Il est parti ? À nous d’y aller ! – Homélie pour l’Ascension (année B)

Homélie du père Norbert Maréchal
pour la fête de l’Ascension (année B)
Theux, le 10 mai 2018

Fête bien étrange, que Luc, au début des Actes des Apôtres, place 40 jours après la Résurrection, pour signifier que l’expérience pascale est pleinement réalisée. L’évangile de Marc situe l’Ascension en lien direct avec Pâques. L’Ascension de Jésus est un des « couronnements » de Pâques, avec le don de l’Esprit à la Pentecôte.

À Pâques, les disciples ont fait l’expérience forte d’un Jésus pleinement vivant, au-delà de la mort offerte sur la Croix, une Vie en totale communion avec le Père : il est assis à la droite du Père, dit le Credo.

Malgré les doutes, les peurs, l’expérience de leur propre faiblesse, Jésus, avec l’Ascension, va, en quelque sorte, passer le relais à ses disciples. Il se retire pour qu’ils continuent son œuvre. Il les envoie jusqu’aux extrémités de la terre pour être ses témoins, pour proclamer cette inouïe Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour toute la Création, cet Amour que Jésus, très concrètement à travers toute sa vie, ses paroles et gestes et jusque dans sa mort et résurrection, a manifesté et révélé.

Comme Jésus, les disciples doivent annoncer la Vie et l’Amour de Dieu, mais aussi ils doivent les vivre entre eux et avec tous les humains. Ils doivent en même temps le manifester concrètement par des gestes de Vie, contre les forces du Mal (de ce Mal qui nous ronge tous !). Pour cela, Jésus leur promet la force de l’Esprit Saint, son Esprit. La dernière phrase de l’évangile de Marc dit : Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

C’est vrai aujourd’hui encore. Jésus, de génération en génération, envoie encore les croyants, c’est-à-dire ceux qui adhèrent vraiment à sa Personne et à cet Amour qu’il représente. Il les envoie pour qu’ils deviennent « contagieux » dans ce monde parfois violent et dur.

Du coup, devant cette Mission, nos peurs, nos sentiments d’inaptitude… reprennent le dessus ! Alors que nous oublions que le Christ nous donne son Esprit et travaille avec nous, jusqu’à la fin des temps. Il nous invite à ne pas rester à regarder le ciel, mais à être ses témoins dans ce monde où nous vivons, et à continuer à l’aimer, comme Jésus lui-même l’a vécu.

La fête de l’Ascension nous dit : Il est parti ? apparemment absent ? … À nous d’y aller !

Seigneur, donne-nous d’oser, et d’oser croire que ton Esprit nous accompagne !

Père Norbert Maréchal, C.S.Sp.

Publicités
Cet article, publié dans Année liturgique, Homélies, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.