Pour une belle mort – Réflexion du père Charles Delhez, sj

La Toussaint approche, et son jour des morts qui lui ravit souvent la vedette. Les morts, c’est toujours les autres, forcément. Mais un jour, ce sera moi, indéniablement. Ce jour m’échappe, mais pas sa préparation. Jadis, on parlait de la « belle mort », celle qui ne venait pas à l’improviste, à laquelle on avait le temps de se préparer spirituellement. Aujourd’hui, la mort est belle quand elle nous prend au dépourvu, si possible pendant notre sommeil.

Or, le propre de l’homme n’est pas d’avoir peur de la mort. Même les animaux s’en protègent. Ce qui nous caractérise est de nous savoir mortels, et donc de pouvoir nous préparer à ce grand passage. Ne serait-ce pas, finalement, l’œuvre de toute une vie ? Mais quand l’âge avance, cela devient plus urgent. Avant de réussir sa mort, il faut donc réussir sa vieillesse. « Ô mon Dieu, tirez parti de ma vieillesse comme un père de famille économe qui utilise les déchets et les choses usées », dit la poétesse Marie Noël.

Lire la suite « Pour une belle mort – Réflexion du père Charles Delhez, sj »

Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 6

6ème dimanche de Carême
Voici l’homme, fils de Dieu

 

 

 

 

J’ai présenté mon dos
à ceux qui me frappaient
et mes joues
à ceux qui m’arrachaient la barbe.

(Is 50,6)

 

Vraiment,
cet homme était Fils de Dieu !

(Mc 15, 38)

 

 

 

Lire la suite « Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 6″

Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 5

5ème dimanche de Carême
Les fruits

Voici venir des jours où je conclurai une alliance nouvelle.
Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur.
(Jr 31, 31.33)

 Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ;
mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits.
(Jn 12,24)

Lire la suite « Carnet de Carême, compagnon des dimanches B – 5″

Une année avec saint Joseph, un guide tendre et sûr

À l’occasion du 150ème anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme patron de l’Église universelle, et parce qu’il voudrait nous partager ce qui déborde de son cœur à propos de cette figure extraordinaire, notre Saint-Père François a proclamé une année spéciale dédiée à saint Joseph, dont il explique le sens dans la lettre Patris corde – Avec un cœur de père.

Cette année a commencé le 8 décembre 2020 et se terminera le 8 décembre 2021. En ce 19 mars, commence en outre l’Année « Famille Amoris Laetitia » dont l’abbé Villers nous parlera dès demain.

Une année que le Pape nous propose pour découvrir ou redécouvrir les qualités qui sont démontrées par saint Joseph -alors qu’aucune parole de lui n’est reprise dans aucun des évangiles : bien sûr, la première de ces qualités, c’est l’amour du silence  🙂 ! Le Saint-Père confirme : Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut.

Lire la suite « Une année avec saint Joseph, un guide tendre et sûr »