Appel du silence…

FractionduCorps

Il faut que n’importe quel passant qui assiste à la liturgie
perçoive l’appel du silence dont elle procède,
et ne puisse s’étonner quand on lui dira
qu’elle est l’évocation réelle
de la mort d’amour du Fils de Dieu.

Il faut qu’il y découvre son cœur brûlant
d’une lumière inconnue et
qu’il devine le Seigneur à la fraction du pain.

Père Maurice Zundel, Le vrai monde n’est pas encore, Sarment, 2011.

P.S. Merci à Jean-François Kieffer !

Cet article, publié dans Réflexion spirituelle, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.