Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie (8 décembre)

Nous entamons aujourd’hui une nouvelle rubrique, animée par l’abbé Marcel Villers, concernant les fêtes et temps liturgiques. Ces textes ont été publiés dans Semence d’Espérance durant les dernières années.

Bonne découverte !

Dès le IIe s., avec d’autres, saint Irénée de Lyon (130-208), un des premiers théologiens du salut, pressent l’immaculée conception de Marie, saluant en elle la Nouvelle Ève qui écrase la tête de l’antique serpent sous son talon, signifiant par là son privilège de sainteté virginale et implicitement son exemption du péché originel. Ainsi l’évêque Pulchrone de Verdun, revenant de Rome, en 470, fit construire une église pour abriter une statue de la Vierge écrasant le dragon.

« Au VIIIe s., chez les Grecs, apparaît, dans le synaxaire de Constantinople, une fête fixée au 9 décembre. Au IXe s., elle passe en Italie du sud, à Naples ; au XIIe s., on la trouve en Normandie, en Angleterre et en Irlande (Missel romain quotidien, Hautecombe, 1961, p. 1178). Cela s’explique par la conquête, dès 1130, de la Sicile et du sud de l’Italie par les Normands.

Lire la suite « Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie (8 décembre) »

Crèches et parcours de crèches 2021

La carte du parcours des crèches 2020 dans notre commune ayant été vue plus de 500 fois 🙂 , nous reprenons l’idée pour 2021 !

Amis de toute l’Unité pastorale ou de la commune de Theux, indiquez-nous où se trouvent des crèches visibles depuis la rue et, si possible, envoyez-nous une (ou plusieurs) photos pour que nous puissions compléter la carte ci-dessous :


Nouveauté 2021 : 

Nos lutins bricoleurs ont réalisé des crèches à poser, par exemple, sur un mur, comme celles présentes sur les photos en tête de cet article). Si vous souhaitez acquérir une crèche de ce type (20€, prix coûtant), à monter vous-mêmes ou déjà montée (encore à peindre), prenez contact avec nous via paroisse@becco.be.

P.S. Certaines photos de la carte ci-dessus datent de 2020 : nous les mettrons à jour dès que nous aurons reçu des photos actuelles !

ART ET FOI. Saint Nicolas

NICOLAS DE MYRE (IVe s.)

Évêque et confesseur. Fêté le 6 décembre.
Patron des écoliers, des enfants, des marins.
Patron de la Russie, de la Lorraine.
Saint patron de la chapelle de Marché où une statue du XVIIe s. le représente avec les attributs d’un évêque et, à ses pieds, trois enfants dans un baquet.

Description du panneau
Le saint porte mitre, crosse, gants, anneau et chape de l’évêque. Il fait le signe de la croix qui ressuscite les  trois enfants dont les têtes émergent d’un baquet ou une tour coupée qui représente toujours des captifs. Cela donnera la hotte de saint Nicolas.

Nicolas est évêque de Myre, la métropole de Lycie, sur la côte sud de la Turquie. Il aurait connu la prison lors de la persécution de Dioclétien (303-311). « Une tradition ancienne veut qu’il ait pris part au concile de Nicée (325) qui condamna l’hérésie arienne, mais son nom ne figure pas sur la liste des Pères conciliaires. Quoi qu’il en soit, Nicolas appartient à la génération des évêques qui, après avoir subi la grande persécution sous Dioclétien, eurent à réorganiser la vie de leurs communautés, puis à faire face à la crise arienne qui secoua l’Église jusqu’en ses fondements » (Pierre JOUNEL, Missel de la semaine, 1973, p. 1787).
Après sa mort, son tombeau devint un centre de pèlerinage et des miracles lui furent attribués. Les Sarrasins s’emparent de Myre au XIe s. et, en 1087, les reliques du saint sont secrètement transférées en Italie, à Bari qui devient célèbre et visitée par des pèlerins de toute l’Europe où son culte se répand à partir du XIIe s.

De nombreuses légendes enrichirent une biographie lacunaire et contribuèrent à définir son iconographie comme les formes de dévotion à son égard.
« Deux épisodes sont célèbres : la dotation des trois pucelles et la résurrection des trois enfants jetés au saloir. Le premier est parfois appelé « charité de saint Nicolas » : un noble ruiné projette de prostituer ses filles faute de pouvoir les marier ; elles sont sauvées du déshonneur par Nicolas qui, trois nuits de suite, jette par la fenêtre de leur maison une bourse remplie d’or.
Plus fameuse encore est l’histoire des trois enfants : en période de famine, ils demandent l’hospitalité à un boucher ou un aubergiste qui les tue, les découpe en morceaux, jetés au saloir, afin de les servir à ses clients. En faisant le signe de la croix, le saint parvient à rassembler les morceaux et à ressusciter les trois enfants » (Michel PASTOUREAU et Gaston DUCHET-SUCHAUX, La Bible et les saints, Paris, 2017, p. 460-461). Des miracles de sauvetage, notamment de marins, lui sont aussi attribués.

Abbé Marcel Villers
Illustration : plafond la nef de l’église de Theux (1630)

Horaire et intentions des messes du 10 au 16 décembre 2021

Vendredi 10 décembre à 20h à Becco : veillée de prière.

Samedi 11 décembre :

  • à 16h à Desnié : messe pour Paul Lemaire et les familles Delhaye et Martin, Arlette Delville et les familles Martin, Mersch et Lemarchand ; pour Claude Oury et toute sa famille, au ciel et sur la terre ;
  • à 17h30 à Juslenville : messe pour les Fondations Saint-Georges

Dimanche 12 décembre à 10h à Theux : messe pour Ninette et Jean-Jacques Dropsy ainsi que pour les familles Emonts-Schyns.

Mercredi 15 décembre :

  • pas de messe à Becco à 9h
  • à 17h30 à Desnié : rendez-vous à la chapelle Notre-Dame de Banneux à Desnié (75ème anniversaire) et marche vers l’église où la messe sera célébrée à 18h.

Collecte des 11 et 12 décembre 2021

Cette collecte est destinée à l’accueil des personnes pauvres et précarisées de notre diocèse. En ce temps d’hiver, à l’approche de Noël, nous voulons soutenir les nombreuses initiatives de solidarité à l’égard des personnes démunies. Ces initiatives, qui méritent du soutien, sont prises en charge par un grand nombre de bénévoles.

L’Action « Vivre Ensemble » coordonne ces projets de lutte contre l’exclusion, elle contribue à leur financement et elle favorise l’insertion des plus démunis dans notre société. Elle nous invite cette année à découvrir que notre solidarité procurera la sécurité aux personnes les plus fragilisées. En résumé on pourrait dire : ‘Pas de sécurité sans solidarité’.

Merci d’avance pour votre générosité !

Infos : Action Vivre Ensemble, rue Chevaufosse 72 à 4000 Liège – 0472/63.43.91 ou 0478/39.19.37 – veliege@entraide.be – www.vivre-ensemble.be.

Pour en savoir plus sur cette action, lisez l’article paru sur le site du diocèse.