« Sonder » notre cœur… dans le silence

PriereSolitudeGenoux

L’homme envoie des sondes spatiales
jusqu’aux extrêmes limites du système solaire,
mais il ne sait pas « sonder » son propre cœur.

Il se déplace plus aisément dans le macrocosme
que dans le microcosme qu’il est lui-même.

Il est porté plus à l’évasion qu’au recueillement…

Beaucoup ont peur du silence.

L’humanité est malade de bruit.


Père Raniero Cantalamessa, ofm


Retrouvons, au cours des jours à venir,
quelques moments dans la journée pour « sonder » notre cœur !

P.S. Merci à Jean J. pour son envoi et à Jean-François Kieffer pour son dessin !

Cet article, publié dans Réflexion spirituelle, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.