Aimer vaut mieux que tous les sacrifices !


L’amour du prochain est
la seule manière d’aimer Dieu !

Homélie de l’abbé Marcel Villers
pour le 31ème dimanche du temps ordinaire de l’année B (Mc 12, 28-34)
Theux 4 novembre 2018

Quel est le premier de tous les commandements ?

À la question du scribe, Jésus cite deux commandements mais il conclut néanmoins que les deux ne sont qu’un seul quand il déclare qu’il n’y a pas de commandement (au singulier) plus grand que ceux-là (au pluriel).
Comment comprendre ce passage du pluriel au singulier ?

L’objectif du scribe n’est pas de classer les commandements, même si on en comptait 613 à observer. Sa préoccupation, comme celle de nombreux juifs éclairés, est de savoir quel est le commandement qui inclut tous les autres et dont l’observation résume toute la Loi. Autrement dit : quel est l’essentiel que Dieu demande ?
Jésus, dans sa réponse, ne sépare pas les devoirs envers Dieu et ceux envers le prochain qui constituaient les deux tables de la Loi reçue par Moïse. Pour Jésus, les deux tables n’en font qu’une : elles sont face et pile d’une même attitude, l’amour.

Comment de deux passe-t-on à un ? Une clé est peut-être celle fournie par saint Jean : « Qui n’aime pas son frère qu’il voit ne peut pas aimer Dieu qu’il ne voit pas.» (1Jn 4,20). Cela entraîne une profonde modification du rapport entre Dieu et le prochain, ou plutôt entre amour de Dieu et amour du prochain. Car que peut signifier aimer Dieu, puisqu’on ne le voit pas et qu’on n’a aucun rapport sensible avec lui ? L’amour peut-il exister à l’égard d’une réalité non sensible, qui ne mobilise pas notre potentiel affectif ? Bien sûr, on parle d’aimer un livre ou telle musique ; mais ce n’est pas vraiment du même ordre que l’amour d’autrui, même si le livre ou la musique mobilise nos affects. Bref, que signifie « aimer » au sens que Jésus lui donne ?

L’amour, s’il relève de l’ordre du sensible et des affects, peut néanmoins les transcender. Cela veut dire que je puis aimer sans ressentir émotion, attirance ou affection sensible, passion ou ressenti. Aimer pourrait donc dépasser tout ce qui ressort des sentiments, mais pour quel autre domaine ? Celui de la volonté, celui de l’agir concret qui consistent à faire passer l’autre et ses intérêts avant les miens. Alors, l’amour signifie vouloir le bien concret d’autrui.

St Jean le dit clairement : « Petits enfants, n’aimons ni de mots ni de langue, mais par nos œuvres et dans la vérité » (1Jn 3,18). C’est cet amour concret, en actes, du prochain, de chacun de ceux que je vois qui donne son sens chrétien à l’amour qui est de l’ordre de la volonté plus que du sentiment.

Aimer, c’est autre chose que le ressenti, l’affection ou l’attrait que j’éprouve à la vue ou à la rencontre d’autrui. L’amour pour le prochain se traduit par des actes de bienveillance et d’attention sans que toute dimension d’affection intervienne. C’est ce que signifie le pardon et surtout l’amour des ennemis. Je n’ai aucun sentiment positif, encore moins affectif, pour mon ennemi ou pour celui qui m’a fait du mal. Mon amour pour lui se traduit par des actes positifs à son égard.

Cette transformation du sens de l‘amour que nous impose l’évangile est une véritable conversion de l’amour tel qu’il est spontanément compris dans notre culture actuelle, marquée par une conception romantique ou érotique de l’amour.

Que signifie alors aimer Dieu sinon que cela passe par des actes concrets. S’agirait-il des actes du culte ?

Le scribe donne la réponse : aimer vaut mieux que toutes les offrandes et sacrifices. En conclusion, aimer Dieu, c’est aimer son prochain. Pas d’illusion possible, l’amour du prochain est la seule manière d’aimer Dieu.

Abbé Marcel Villers

Cet article, publié dans Année liturgique, Homélies, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.