C’est le monde à l’envers ! – Homélie pour la Toussaint 2017

Homélie de l’abbé Marcel Villers
pour la fête de la Toussaint A

Theux, le 1er novembre 2017 (Mt 5,1-12)

C’est le monde à l’envers que nous présentent ces béatitudes.

Un monde inversé où le bonheur n’est pas promis aux riches, aux battants, ni aux puissants.

Un monde à contre-courant où le bonheur est annoncé aux pauvres, aux doux, aux affligés, aux cœurs purs et miséricordieux, aux artisans de paix et aux victimes de la haine et de la violence.

Mais qui se trouve ainsi désigné ?

Qui est pauvre, doux, victime ?

D’abord, Jésus lui-même dont les béatitudes dressent en quelque sorte le portrait.

Il est le miséricordieux, le pacifique, le pur.

C’est lui le Fils bien-aimé qui, par son exemple, nous livre le secret du bonheur.

Et de la sainteté.

Et de Dieu.

La sainteté, c’est ce qui fait la différence de Dieu.

Différence avec ces divinités fabriquées par l’homme, à qui il attribue la perfection dont il rêve pour lui-même. Ce rêve fait le plus souvent de richesse, puissance, plaisir est à l’envers des béatitudes comme Dieu est à contre-image des idoles que l’homme produit et où il se mire tel Narcisse en son miroir.

Ces idoles, ces rêves de l’homme ne sont en fait que sa propre image.

C’est la différence qui éclate dans les béatitudes.

Elles parlent de Dieu et de sa sainteté, c’est-à-dire de sa différence. Car le vrai Dieu est autre que tout ce que l’homme imagine. C’est pourquoi les béatitudes sont à contre-courant.

Personne n’a pu inventer une telle description du bonheur !

Dieu est bien l’inimaginable que seul Jésus, son Fils bien-aimé, pouvait révéler.

En lui, le Très-Haut s’abaisse et se fait pauvre, le Saint met sa perfection dans l’amour des hommes, sa sagesse dans la folie du pardon, sa puissance dans la faiblesse de la Croix (M. Corbin).

Jésus est l’image du Dieu invisible, d’un Dieu pauvre, doux, miséricordieux, pacifique, persécuté.

Telle est notre foi et notre programme.

En cette fête de Toussaint, nous célébrons et prions la foule immense et innombrable, l’immense cortège de tous les saints, connus et inconnus, qui ont mis leur foi en Jésus.

Les saints ne sont pas d’abord des hommes et des femmes aux vertus héroïques, mais, comme nous tous, des pauvres, des affamés, des affligés qui se sont laissé transfigurer et porter par le Christ.

Car, à l’appel du Christ à le suivre, qui répond, aujourd’hui comme hier ?

Les puissants, les rassasiés ?

Ceux de haute naissance, les déjà comblés ?

Les sages et les savants ?

Ce sont les humbles, les pauvres de cœur.

Ce sont les affamés qui aspirent à la justice.

Ce sont les cœurs purs qui jugent sans parti-pris.

Ce sont les facteurs de paix et d’unité.

Ce sont les lèvres qui refusent le mensonge.

Ce sont les cœurs doux et les mains miséricordieuses.

Ce sont les yeux tendus vers la terre promise où ils seront appelés fils de Dieu.

Voilà celles et ceux qui constituent la foule immense et innombrable, foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tiennent debout devant le Trône, nous dit l’Apocalypse.

Comme à cette foule de tous ceux et celles qui nous ont précédés dans la foi, à nous aussi, en ce jour, le Christ s’adresse : Venez les bénis de mon Père. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse ! La douceur l’emportera sur la force et la soif de justice sur les appétits de puissance. Les humbles posséderont la terre. Heureux serez-vous si l’on vous persécute et dit faussement de mal contre vous. Venez. Le Règne de Dieu est déjà entre vos mains. Vous êtes la lumière du monde et le sel de la terre.

Abbé Marcel Villers

P.S. L’illustration de la mosaïque de l’Apocalypse à la basilique Sainte-Praxède à Rome (ci-dessus) vient du blog Rome-Passion, que nous remercions. Le dessin, quant à lui, est du crayon de Jean-François Kieffer, comme souvent sur notre site : merci à lui !

Publicités
Cet article, publié dans Année liturgique, Homélies, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s