Clés pour lire l’évangile de Marc : 40. Une seule chose te manque

Clé pour lire l’évangile de Marc

Dans cette série hebdomadaire (parution le mercredi matin), nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Marc. Cette semaine : Mc 10, 17-30 du 28e dimanche du temps ordinaire.

40. Une seule chose te manque

           Comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! (Mc 10,24)

« Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. » (10, 21) C’est la seule fois dans les évangiles où on dit l’amour de Jésus pour quelqu’un. Cet homme observe les commandements depuis sa jeunesse, et cependant il reste insatisfait, et s’interroge sur ce qu’il doit faire « pour avoir la vie éternelle en héritage. » (10,17) Voilà qui motive l’amour de Jésus.

Au « que dois-je faire ? » (10,17), la réponse de Jésus est son propre comportement : le détachement de tout, l’abandon de sa vie dans les mains du Père éternel. Bref, offrir sa vie plutôt que la garder, car la sauver est le plus sûr moyen de la perdre. « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres… Puis viens, suis-moi. » (10,21)

On peut résumer en deux actes : rupture et suite. « Vends ce que tu as » ; « suis-moi » qui marche sur le chemin de Jérusalem, vers la mort et la résurrection. Est-ce possible pour tous, ce comportement exigé par Jésus ? Mais alors « qui peut être sauvé ? » (10, 26)

Jésus et les riches

« Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (10,25) Jésus prend clairement parti pour les pauvres et contre la richesse. Il partage ce tranchant avec les cercles apocalyptiques, qui rangent la richesse parmi les vecteurs du mal. La richesse est l’ennemie de Dieu.

D’un autre côté, on constate que Jésus fait un usage assez libre de la richesse des autres. Lui et ses compagnons se font entretenir par des femmes aisées (Lc 8,3). Il accepte les invitations à manger et ne dédaigne pas rencontrer les gens fortunés, ainsi l’homme riche qu’il appelle à le suivre.

Bref, l’accent sur la dénonciation de la richesse n’exclut pas un appel lancé aux riches. Cette ambivalence est une des énigmes de Jésus : ni apologie de la misère, ni justification de la fortune. (Daniel MARGUERAT, L’homme qui venait de Nazareth, 1990, p.60-61)

Abbé Marcel Villers

Un commentaire sur « Clés pour lire l’évangile de Marc : 40. Une seule chose te manque »

  1. Homélie du 17.08.2020
    Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par la porte de l’Aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux ; traduit en des termes qui ont depuis le commencement de la sainte doctrine de la Foi échappés à tous les théologiens et archéologues et autres chercheurs du contexte relatif á cette expression devenue légendaire depuis que Jésus l’a prononcée-
    Signifie ;
    la porte de l’aiguille était une porte située sur les côtés de la Ville Sainte réservée aux marchands ambulants qui arrivaient à Jérusalem pour y faire leurs commerces se voyait interdit d’entrer dans la ville sainte au dos de leurs chameaux pour des motifs religieux, alors se voyaient contraints d’entrer dans la ville par une porte d’une hauteur qui ne permettait de faire entrer les marchands au dos de leurs monture et puisque un chameau refuse de courber sa tête de lui-même
    il fallait que le marchand descende de son chameau pour lui faire baisser sa tête bien trop haute et ainsi pouvoir franchir cette porte tout en le tirant avec une corde pour le faire obéir leur monture et le tirer à grands cris pour le forcer á entrer par cette dite porte de l’aiguille.- c’est pourquoi il sera plus difficile à un riche – érudit des Saintes Ecriture de percevoir le décalage qui le sépare de l’entrée de la ville sainte – aujourd’hui comme jamais auparavant
    Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
    Jésus posa sur eux son regard et dit : « pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. » .
    En ces jours qui sont les premiers d’une ère nouvelle –
    Ainsi se discerne comment ceux des premiers dans le siècle présent seront derniers, et pourquoi beaucoup de ces derniers aujourd’hui seront les premiers dans cette ère nouvelle
    Et celui qui aura quitté, à cause de Son nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle dès aujourd’hui et pour la durée des temps
    ainsi dans une toute autre tradition – lisez l’Egal et comme jamais auparavant légalisons en Eglise le dixit de Notre Liturgie de la Parole aujourd’hui.
    Absolument conforme aux mystères qui se laisse percevoir – progressivement
    Aussitôt.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.