Écho de la veillée de Noël 2022 à Juslenville

Cette année, l’équipe liturgique avait choisi d’approfondir le thème de la veillée d’Avent en choisissant comme fil conducteur :

Entrons dans l’espérance,

dans nos cœurs la joie naîtra !

Semaine après semaine, nous avons essayé de reconnaitre :

  • Celui qui nous donne rendez-vous
  • Celui qui qui nous invite à écrire une nouvelle page chaque jour
  • Le positif dans ce qui se vit déjà
  • Ce que Jésus fait naître en nous

Et ce 24 décembre, la communauté de Juslenville a choisi de s’arrêter pour prendre le temps de reconnaitre Dieu parmi nous, non pas dans un palais mais petit enfant couché dans une mangeoire.

Nous avons eu la joie d’accueillir comme célébrant l’abbé Alain Schlim.

La communauté, particulièrement nombreuse, a unanimement apprécié la proximité, le sens des gestes posés, notamment en invitant les parents de jumeaux à venir le rejoindre avec les bébés à l’autel au moment de la prière eucharistique pour signifier : Noël aujourd’hui.

Les enfants des KT avaient bien préparé leur participation à cette célébration. Beaucoup de paroissiens ont témoigné à quel point, par leurs lectures, leur mise en scène et leur participation priante et sérieuse, ils ont rendu vivant ce temps de Parole et de prières. Nous les en remercions du fond du cœur.

Merci à Pierre, Jean-François, Anny et toute la chorale de nous avoir permis de chanter en c(h)œur la joie de Noël.

Merci à l’autre Pierre pour les belles photos souvenirs.

Merci à toutes celles et tous ceux qui, depuis la première semaine de l’Avent, ont décoré notre église pour soutenir « visuellement » notre méditation.

Merci à l’assemblée qui s’est laissé bousculer et qui a apprécié.

Et merci encore à notre célébrant pour l’ambiance sereine et recueillie qu’il a su mettre dans la communauté.

Un signet de Noël (voyez plus bas) a été donné à la sortie… Avec les 4 signets d’Avent, il nous aide à prolonger cette célébration durant les jours et les semaines qui suivent.

Pour l’équipe liturgique de Juslenville,
Viviane et Michel

Un texte, quatre lectures (ou quatre manières de le lire)

Accueillir
est un dérangement
car celui qui vient,
casse nos habitudes
et nous oblige
à déplacer les meubles
pour qu’il y ait de la place
et à décorer la maison
en signe d’attente.

Accueillir
est une disposition du cœur
car il faut écouter et regarder
en premier celui qui vient.

Accueillir
est une disponibilité
car il faut s’occuper
en premier de celui qui vient
et le servir.

Accueillir
est une fête
puisque la vie est éclairée d’amitié et de confiance
par celui qui vient
et que sa présence
est comme une chaleur.

Accueillir celui qui vient
est une grâce.

Après avoir lu ce texte une première fois, lisez-le encore trois fois en remplaçant « celui », une fois par « Dieu », une fois par « Jésus » et une fois par « mon frère ».

Heureuse année 2023 !

Photos : (c) Pierre

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.