Inondations : nouveau message de soutien de Mgr Delville – 23 juillet 2021

Chers Frères et Sœurs,

Vous avez été victimes des terribles inondations qui ont touché notre diocèse de Liège du 13 au 18 juillet 2021. Tous, nous avons été pris par la peur durant cette interminable chute de pluie qui s’est abattue sur notre région et sur notre pays. Avec anxiété, nous avons vu monter les eaux du fleuve, des rivières et des cours d’eau. Beaucoup d’entre nous ont été victimes des inondations, qui parfois se sont répandues à une vitesse inouïe et ont atteint la hauteur d’un étage de maison, emportant tout sur leur passage. Ainsi beaucoup de personnes ont perdu leurs biens et les objets qui leur sont chers. Elles ont vu leur maison dévastée. J’ai pu m’en rendre compte en visitant les zones sinistrées. Plus de trente personnes ont été emportées par les flots ou ont péri dans leur maison. Nous prions pour elles, afin que le Seigneur les accueille dans sa paix. Dans nos Unités pastorales, en outre, de nombreuses églises et locaux paroissiaux ont été atteints et devront être restaurés. C’est aussi une blessure, dont notre Église locale va souffrir longtemps. Il faudra beaucoup de temps et d’énergie pour reconstruire tout ce qui a été détruit dans les maisons et les infrastructures publiques.

Dans ces circonstances, nous avons bénéficié d’une solidarité exceptionnelle. Comme me le disait un confrère, « c’est dans les difficultés qu’une personne se révèle ». En effet, une grande solidarité s’est révélée et s’est déployée, tant chez les professionnels que chez les bénévoles, tant de la part des autorités que de la part des particuliers, tant chez les Liégeois que chez les habitants des autres provinces, tant chez les victimes que chez leurs amis et leurs parents. Des liens se sont créés et des amitiés sont nées ; on est moins indifférent qu’auparavant. Des églises et des bâtiments religieux ont ouvert leurs portes pour accueillir ceux et celles qui sont en difficulté, et je remercie tous leurs responsables, en particulier les curés et les membres des conseils de fabriques, qui se sont dépensés corps et âme dans les régions sinistrées. Je l’ai constaté en parcourant les différentes zones sinistrées, les centres d’accueil et les bâtiments dévastés. De nombreux bénévoles se sont déplacés pour aider les sinistrés : ils ont réalisé concrètement ce que nous propose l’évangile de ce dimanche, dans lequel nous voyons Jésus multiplier les pains pour une grande foule, à partir des cinq pains et des deux poissons, qu’un jeune homme amenait (Jn 6,1-15). Notre société découvre sa fragilité et elle constate que la réponse aux épreuves est le soutien mutuel, au niveau local comme au niveau mondial.

Dans le même esprit, nous célébrons, ce 25 juillet, à la demande du pape François, la première Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées. Celles-ci, par leur fragilité, mais aussi par l’expérience dont elles bénéficient et l’affection qu’elles témoignent, nous encouragent à la fraternité et à l’amour mutuel.

Tous ces événements éclairent notre conscience sur la nécessité de nous serrer les coudes sur terre pour travailler au bien commun de toute l’humanité. Laissons-nous entraîner par la prière à une compassion agissante et à un amour mutuel renouvelé.

Courage à tous ! Et merci à chacun !

Jean-Pierre Delville, évêque de Liège
Liège, le 23 juillet 2021

Pour apporter concrètement votre aide,
voyez cet article qui reprend les demandes

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.