Clés pour lire l’évangile de Jean : 43. En secret

Dans cette série hebdomadaire, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Jean. Nous poursuivons la lecture continue de l’évangile. Jésus monte à Jérusalem : Jn 7, 1-13.

43. En secret

« Le monde a de la haine contre moi parce que je témoigne que ses œuvres sont mauvaises » (Jn 7,7)

Jésus se trouve dans une situation dramatique. « Les Juifs cherchaient à le tuer » (7,1), « ses frères ne croyaient pas en lui » (7,5), « beaucoup de ses disciples avaient cessé de l’accompagner » (6,66), Judas, « l’un des Douze, allait le livrer » (6,71). En conséquence, Jésus ne veut pas aller en Judée.

Ses frères le poussent à quitter la Galilée pour monter à Jérusalem s’y manifester publiquement. « On n’agit pas en secret quand on veut être en vue » (7,4). La fête des Tentes est proche, les foules y montent. Ce rassemblement populaire est une belle occasion pour rallier le peuple et neutraliser les adversaires. Mais pour Jésus « le moment n’est pas encore venu » (7,6). Ce moment à venir est celui choisi par Dieu seul, ce sera celui de la croix qui manifestera la vérité de Jésus, non selon les normes du monde contre lesquelles Jésus témoigne (7,7).

Les frères de Jésus, symbole des judéo-chrétiens ?

« Le début de ce chapitre 7 fait écho à une vive tension entre Jésus et ses frères ; ces derniers cherchent à hâter la manifestation de Jésus. Jésus refuse d’entrer dans leur jeu ; il oppose son temps à celui de ses frères. D’ailleurs, le monde hait Jésus, mais n’a pas de haine vis-à-vis de ses frères. Le monde ne lie pas Jésus et ses frères alors qu’il le fait pour les disciples. D’ailleurs, en 2,11-12, les frères de Jésus sont distingués des disciples. Les frères de Jésus ne croient pas en lui. Les frères de Jésus ne sont-ils pas la figure des judéo-chrétiens qui ne veulent pas rompre avec la synagogue ? Ils confessent Jésus comme messie, mais n’adhèrent pas pleinement à sa personne. L’évangile de Jean projetterait sur le temps de Jésus une tension qui s’est élevée plus tard. Elle oppose des fidèles de Jésus, Juifs ou païens, qui ont pris de la distance vis-à-vis du judaïsme réorganisé par les Pharisiens, et des Juifs, disciples de Jésus, ne voulant pas rompre avec la synagogue. » (Jean-Pierre LÉMONON, Pour lire l’évangile selon saint Jean, 2020)

Abbé Marcel Villers

Un commentaire sur « Clés pour lire l’évangile de Jean : 43. En secret »

  1. Cette tension et ces choix que Jésus porte seul, auxquels ses disciples ne comprennent rien (comment pourraient-ils ?), quel poids ! Et combien Jésus a-t-il dû souffrir, humainement, bien avant la Passion elle-même… Merci, cher Monsieur l’abbé, de nous éclairer !

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.