L’essentiel du message de Jésus : aimer. Les enjeux de nos luttes

Homélie de l’abbé Jean-Marc Ista,
curé de l’Unité pastorale de Theux,
pour l’anniversaire de l’Armistice,
Theux, le 11 novembre 2017

En même temps que l’anniversaire de l’Armistice de 1918, nous fêtons aujourd’hui saint Martin. Tout le monde se souvient de la légende de Martin partageant son manteau avec un pauvre. À cette époque, Martin était soldat et se préparait au baptême mais il avait déjà retenu l’essentiel du message de Jésus : aimer.

L’évangile vient de nous redire la même chose : donner la moitié de son manteau à un pauvre, c’est la donner à Jésus lui‑même. Il est bon de nous souvenir que c’est là l’essentiel du christianisme. Pour le souligner, l’Église nous a fait entendre un vieux texte du prophète Michée : Le Seigneur t’a fait savoir ce qu’il réclame de toi : rien d’autre que pratiquer la justice, aimer la miséricorde, et marcher humblement avec ton Dieu.

C’est une manière de nous rappeler les enjeux de nos guerres : en ‘14, comme en ‘40, nous avons lutté pour nous défendre, pour défendre la justice, pour bâtir la paix. Les luttes sont toujours cruelles mais, au milieu même des déchirements fratricides, il y a toujours des hommes, croyants ou non, qui savent donner des signes de fraternité. Bien des prisonniers de la dernière guerre mondiale en ont fait l’expérience. Le Général de Gaulle, après avoir fait la guerre de ‘14 et celle de ‘39, a su retrouver, avec le Chancelier Adenauer des chemins de réconciliation qui portent leurs fruits aujourd’hui.

L’Armistice marque un retour à la paix mais nous savons que ce retour n’est jamais total. La lutte pour la justice se poursuit toujours, même en temps de paix. Dans le monde disloqué par le chômage, la délinquance, la violence sous toutes ses formes, nous ne sommes pas démobilisés. Nous avons encore à lutter pour faire triompher la justice. Nous avons encore à opérer bien des réconciliations, à tenter de construire un monde de paix.

Cette année marque le centenaire de la révolution d’Octobre en Russie et, avec elle, l’avènement des expériences totalitaires qui ont marqué le 20ème siècle. Le totalitarisme n’est pas une simple dictature liée à un ou quelques-uns : c’est un système qui broie la liberté en cadrant toutes les besoins humains jusqu’au plus intime. Le communisme et le national socialisme ont mis sur pied des sociétés athées. Une démocratie peut-elle devenir un totalitarisme ? Oui selon Anna Arendt, Cédric Lagrandé et d’autres philosophes.

Le projet européen nous garantit la paix en Europe depuis des décennies, mais il ne devrait pas aboutir à des impasses à cause du tout à l’économie ou encore la résurgence des nationalismes !

Ceux qui dorment ce matin en paix devraient peut-être davantage s’en souvenir que nous qui nous sommes levés pour célébrer la paix et réfléchir à sa pérennité.

Dans un instant, nous allons rendre grâce à Dieu en qui nous voyons, comme croyant, la source de la paix véritable.

Dans un moment, nous irons avec d’autres faire mémoire au monument sur la place et surtout transmettre le flambeau de la paix que nous avons reçue. Paix que certains ont payée de leur vie et de leurs efforts, les représentants des associations patriotiques nous le rappellent ici même.

Le programme « pour la paix » appartient à tous les hommes, de quelque croyance qu’ils se réclament. Mais les chrétiens se sentent plus engagés encore dans cette lutte pour la paix à cause de l’exemple de Jésus qui a donné sa vie, comme beaucoup d’autres après lui, pour que règnent la paix, la justice et l’amour. Les chrétiens se sentent encouragés à poursuivre cette lutte par le souvenir de ceux qui, comme saint Martin, leur ont donné l’exemple.

Puissions‑nous, à notre tour, nous engager dans ce combat quotidien pour transmettre aux générations futures cette paix qui nous a été léguée par Jésus et ceux qui ont marché à sa suite.

Abbé Jean-Marc Ista,
Curé de l’UP de Theux

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, Année liturgique, Homélies, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s