La chronique de notre Curé du 13 juin 2021

Qu’il est bon de rendre grâce

En ce début juin, le clin d’œil de l’histoire nous a placé sous le signe de la libération. Il y a eu, bien sûr, la commémoration du 6 Juin 1944, où les forces alliées entamaient une reconquête radicale de l’Europe face au joug nazi. En notre année particulière, le mercredi 9 a vu le début de la fin du confinement sanitaire avec allègement des mesures et accessibilité retrouvée à des lieux fermés parfois depuis plus d’un an. Et pourtant ?! Voilà que la bête noire, la peste brune que l’on croyait anéantie revient en politique sous diverses formes, ce n’est d’ailleurs pas le seul extrémisme que nous pouvons hélas débusquer… Voilà que nous sommes à l’abord du « monde d’après » : il faut reconnaître qu’il est bien difficile, lui, à repérer ! Les grands problèmes « d’avant » sont toujours bien là avec des solutions rarement bien définies. A cela s’ajoutent les séquelles de la crise : les deuils, le personnel soignant essoufflé, les soins postposés, les pertes d’emploi, les faillites… D’aucuns pointent aussi une impression de violence accrue tous azimuts. Là, heureusement, les études montrent que cette impression est fausse. Notre société est globalement moins violente que celle d’il y a quelques décennies. Toutefois, les médias amplifient certaines choses ce qui sape le moral de certains. Et ce qui est indéniable, c’est que la violence a investi avec grande ampleur les relations humaines via les réseaux sociaux. Là se révèlent beaucoup de petits führers et autres sbires de la perversité et de l’agressivité ! Lire la suite « La chronique de notre Curé du 13 juin 2021 »