Pèlerinage à Banneux, le 14 août 2020

Vendredi 14 août – Pèlerinage de notre UP à Banneux :

  • pour les marcheurs : départ à 17h30 de la place de Becco (prévoir de bonnes chaussures de marche et l’équipement nécessaire éventuel contre la pluie ou la chaleur !)

  • pour tous : rendez-vous à la chapelle Saint-François à Banneux (à droite de l’esplanade) à 20h pour la messe

À l’issue de la messe, les marcheurs seront heureux de pouvoir bénéficier d’une place dans une voiture pour retourner à Becco et en remercient déjà les conducteurs !

Merci de porter votre masque !

Pour toute info : 0475 27 88 28


Pour revoir quelques souvenirs des pèlerinages des dernières années,
cliquez sur les liens :

2018 – 2017 – 2015 – 2014


Si vous souhaitez aider le Sanctuaire à passer cette année difficile…

Le sanctuaire de Banneux Notre-Dame ne vit que de dons.
Les frais de personnel, d’entretien, de logistique et de chauffage sont élevés
et, en 2020, les recettes sont particulièrement réduites
en raison du confinement et de l’annulation des pèlerinages en groupe.
Merci de nous aider à faire vivre le Sanctuaire
et à le garder accueillant pour tous !

Attention ! Ces virements ne donnent pas droit à l’exonération fiscale.

Banneux – La Vierge des Pauvres asbl
IBAN : BE15 0000 0462 0230 – BIC : BPOTBEB1

**************

L’Hospitalité de Banneux Notre-Dame accueille chaque année de très nombreux pèlerins (mais guère en 2020…). Pour préserver et améliorer l’Hospitalité au profit des plus démunis,
vos dons sont les bienvenus :

Hospitalité de Banneux Notre-Dame
IBAN : BE35 3480 6303 7637 – BIC : BBRUBEBB

Les donateurs peuvent bénéficier d’une exonération fiscale
pour tout don à partir de 40€ / an.

En 2020, les avantages fiscaux sont encore plus intéressants !

**************

Merci beaucoup pour votre aide,
les petits ruisseaux font les grandes rivières…

Fête-Dieu et reprise des messes, alléluia !

Ce dimanche 14 juin, à l’occasion de la Fête-Dieu, les célébrations eucharistiques publiques ont repris dans notre Unité pastorale : c’était à l’église de Theux, où une soixantaine de personnes se sont retrouvées, avec beaucoup de joie !

Notre curé, l’abbé Jean-Marc Ista, nous a rappelé combien il est important de nous « souvenir », fil rouge de la première lecture (Deutéronome), et le fondement de la « communion » -porter ensemble la charge. Il nous a aussi demandé de porter dans la prière toutes les personnes et familles touchées par des deuils durant cette période de confinement, où les difficultés ont été si grandes pour nombre d’entre elles.

Quel beau « clin Dieu » de nous offrir de reprendre le chemin de la communion eucharistique en ce jour où nous fêtons le Corps et le Sang du Christ, merci, Seigneur !

Pour le gag… quelle belle collection de masques : heureusement, vous pouvez voir le sourire 🙂 !

P.S. La messe reprend aussi à Becco, dès ce mercredi 17 juin à 9h : soyez-y les bienvenus !

Et voici la photo qui devrait ramener tout le monde à l’église, impossible de se tromper !

Neuvaine à l’Esprit, avec toute l’Église !

Les Évêques de Belgique nous invitent à participer
à une neuvaine (= neuf jours de prière),
entre Ascension et Pentecôte,
avec le rosaire et les prières proposées par le pape François

Le pape François invite les fidèles à prier le rosaire (ou le chapelet) au mois de mai. Cette prière simple reprend les moments centraux de la vie de Jésus et de Marie. En ce temps de crise du coronavirus, nous prions spécialement pour ceux qui souffrent et pour ceux qui aident à soulager cette souffrance.

Les Évêques se joignent à l’appel du pape François et recommandent également les deux prières jointes par le Pape à son appel (voyez les deux prières : prière longue ici et prière courte ici).

Les derniers jours du temps de Pâques, entre l’Ascension et la Pentecôte, sont particulièrement propices pour demander la venue du Saint-Esprit, en union avec Marie, qui était présente au Cénacle avec les apôtres le jour de la Pentecôte. Elle, qui avait déjà été comblée de l’Esprit, notamment au jour de l’Annonciation, n’a pas eu peur de demander à le recevoir encore !

Il nous faut prier pour obtenir la lumière et la force de l’Esprit pour tous ceux qui aspirent à la guérison, à la solidarité et à la paix entre les peuples. Les évêques belges appellent donc les fidèles, pendant la neuvaine de Pentecôte, à être assidus à la prière personnelle ou en famille, comme les Onze autrefois avec la Mère de Jésus dans la chambre haute (ou Cénacle) (cf. Actes 1, 14).

Durant les neuf jours de préparation à la Pentecôte, la prière peut prendre différentes formes.

Le Renouveau charismatique catholique et la Commission nationale catholique pour l’œcuménisme offrent de précieuses suggestions.

CathoBel offrira également des pistes de prière et de réflexion. Voir en particulier cette page.

La Conférence des Évêques de Belgique
12 mai 2020

Le Sanctuaire de Banneux nous propose aussi une neuvaine,
que vous pouvez télécharger ici :
Neuvaine de la Pentecôte 2020

Illustration : mystère de la Pentecôte – plafond du chœur de l’église de Theux

Une vision artistique de la Passion et de Pâques…

 

Ce magnifique dessin sur sable nous raconte
l’histoire de la Passion et de Pâques comme les évangiles la rapportent

2e DIMANCHE DE PÂQUES : Les plaies du Christ

« Il leur montra ses mains et son côté. »

Ses mains percées par les clous, son côté ouvert par la lance du soldat.
Lui, le Christ, le Vivant par excellence, celui qui a triomphé de la mort au profit de l’humanité, il exhibe en signe de victoire les blessures qui l’ont mis à mort.
Comment une victoire peut-elle être obtenue par cet apparent échec ?
C’est que ces blessures sont les signes du don total que Jésus a fait de lui-même.
Il a livré sa vie par amour. Corps livré, sang versé pour nous.
« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jn 15,13)
En montrant ses mains percées et son côté ouvert, le Ressuscité indique le chemin qui conduit à la vie et triomphe de la mort, sous toutes ses formes.
Ce chemin, c’est celui du don de soi, c’est celui de l’amour.

Comme à Thomas, Jésus s’adresse à nous : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »

Lire la suite « 2e DIMANCHE DE PÂQUES : Les plaies du Christ »