La chronique de notre Curé du 16 août 2020

« Femme, grande est ta foi… »

Avec la fête du 15 août, les habitants de la Fenêtre de Theux se trouvent, comme tous les Belges, à la moitié de l’effort consenti pour permettre une rentrée « sécure » en septembre. Au seuil de cette semaine, nous sortons aussi petit à petit d’un épisode de canicule qui nous rappelle qu’il n’y a pas qu’un minuscule être vivant qui vient bousculer notre mode de vie. Si d’autres pandémies sont incertaines à l’avenir, le réchauffement climatique est lui, bel et bien enclenché.

Dans son édito de départ en vacances, le nouveau directeur de rédaction de la Vie, Aymeric Christensen (un jeune qui percera…) écrit : « Quand la marée du virus refluera, laissant derrière elle blessures humaines et drames, il appartiendra à chacun de prendre sa part à l’indispensable reconstruction. Celle-ci n’aura sans doute pas la forme d’un chantier grandiose et spectaculaire. Rebâtir, c’est rénover tout ce qui peut l’être, là où la facilité nous souffle d’abandonner l’ancien, l’abîmé, forcément moins désirable. Sur le plan humain, la reconstruction commence de la façon la plus pauvre, la plus humble qui soit : panser les plaies, être attentifs aux plus fragiles, que nous avons si souvent laissés de côté dans l’ancien monde. Soigner et réparer sont les premiers actes qui témoignent d’une espérance concrète. » Lire la suite « La chronique de notre Curé du 16 août 2020 »