J’étais un étranger et vous m’avez accueilli – Fête du Christ-Roi 2017

Homélie de l’abbé Marcel Villers
pour le 34ème dimanche du Temps ordinaire
(année A, Mt 25, 31-46)

Theux, le 26 novembre 2017

Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait, révèle le Christ.

Ces petits, ce sont ceux vers qui Jésus est allé tout au long de sa vie : les pauvres, les exclus, les malades, les pécheurs…

Ignorer les affamés, rejeter les étrangers, mépriser les prisonniers, c’est ignorer le Christ, rejeter le Fils de l’homme, mépriser le Juge de la fin des temps.

Mais alors, le Juge des hommes, c’est le petit !

Les exclus et les opprimés sont en fait nos juges pour l’éternité. C’est le retournement des situations, la logique à l’envers de l’Évangile. Le Juge de la fin des temps n’est pas un personnage céleste et mystérieux. Il est parmi nous, obscur et méconnu, sous les traits de l’affamé, de l’assoiffé, de l’étranger, du malade, du prisonnier, de chacun de ces petits que nous ignorons.

C’est sous les espèces de nos frères les plus malheureux que le Christ se présente à nous chaque jour.

Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait, répète le Christ.

Le Christ ne nous reprochera pas de ne pas l’avoir reconnu dans l’affamé, mais de ne pas l’avoir rassasié. Ce qu’il demande, ce sont des actes. Lire la suite « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli – Fête du Christ-Roi 2017 »