Le Pain de Vie, signe de miséricorde

Lapinbleu536C-Ps33_5

Homélie de l’abbé Jean-Marc Ista
pour le 19ème dimanche du temps ordinaire,
Theux, le 9 août 2015

1ère lecture : 1 Rois 19,4-8 + Psaume 33 + 2ème lecture : Éphésiens 4,30- 5,2
+ Évangile : Jean 6,41-51

Miséricorde… Bienveillance

Dans les textes bibliques de ce dimanche, il y a un FIL ROUGE qui conditionne tout. C’est la miséricorde. Ce mot n’est pas prononcé directement. Mais la miséricorde fait partie de la nature même de Dieu. La première lecture nous parle du prophète Élie qui n’en peut plus d’être poursuivi par l’hostilité de la reine Jézabel. En fuyant dans le désert, il pense échapper à cette femme.

Mais pourrait-il échapper à sa mission de prophète. À quoi bon tant de zèle ? À quoi bon lutter à contre-courant ? Épuisé par tout ce qui lui arrive et plus seul que jamais, il en vient à demander la mort : Seigneur, c’en est trop ! Reprends ma vie. Loin des hommes, il pourra s’endormir et mourir tranquillement.

En cela, il nous représente lorsque la vie se fait trop lourde à porter , la désespérance ou la dépression (qui n’existait pas à l’époque) nous guette. Nous nous retrouvons au fond du trou encore plus bas que nous ne l’aurions imaginé. Alors survient le désir de mort pour avoir la paix…

Toutefois, voici Dieu qui s’approche : il ne fait pas de reproche à Élie. Il laisse bien dormir son serviteur. Puis il lui sert un repas : Lève-toi et mange. Lire la suite « Le Pain de Vie, signe de miséricorde »