Aloys Jousten, un évêque « pénétré de l’odeur de ses brebis »

Hommage de l’abbé Marcel Villers à Mgr Jousten,
dont il a été vicaire épiscopal pour l’Enseignement pendant plusieurs années

Mgr Jousten a été conforme à ce vœu du pape François : accessible et proche de tous. Il a lui-même déclaré : « la présence de l’évêque sur le terrain est indispensable. Elle est toujours perçue comme un encouragement. Voilà pourquoi il faut que l’évêque soit aussi souvent que possible au milieu de son peuple. »

Professeur au grand séminaire de Liège, directeur du collège d’Eupen, Mgr Jousten a toujours manifesté beaucoup de sollicitude et d’intérêt pour l’enseignement, appréciant le travail fondamental qu’effectuent les enseignants. Il était soucieux d’une saine intégration de l’école catholique dans la vie et la pastorale du diocèse. Il ne manquait aucune occasion de visiter et de rencontrer ceux qui font l’école au quotidien.

Curé-doyen de Saint-Vith, puis d’Eupen, il connaissait de l’intérieur la vie paroissiale, son rôle essentiel dans la mission de l’Église mais aussi ses limites. Évêque, il a voulu aller lire « sa lettre » en allant visiter les doyennés ; il faisait sienne la relation de saint Paul avec les communautés dont il disait : « Vous êtes une lettre du Christ, écrite par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs » (2 Cor 3,2-4). Il a ainsi, avec son conseil, visité les dix-sept doyennés de l’époque. « Nous ne voulons pas savoir si ça tourne, écrivait-il, nous voulons vous entendre nous raconter comment vous percevez l’action de l’Esprit sur le territoire de votre doyenné, comment vous estimez être au service de l’Évangile, comment vous croyez être lumière pour le monde. Ne vous limitez pas aux paroisses, mais laissez parler également d’autres lieux d’Église situés dans votre doyenné (clinique, prison, maison de repos, école, etc.). Enfin, l’Esprit est aussi à l’œuvre en dehors de nos cercles chrétiens. »

L’objectif de ce tour des doyennés n’était pas de provoquer de nouvelles initiatives, mais d’aider chacun à lire et interpréter les activités pastorales à l’aide d’un critère : faire vivre l’Évangile et l’annoncer. Et de nous rappeler l’essentiel : « Aujourd’hui, ouvrons notre cœur à la Parole du Seigneur ! Vivons-la et annonçons-la dans l’aujourd’hui de Dieu ! Dieu est avec nous sur ce chemin jusqu’à la fin des temps. Osons avancer vers l’inconnu, même si Dieu nous déroute, lui, le Dieu fidèle ! »

Merci, Mgr Jousten, de votre fécond épiscopat et de votre exemple, fait d’humilité et de foi profonde.

Abbé Marcel Villers


Illustration : à Banneux en septembre 2017, Mgr Jousten découpe le gâteau du 80ème anniversaire du pèlerinage liégeois auprès de la Vierge des Pauvres – © AEN

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.