Noël dévoile la dignité divine de l’être humain

Homélie de l’abbé Marcel Villers pour la fête de Noël

Theux, le 25 décembre 2016

Au commencement était le Verbe.
Et le Verbe était Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair.
Et il a habité parmi nous. 

Ainsi le Verbe s’est fait semblable à la chair.
En venant parmi nous, il ne nous tire pas vers le ciel, mais vers la terre, vers la chair.
La chair, c’est une manière concrète de dire finitude, fragilité, souffrance et mortalité.
Tout ce qui caractérise la condition humaine.
Le Verbe s’est fait chair. Dieu s’est fait homme.

Oui, écrit saint Irénée, c’est le Verbe de Dieu qui a habité en l’homme, qui s’est fait fils de l’homme, pour habituer l’homme à recevoir Dieu, et habituer Dieu à habiter en l’homme.

L’incarnation est un acte à double effet : sur Dieu et sur l’homme.
Habituer l’homme à recevoir Dieu et habituer Dieu à habiter en l’homme.
Autrement dit, Dieu et l’homme sont liés.
Mais comment nommer cette relation ?
Une implication réciproque : s’il y a homme, il y a Dieu ; s’il y a Dieu, il y a homme.

N’est-ce pas là ce que nous révèle l’incarnation ?

Dieu et l’homme sont liés de telle sorte que l’un n’existe pas sans l’autre, que l’un n’a de sens que par l’autre.
Dieu n’existe pas sans l’homme.
Comment, en effet, Dieu se dit-il ? se manifeste-t-il ?
En sortant de lui-même.
Par son Verbe, il sort de lui-même pour se dire.
Il se dit en se dépouillant de lui-même, en s’effaçant pour qu’un autre existe.

C’est cela la création. Comme la mer se retire pour que naisse la plage.
C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui, écrit saint Jean.
Par amour, il a voulu se prodiguer, faire exister un autre que lui-même.
Voilà pourquoi il y a un monde, il y a des hommes.
Dès l’origine, l’homme est cet être qui existe pour que Dieu puisse échanger, être ce qu’il est : communion, amour, miséricorde.

Ainsi Dieu n’existe pas sans l’homme.

Mais il faut ajouter : l’homme n’existe pas sans Dieu.
C’est lui qui nous a créés, bien sûr, mais plus encore, il fait de nous ses enfants.
Enfants de Dieu, les hommes ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu, écrit saint Jean.
Voilà pourquoi Dieu s’est fait homme : pour que l’homme devienne Dieu.
Désormais, tout homme, même le plus pauvre et le plus petit, le plus fragile et le plus misérable, est présence et porteur de Dieu.

Noël est le dévoilement de la dignité divine de l’être humain. 

Deux images de Noël nous sont présentées ce matin : l’enfant de la crèche et ce couple figuré sur la bannière de la miséricorde.
L’enfant de la crèche dit qu’en tout homme, aussi petit, aussi pauvre, dépouillé et nu qu’un nouveau-né, dans le plus faible et le plus vulnérable, Dieu est présent. Voilà qui fonde la dignité divine de tout être humain et le respect infini qui lui est dû.

L’autre image est celle représentée sur cette bannière.
Regardez-les ces deux-là, Dieu et l’homme, rien ni personne ne peut les séparer.
Les deux corps semblent n’en former qu’un.
Et puis, leurs yeux se confondent de telle sorte que chacun voit avec les yeux de l’autre. Dieu voit avec les yeux de l’homme. L’homme voit avec les yeux de Dieu.

Comment mieux dire ce mystère de l’incarnation que nous célébrons à Noël ?

En Jésus, Dieu et l’homme se sont unis.
Et ce qui fait cette union, c’est la miséricorde, l’amour qui a fait descendre le Verbe de Dieu pour nous prendre sur ses épaules, nous soulever, nous délivrer et nous emmener vers les hauteurs, là où est notre avenir, notre demeure.

Dieu, personne ne l’a jamais vu ;
le Fils unique, qui est dans le sein du Père, nous le fait connaître.

Bonne fête de Noël !

Abbé Marcel Villers

Publicités
Cet article, publié dans Homélies, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Noël dévoile la dignité divine de l’être humain

  1. Ping : Echo des célébrations de Noël dans nos paroisses | Unité pastorale de Theux (Liège, BE)

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s