Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 1

Carême 2021
Guérir l’homme et le monde

Le Carême est un chemin de conversion et donc de guérison. « La pandémie, écrit le pape François, continue à provoquer des blessures profondes, en dévoilant nos vulnérabilités. » La contagion, la maladie, la souffrance, la mort forment notre paysage et l’incertitude notre horizon.

Le chemin du Carême nous engage à fixer à nouveau le regard sur Jésus et dans cette foi accueillir l’espérance, celle du Royaume de guérison et de salut.

Renouvelons notre foi, notre espérance et notre charité pour « transformer les racines de nos maladies physiques, spirituelles et sociales. Nous pourrons guérir en profondeur les structures injustes et les pratiques destructrices qui nous séparent les uns des autres, menaçant la famille humaine et notre planète » (Pape François, Catéchèse, 5-8-2020).

Lire la suite « Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 1″

Fratelli tutti : Un chemin de conversion (2/2)

La première partie de cet article se trouve ici

3. Conversion 

Se convertir, c’est choisir et s’engager dans la voie du Christ, celle de la fraternité universelle. L’amour nous met en tension vers la communion universelle. Personne ne mûrit ni n’atteint sa plénitude en s’isolant. De par sa propre dynamique, l’amour exige une ouverture croissante, une plus grande capacité à accueillir les autres, dans une aventure sans fin qui oriente toutes les périphéries vers un sens réel d’appartenance mutuelle. Jésus nous disait : Tous vous êtes des frères (Mt 23, 8).

Lire la suite « Fratelli tutti : Un chemin de conversion (2/2) »

Fratelli tutti : Un chemin de conversion (1/2)

Le pape François vient de publier une lettre encyclique Fratelli tutti qui nous engage sur le chemin de la fraternité universelle. Tous les êtres humains sont liés entre eux, au-delà de toutes frontières de langue, de religion, de pays.

Je livre cette encyclique sociale comme une modeste contribution à la réflexion pour que, face aux manières diverses et actuelles d’éliminer ou d’ignorer les autres, nous soyons capables de réagir par un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale qui ne se cantonne pas aux mots (Fratelli tutti, n°6).

Cette vision de la fraternité est enracinée dans l’Évangile. Elle révèle la dimension universelle de cet humanisme que porte le christianisme : tous les hommes sont frères.

Lire la suite « Fratelli tutti : Un chemin de conversion (1/2) »

La chronique de notre Curé du 16 août 2020

« Femme, grande est ta foi… »

Avec la fête du 15 août, les habitants de la Fenêtre de Theux se trouvent, comme tous les Belges, à la moitié de l’effort consenti pour permettre une rentrée « sécure » en septembre. Au seuil de cette semaine, nous sortons aussi petit à petit d’un épisode de canicule qui nous rappelle qu’il n’y a pas qu’un minuscule être vivant qui vient bousculer notre mode de vie. Si d’autres pandémies sont incertaines à l’avenir, le réchauffement climatique est lui, bel et bien enclenché.

Dans son édito de départ en vacances, le nouveau directeur de rédaction de la Vie, Aymeric Christensen (un jeune qui percera…) écrit : « Quand la marée du virus refluera, laissant derrière elle blessures humaines et drames, il appartiendra à chacun de prendre sa part à l’indispensable reconstruction. Celle-ci n’aura sans doute pas la forme d’un chantier grandiose et spectaculaire. Rebâtir, c’est rénover tout ce qui peut l’être, là où la facilité nous souffle d’abandonner l’ancien, l’abîmé, forcément moins désirable. Sur le plan humain, la reconstruction commence de la façon la plus pauvre, la plus humble qui soit : panser les plaies, être attentifs aux plus fragiles, que nous avons si souvent laissés de côté dans l’ancien monde. Soigner et réparer sont les premiers actes qui témoignent d’une espérance concrète. » Lire la suite « La chronique de notre Curé du 16 août 2020 »