En ce jour de fête nationale, nous avons de quoi être fiers, de quoi célébrer et aussi de quoi espérer !

2016-07-21 - 21 juillet Theux (27)

Écho du Te Deum,
célébration officielle de notre fête nationale à Theux,
ce 21 juillet 2016

2016-07-21 - 21 juillet Theux (4)

Accueil des autorités civiles par l’abbé Jean-Marc Ista, curé de l’Unité pastorale de Theux, et par Jacques Delcour, diacre

Proclamation de l’évangile par Jacques Delcour

2016-07-21 - 21 juillet Theux (37)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (10, 17-24)

Les soixante-douze disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux. Ils racontaient : Seigneur, même les esprits mauvais nous sont soumis en ton nom. Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Vous, je vous ai donné pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et pouvoir sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous faire du mal. Cependant, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux.

À ce moment, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

Homélie par l’abbé Jean-Marc Ista

2016-07-21 - 21 juillet Theux (49)L’évangile que nous venons d’entendre proclamer fait sens pour les croyants, mais peut aussi nourrir toute personne quelles que soient ses convictions. Il n’y a pas de lecture imposée en ce jour. C’est le ton et le contenu du discours royal d’hier qui m’ont poussé à le retenir. Notre souverain, dans un contexte d’états de violences et de troubles aux frontières de l’Europe, a relevé la chance que constitue le modèle belge avec, dit-il, sa culture de concertation et d’implication du citoyen dans les prises de décision. Notre démocratie vaut la peine d’être reconnue comme une chance et un système à promouvoir pour le bien de tous.

En prophète de bonheur, Jésus a envoyé des gens aux cœurs ouverts, ses disciples, faire de même. À leur retour, il constate avec joie combien, en se mobilisant pour le bien, le beau, le vrai, ils ont fait reculer les ténèbres et les forces du mal symbolisés par Satan qu’il dit voir tomber du ciel. Ainsi, tous ceux qui s’engagent dans le combat contre le mal et en vue du bien, fut-ce à un petit niveau, font œuvre de lumière et cela doit être reconnu et célébré !

Ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux.

En mettant leurs énergies et leurs compétences au service du bonheur de tous, ces artisans de paix et justice contribuent à l’accomplissement de leur humanité propre mais aussi à celle de leur prochain. Ce faisant, ils font œuvre d’éternité et ouvrent un avenir à tous.

Dans son discours, le roi Philippe a imité Jésus dans l’Évangile. En pointant l’action des prophètes de bonheur contre les faux prophètes de ce temps, le Roi s’est fait lui-même solidaire de cette dynamique positive porteuse d’espérance. En dénonçant les fractures et les replis sur soi, il a mis en avant la chance que les habitants de la Belgique ont de vivre dans leur pays. C’est à partir de cette reconnaissance qu’il convient de continuer à promouvoir ce système qui est source de bien pour beaucoup. Rien n’est jamais acquis. Le Roi l’a souligné : il faut soutenir nos institutions et les initiatives qui créent de la démocratie et de la cohésion sociale. Nos institutions parfois compliquées demandent de payer le juste prix pour obtenir le respect de la diversité dans l’unité. En citant la capacité des jeunes à créer, à communiquer et à réfléchir, le Roi a désigné tous ceux et celles qui, là où ils sont, apportent un plus au bien commun. Plutôt que la peur et la division -illustrée aussi par le récent Brexit, selon lui- le souverain souhaite encourager à renforcer tout ce qui contribue à la cohésion et la justice dans notre société. Et la Belgique, poursuit-il, ne manque pas d’atouts majeurs dans cette voie, notamment de par sa longue tradition d’ouverture et d’engagement.

Malgré les incertitudes, les oppositions et les résistances, malgré les drames et la violence, en ce jour de fête nationale, nous avons de quoi être fiers, de quoi célébrer et aussi de quoi espérer.

Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

C’est aujourd’hui que s’accomplit cette parole : en Belgique, il y a à voir, il y a à entendre même s’il y a encore beaucoup de faire. De notre trésor commun, nous avons à tirer plus-value et fécondité. Ensemble, tirons notre force et notre joie de ce que nous sommes sans nous laisser confondre ou décourager.

Je nous souhaite une belle fête à tous, dans la diversité et l’unité !

Abbé Jean-Marc Ista

Micheline Troupin a ensuite présenté les intentions de la prière universelle

2016-07-21 - 21 juillet Theux (52)Pour notre Roi et ceux qui gouvernent légitimement notre pays. Que le bien-être légitime des citoyens, fondé sur la justice sociale, la sécurité, la paix et le respect mutuel inspire et mobilise toujours leur engagement. Prions le Seigneur.

La chorale a chanté et fait chanter le refrain : Ubi caritas et amor, Deus ibi est.

Pour qu’à l’exemple du Christ, prophète de bonheur, des valeurs constructives animent l’action de tous ceux qui jouent un rôle -même minime- dans notre société ; pour que reculent les discours des faux prophètes qui sèment la peur, le rejet et la désespérance. Prions le Seigneur.

Pour que la Belgique progresse encore comme société citoyenne ouverte, et accueillante au sein de l’Union européenne ; pour les jeunes qui se forment et entament une vie professionnelle et familiale, prions le Seigneur.

Pour prévenir et réagir aux états de violence, prions pour les militaires, les policiers, pompiers et membres des services de secours et de sécurité. Qu’ils puissent être à leurs tâches avec calme et détermination, prions le Seigneur.

Pour défendre et développer la démocratie en Belgique et ailleurs, hier comme aujourd’hui et sans doute demain, des hommes et des femmes ont dû faire des choix courageux de combat parfois jusqu’au don suprême de leur vie. Soyons-leur infiniment reconnaissants et confions-les à la miséricorde de Dieu. Prions le Seigneur.

2016-07-21 - 21 juillet Theux (31)

L’abbé Ista, après le chant du Te Deum par la chorale,
accompagnée à l’orgue, a récité la prière pour le Roi

Seigneur, nous te prions pour le peuple belge et son Roi.

Aide et soutiens notre souverain dans ses engagements et ses responsabilités. Qu’il les assume au bénéfice de tous les Belges et de tous les habitants du Royaume.

Qu’avec les responsables politiques, les membres des corps constitués et de la société civile, le roi Philippe travaille particulièrement à la paix et à l’unité avec écoute, fidélité et détermination.

2016-07-21 - 21 juillet Theux (78)

Après la célébration à l’église, le Bourgmestre et les échevins ont accueilli la population à l’Hôtel de Ville, dans la salle des mariages : le Bourgmestre, Philippe Boury, a fait une courte allocution sur la défense de nos libertés, qui a été suivie du verre de l’amitié.

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s