Taizé 2015: Rassemblement pour une nouvelle solidarité

Mains - PF

La communauté de Taizé, située au cœur de la Bourgogne,
s’apprête à vivre l’un des moments forts de cette année 2015

Jusqu’à la mi-août, elle accueille un Rassemblement pour une nouvelle solidarité. De nombreux jeunes, notamment venus de Belgique, vont y participer.

Pour que les jeunes et moins jeunes puissent se préparer au Rassemblement pour une nouvelle solidarité, Frère Alois a lancé, il y a plusieurs mois, quatre pistes concrètes. Il s’agit d’abord de rejoindre une communauté locale qui prie. Le prieur de la communauté de Taizé exprime le souhait que les paroisses, les groupes, les aumôneries, deviennent toujours davantage des lieux d’amitié qui soient attentifs aux plus faibles, aux étrangers, à ceux qui ne partagent pas nos idées…

La deuxième proposition concrète consiste justement à élargir l’amitié au-delà des frontières qui nous arrêtent. Frère Alois suggère de choisir pour un an, dans le voisinage, une situation et des personnes à qui offrir une présence amicale, manifester une solidarité : exclus, pauvres, malades, souffrant d’un handicap, enfants abandonnés, immigrés, personnes sans emploi…

Puis, la communauté de Taizé évoque des temps de prière et d’échanges réguliers. Plutôt que de rester seul avec ses questions, le jeune peut partager ses difficultés avec quelques personnes chaque semaine ou chaque mois.

Enfin, Frère Alois propose de chercher la communion plutôt que la division: Il y a dans notre village, notre ville, notre région, des personnes qui aiment aussi le Christ, mais d’une autre manière que nous. Cherchons à donner plus de visibilité à cette identité commune, au lieu de souligner nos identités confessionnelles.

Ces pistes de solidarité, lancées dans le cadre de Taizé 2015, s’inspirent de l’exemple de Frère Roger, le fondateur de la communauté œcuménique. Roger Schutz, de son nom d’état civil, né il y a 100 ans, a eu l’intuition de réunir des religieux de différentes confessions chrétiennes dans ce petit village de Bourgogne pour manifester la paix et la foi. Assassiné le 16 août 2005 par une femme déséquilibré, Frère Roger laissera l’héritage de l’amour et du pardon, deux réalités qui avaient pour lui une évidence (des mots de Frère François qui le connaissait bien). Un hommage lui sera rendu ce dimanche 2 août dans l’émission Le Jour du Seigneur sur France 2.

Une dépêche de Cathobel, signée
Anne-Françoise de Beaudrap

Dimanche 2 août sur France 2, de 10h30 à 11h, diffusion du documentaire Frère Roger, un silence révolutionnaire de Pierre Barnérias (rediffusion); à partir de 11h, messe célébrée depuis l’église de la Réconciliation à Taizé accompagnée de la méditation de Fr. Alois, prieur.

Cathobel est le nom de l’agence de presse des Médias catholiques francophones de Belgique. En vous inscrivant sur le site www.infocatho.be, vous pouvez recevoir, du lundi au vendredi, un courriel quotidien reprenant les dépêches du jour.

Cet article, publié dans Actualité, Pastorale des Jeunes, Retraites et récollections, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.