Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 6

6ème dimanche de Carême
Voici l’homme, fils de Dieu

 

 

 

 

J’ai présenté mon dos
à ceux qui me frappaient
et mes joues
à ceux qui m’arrachaient la barbe.

(Is 50,6)

 

Vraiment,
cet homme était Fils de Dieu !

(Mc 15, 38)

 

 

 

Lire la suite « Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 6″

Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 5

5ème dimanche de Carême
Les fruits

Voici venir des jours où je conclurai une alliance nouvelle.
Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur.
(Jr 31, 31.33)

 Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ;
mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits.
(Jn 12,24)

Lire la suite « Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 5″

Une année avec saint Joseph, un guide tendre et sûr

À l’occasion du 150ème anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme patron de l’Église universelle, et parce qu’il voudrait nous partager ce qui déborde de son cœur à propos de cette figure extraordinaire, notre Saint-Père François a proclamé une année spéciale dédiée à saint Joseph, dont il explique le sens dans la lettre Patris corde – Avec un cœur de père.

Cette année a commencé le 8 décembre 2020 et se terminera le 8 décembre 2021. En ce 19 mars, commence en outre l’Année « Famille Amoris Laetitia » dont l’abbé Villers nous parlera dès demain.

Une année que le Pape nous propose pour découvrir ou redécouvrir les qualités qui sont démontrées par saint Joseph -alors qu’aucune parole de lui n’est reprise dans aucun des évangiles : bien sûr, la première de ces qualités, c’est l’amour du silence  🙂 ! Le Saint-Père confirme : Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut.

Lire la suite « Une année avec saint Joseph, un guide tendre et sûr »

Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 4

4ème dimanche de Carême
De l’exil au salut

 

 

La terre sera dévastée et
elle se reposera durant 70 ans,
jusqu’à ce qu’elle ait compensé
par ce repos
tous les sabbats profanés.
(2 Ch 36,21)

 

Il faut que
le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout homme qui croit
ait la vie éternelle.

(Jn 3,14-15)

 

 

Quand la lumière est venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres. Dans notre propre histoire et celle de l’humanité, il en est bien ainsi. Que de sombres prévisions, que de perspectives sinistres en ce temps de pandémie !  Et pourtant, la crise que nous connaissons peut être occasion d’un rebond et approfondissement de la foi. L’exil et la dispersion d’Israël ont débouché sur une vue plus universelle de Dieu et de son amour, toute l’humanité est appelée au salut.

« La réponse chrétienne à la pandémie se base sur l’amour. Un virus qui ne connaît pas de barrières, de frontières ou de distinctions culturelles et politiques doit être affronté avec un amour sans barrières, frontières ou distinctions. Cet amour engendre des structures sociales qui nous encouragent à partager plutôt qu’à entrer en compétition. C’est l’enjeu du vaccin : réservé aux peuples riches ou bien commun de l’humanité ? » (Pape François, Catéchèse, 9-9-2020)

Abbé Marcel Villers

 

Ce Carnet de Carême est disponible sous forme papier dans l’église de Theux
(glissé dans Semence d’Espérance)

et téléchargeable ICI.

 

Illustration : Croix nue – © Théâtre évangélique