remplir chaque jour
et continueront à le faire avec votre soutien.

+ Mgr Jean-Luc Hudsyn,
évêque référendaire pour les Médias

Quels sont les médias catholiques
que nous soutenons par nos dons ?

1RCF : des programmes qui cultivent la joie !

Radio de sens et de réflexion, RCF donne la parole à plus de 4.000 porteurs de projets par an. Interviews, magazines, méditations et émissions culturelles ou musicales.

Retrouvez le lien vers les 108 (!) émissions Près de chez vous, Brabant wallon, produites depuis novembre 2019 par les membres du Service de Communication du Vicariat, avec l’aide de plusieurs intervenants.

CathoBel : Informer – Éclairer – Dialoguer

CathoBel est un…

Voir l’article original 145 mots de plus

Ecole des charismes 2022

Ecole des charismes 2022

Il s’agit d’une formation de 3 jours entiers pour un accueil renouvelé des charismes, par et pour l’amour de ses frères, au nom de Jésus qui aura lieu le week-end de l’Ascension 2022 : du vendredi 27 au dimanche 29 mai 2022, au Country Hall de Liège.

L’évènement est coordonné par Charis Belgium, la plateforme belge des mouvements liés au Renouveau Charismatique. Non pas la recherche des dons pour eux-mêmes, mais parce que ces dons spirituels construisent l’Église, parce qu’ils accompagnent l’annonce de la Parole, ces signes percent les cœurs incrédules et endurcis, qui se laissent alors toucher par la parole de Dieu. C’est donc plus que jamais nécessaire de reconnaître et de valoriser l’exercice des charismes capables de réveiller et d’alimenter la vie de foi du Peuple de Dieu.

La formation est animée par Damian Stayne et sa communauté catholique anglaise Cor et Lumen Christi, ainsi que Jean-Luc Moens, de l’Emmanuel, ex-modérateur de Charis International. Damian aime rappeler Saint Paul qui constate qu’une guérison physique entraîne dans son sillage des conversions de cœurs.

Pendant l’école, il y a une alternance entre enseignements magistraux, très vivants, et exercices pratiques, avec des temps de louange, d’adoration et la messe quotidienne. Cela permet à chaque personne de participer réellement.


Ces 3 jours pleins de 9h00 à 21h30 (22h30 le samedi, 17h30 le dimanche) forment un tout, et la participation à l’intégralité est impérative.

Grande soirée de prière pour les malades le samedi 28 mai 2022, ouverte à tous

P.A.F. de base 70€ – P.A.F. de solidarité 90€ / étudiant 55€

L’évènement tiendra compte des règles sanitaires en vigueur

L’évènement a été soumis à Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège, qui soutient l’initiative.

Contact : schoolofcharisms.belgium@gmail.com – Inscriptions : http://bit.ly/EcoleDesCharismesBelgium