Echo des célébrations de Noël dans nos paroisses

À Oneux, où une célébration a été organisée pour les enfants de l’école, le lundi 19 décembre, c’est un enfant de l’école qui a déposé Jésus dans la crèche de l’église ; le sapin a été décoré par les parents, grands-parents, Oneutois et les enfants de l’école.


À Theux, le samedi 24 décembre à 17h30, notre curé, l’abbé Jean-Marc Ista, célébrait dans une église comble, notamment à l’intention des familles -bien présentes !


À Becco, c’était le père Norbert Maréchal qui officiait, également à 17h30. L’église, éclairée presque exclusivement par des bougies pour la première partie de la messe, s’est illuminée avec le chant des anges, pendant la proclamation de l’évangile.

La crèche vivante a rassemblé une vingtaine de participants, sur les marches et au pied de l’autel, tandis que l’assemblée chantait de tout son cœur. Après l’évangile, le père Norbert a déposé l’enfant Jésus dans la crèche.

Son homélie a consisté en une méditation devant la crèche (extraits) : 

Seigneur Jésus, nous voici devant la crèche, un peu comme les bergers qui n’ont pas dû tout comprendre. Ce que nous célébrons ce soir nous dépasse. Donne-nous, Seigneur, de pouvoir nous en émerveiller toujours !

Toi qui es de condition divine, tu t’es dépouillé toi-même en prenant la condition de serviteur, en prenant notre condition humaine, en toutes choses, excepté le péché. Tu t’es fait incroyablement proche de nous, manifestant ainsi l’inouï de l’Amour de Dieu, un amour, non de domination, mais de confiance et de partenariat, un amour qui nous respecte.

En te faisant l’un des nôtres, Seigneur Jésus, nous savons combien nous avons du prix à tes yeux, mais aussi que toute chose en notre vie est précieuse puisque tu as tout partagé avec nous, même les drames les plus aigus.

En te contemplant, nous comprenons qu’il n’y a plus rien de banal, mais que tout ce qui est vécu dans l’amour est porteur de vie. Ta venue nous donne une dignité merveilleuse : celle de pouvoir être vraiment enfants de Dieu. Donne-nous d’en devenir conscients !

En naissant parmi les pauvres à Bethléem et en faisant des bergers, des exclus, tes premiers témoins, tu nous montres que tous sont immensément dignes d’être respectés, d’autant plus qu’ils sont plus petits. Donne-nous donc de les respecter à notre tour.

Par ta naissance aussi, tu nous redis combien notre monde, parfois bien malade, compte pour toi. Et c’est vers lui que tu nous envoies, et c’est lui que tu nous demandes d’aimer et de servir.

Ta naissance, par sa banalité même, donne valeur à notre propre vie souvent routinière. Elle lui donne sens et lumière nouvelle.

Béni sois-tu, Seigneur Jésus. Sois de plus en plus l’Emmanuel, le Dieu-avec-nous, de toutes nos familles. Et garde-les dans la paix, la joie et l’espérance.


À la fin de la célébration, le père Norbert a béni chaque enfant collectivement, puis individuellement, et a proposé aux parents de bénir de même leur(s) enfant(s), les invitant à renouveler ce geste aussi fréquemment que possible !

Seigneur Jésus, aujourd’hui nous célébrons ta naissance, il y a 2000 ans ! Tu as été bébé.

Tu as eu de bons parents, Marie et Joseph, qui t’ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Grâce à eux, tu progressais en Sagesse, en taille et en faveur auprès de Dieu auprès des hommes (Lc 2,52). Viens donc bénir ces petits enfants. Donne-leur ton esprit d’Amour. Accompagne-les tout au long de leur vie, afin qu’ils deviennent, comme toi, porteurs de fraternité et de paix autour d’eux. Accompagne aussi leurs parents qui ont la belle, mais exigeante, vocation de les éduquer et de Ies aider à grandir, non seulement en taille, mais en sagesse et dans leur cœur !

En marquant vos enfants du signe de la Croix, je veux appeler sur eux la Puissance de l’Amour du Père, du Fils et du St Esprit, manifesté concrètement par Jésus qui a donné sa vie jusqu’au bout sur la Croix, pour chacun de nous !

À votre tour, refaites ce geste, et refaites-le souvent, pour appeler cet Amour de Dieu sur votre enfant !


Le chant enthousiaste des Anges dans nos campagnes a clôturé la célébration, après la bénédiction solennelle de Noël :

Dans son Amour infini, Dieu a donné son Fils au monde pour en dissiper les ténèbres. Par le mystère de la nativité du Christ, il a fait resplendir cette nuit très sainte : qu’il vous sauve de l’aveuglement du péché et qu’il ouvre vos yeux à sa lumière.
Amen !

Il a voulu que les bergers reçoivent d’un ange l’annonce d’une grande joie pour tout le peuple, qu’il mette en vos cœurs cette même joie et vous prenne comme messagers de sa Bonne Nouvelle : Aujourd’hui, il vous est né un Sauveur !
Amen !

Par l’incarnation de son Fils, il a scellé l’Alliance du ciel et de la terre : qu’il vous donne sa Paix, qu’il vous tienne en sa bienveillance, qu’il vous unisse dès maintenant à l’immense Communion des Saints.
Amen !

Et que Dieu plein d’amour vous bénisse, Lui qui est Père, Fils et Esprit !

2016-12-24-messe-de-la-nuit-becco-105


Le jour de Noël, c’est l’abbé Villers qui célébrait l’unique messe de notre Unité pastorale, à Theux, à 10h. Nous vous renvoyons à sa nourrissante homélie, déjà publiée : Noël dévoile la dignité divine de l’être humain, qui, entre autres, met en parallèle la crèche et le logo de l’Année de la Miséricorde.

P.S. Merci à Martin pour les photos d’Oneux, et à Yves et Colette pour celles de Theux !

Cet article, publié dans Célébrations, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.