Viens, Marie t’appelle ! et anniversaires des Apparitions à Banneux

Viens, Marie t’appelle !

Tel est le thème de l’année 2022 au sanctuaire de la Vierge des Pauvres à Banneux.

C’est donc une invitation à aller « plonger nos mains dans l’eau » et, pourquoi pas, à l’occasion de l’anniversaire de l’une des 8 apparitions de Marie à Mariette ?

Vous trouverez le détail des célébrations (messe, veillée mariale, rosaire) dans l’illustration ci-dessous : du matin au soir, vous avez des possibilités de vous joindre à la prière des pèlerins.

Lire la suite « Viens, Marie t’appelle ! et anniversaires des Apparitions à Banneux »

Fête liturgique : le Baptême du Christ

Fête du Baptême du Seigneur 

Vers 380, la fête de Noël, célébrée à Rome dès 336, est introduite à Constantinople où on célébrait la fête de l’Épiphanie le 6 janvier. L’introduction en Orient de la fête de Noël, venue d’Occident, va amener en retour la fête de l’Épiphanie en Occident. Ce double mouvement va provoquer des modifications dans l’objet des deux fêtes. En Orient, l’Épiphanie va de plus en plus devenir une fête commémorative du baptême du Christ et donc une fête baptismale.

La fête de l’Épiphanie célèbre les tria miracula : adoration des Mages, baptême de Jésus, miracle du vin à Cana. Ce sont, en effet, les trois épiphanies ou manifestations de la présence de Dieu dans l’homme Jésus. La réception de la fête de l’Épiphanie en Occident va être différente dans les deux espaces chrétiens de l’époque. L’Épiphanie romaine va se concentrer sur l’adoration des mages. L’Épiphanie gauloise va privilégier le baptême.

Lire la suite « Fête liturgique : le Baptême du Christ »

Assomption 2021 (2) : messe à Juslenville

Marie,
Nous voici devant toi avec nos joies,
nos désirs d’aimer et d’être aimés.

Nous voici avec le poids des jours,
avec nos misères,
nos violences et nos guerres.

Mais l’amour est plus fort que tout :
nous croyons qu’il existe encore,
car l’amour vient de Dieu.

Nous t’en prions :
que nos maisons soient habitées
de simples gestes
de fraternité et de bonté,
de confiance,
de bienveillance et de générosité !

Que les familles et les nations
s’ouvrent au partage,
au pardon et à la réconciliation !

Marie, intercède pour la famille humaine,
soutiens les efforts de ceux qui travaillent
pour la justice et la paix.

Accorde-nous la grâce d’être fidèle à l’Évangile
et de porter du fruit qui demeure.

Amen !

Lire la suite « Assomption 2021 (2) : messe à Juslenville »

Assomption 2021 : Le soleil de la résurrection

Au cœur de l’été, nous célébrons aussi le mystère pascal, celui concernant notre destinée personnelle.

La Vierge Marie, fille de notre race, est fêtée le 15 août aussi bien dans les Églises orthodoxes que catholiques. En Orient, les Orthodoxes parlent de Dormition de la Vierge Marie, les Catholiques parlent d’Assomption. Mais il s’agit de la même foi en la victoire du Christ sur la mort.

Dans son tableau peint à Florence en 1314 (voir l’ensemble ci-dessus), Giotto (1266/67 – 1337), au sommet de son art, s’inspire des sources byzantines puisées dans les apocryphes. Selon ces écrits, un ange annonce à Marie sa mort, paisible comme un endormissement, d’où vient le terme Dormition. Pour y assister, les apôtres, en mission dans le monde, sont amenés par des anges. Au moment de l’endormissement, l’âme de Marie quitte son corps.

À cet instant, le Christ apparaît. Il prend dans ses bras l’âme de Marie, représentée par un bébé, et l’amène dans le Royaume de Dieu. Ensuite, les apôtres célèbrent les obsèques de Marie, puis les anges emmènent le corps de Marie au Paradis où son corps retrouve son âme.

Abbé Marcel Villers

P.S. 1 Pour les horaires des messes de l’Assomption, cliquez ici

P.S. 2 Ce texte expliquant l’illustration du peintre Giotto fait partie d’une série de 12 commentaires que l’abbé Villers rédige, tout au long de cette année : la reproduction de chaque tableau est successivement présentée dans l’église de Theux. Ces reproductions et textes peuvent ensuite être mis à disposition d’autres églises. Pour en savoir plus, prenez contact avec l’abbé Villers par courriel.