… afin que le monde croie (Jn 17, 26)

Homélie de l’abbé Marcel Villers
pour le 7ème dimanche de Pâques, année C

Theux, le 8 mai 2016

C’est dans la prière que l’Église attend son Seigneur, à l’image des disciples, réunis au Cénacle, autour de Marie. La liturgie de ce jour nous présente trois priants :

  • Jésus, le Fils
  • Jean, le visionnaire
  • Etienne, le martyr.

Chacun nous apprend ce qu’est prier et nous découvrons avec eux les modalités fondamentales de cet acte qui constitue à lui seul une religion, une façon de se rapporter à Dieu.

Dis-moi comment tu pries, et je te dirai quelle est ta religion.

Souvenez-vous de la demande des apôtres à Jésus : Jean-Baptiste a appris à ses disciples à prier. Maître, apprends-nous à prier.

Jean-Baptiste n’est pas Jésus ; leur religion n’est pas la même. Ce qui caractérise une religion, c’est son type de rapport à Dieu. Et en découle une pratique particulière de la prière. La prière, c’est la traduction, la mise en œuvre d’un certain rapport à Dieu.

Alors examinons ce que nous apprennent les trois grands priants présentés par la liturgie de ce dimanche.

Etienne est le premier martyr, le modèle du témoin qui ne fait qu’un avec Jésus à tel point qu’il meurt comme lui : hors de la ville, dépouillé de ses vêtements et avec les mêmes mots à la bouche, la même prière : Seigneur, reçois mon esprit !

Jésus, au moment de mourir, priait de même : Père, entre tes mains, je remets mon esprit, c’est-à-dire sa vie. Remettre sa vie dans les mains de Dieu, lui abandonner ce que nous avons de plus précieux, voilà qui constitue la prière.

N’est-ce pas le sens même du mot : prier vient de précaire.

Prier, c’est reconnaître la précarité de notre existence. Nous avons tout reçu. Alors, vivre, c’est rendre tout. Ce mouvement constitue l’acte de confiance fondamentale en quoi s’exprime l’essence même de la prière.

La prière de Jean, le visionnaire de l’Apocalypse, est faite d’un cri : Viens, Seigneur Jésus !

Attente, désir ardent, la prière exprime cette tension qui fait le croyant. En effet, qu’est-ce que la foi sinon aspirer de tout son cœur, de toutes ses forces, de toute son âme à la rencontre de Dieu. Prier, c’est creuser en nous ce désir, entretenir la faim et la soif de Dieu.

Dieu, c’est toi mon Dieu, dit le psaume 62, je te cherche dès l’aube. Mon âme a soif de toi. Après toi languit ma chair, telle une terre aride, sans eau.

Voilà qui dit bien le programme de tous les passionnés de Dieu, des amants du Christ. C’est d’ailleurs ce que Jésus lui-même demande à son Père :

Qu’ils soient un comme nous sommes un : moi en eux et toi en moi.

Tel est bien le but de toute prière : ne plus faire qu’un avec le Christ, dans une union que les mystiques ont interprétée comme un mariage spirituel, une communion totale. C’est de cette union de chacun avec le Christ que naît l’unité entre nous. Suivre Jésus, c’est marcher avec d’autres derrière lui. C’est entrer dans ce « nous » qui fait la communauté des disciples. Suivre Jésus se réalise dans ce « nous ». Cela fait partie du fait d’être chrétiens que cet « être nous », cette communion fraternelle.

C’est que personne n’a son propre Christ, son propre Jésus.

Nous ne pouvons le suivre en vérité que si nous marchons ensemble avec lui. C’est le drame des chrétiens d’avoir brisé ce « nous », d’avoir divisé l’unique chemin en de multiples voies. D’où l’insistance du Christ dans sa prière :

Qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé, et que moi aussi, je sois en eux.

Telle est la prière de Jésus.

Qu’elle soit aussi la nôtre afin que le monde croie.

Abbé Marcel Villers

Qu'ils soient un !

Qu’ils soient un !

Cet article, publié dans Année liturgique, Homélies, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour … afin que le monde croie (Jn 17, 26)

  1. jipione dit :

    Tout grand bravo pour ce magnifique projet 🙂 Jean-Pierre

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.