Nous n’avons que cinq pains et deux poissons!

5pains2poissonsAmour

Theux, le 3 août 2014 – 18ème dimanche du Temps ordinaire
Mt 14, 13-21

Ce matin, nous sommes cette foule rassemblée autour de Jésus dans le désert. Nous avons quitté nos maisons, nos soucis et nos occupations pour nous retirer à l’écart du flux quotidien et rejoindre le Seigneur Jésus au désert. Le désert, c’est ce lieu où l’homme se retrouve lui-même, dépouillé de l’accessoire, ramené à l’Essentiel.

De même, le dimanche, nos pas nous conduisent vers l’église, témoignant ainsi que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Ce fut l’expérience fondatrice d’Israël qui, 40 ans au désert, y a forgé son âme et est devenu le peuple de Dieu. Oui, c’est un peuple, et non une collection d’individus, qui est sorti du désert.

C’est la même expérience que nous faisons le dimanche. Nous sommes issus de différentes rues, quartiers et même villages. Le rassemblement dominical fait de nous un peuple, une communauté, une et diverse. Ce qui fonde notre union, notre communion, ce qui fait de nous l’Église, c’est l’eucharistie. Voilà ce que nous enseigne toute la tradition chrétienne depuis vingt siècles.

Tel est l’enjeu de la messe du dimanche et l’importance de ne pas se disperser. Nous pouvons ainsi mieux comprendre que l’horaire des messes n’est pas une simple affaire d’organisation ni de disponibilité des prêtres. Il y va de l’unité et de l’Église sans que cela devienne un prétexte pour nier les différences et même les divergences. Un seul peuple mais diversifié.

Là est le pourquoi de l’Église : manifester aux hommes que la fraternité est possible, que les hommes sont faits pour vivre ensemble, que l’amour est le fondement du lien social, que les différences ne sont pas des obstacles mais sources de richesse et d’unité.

Telle est la mission particulière, la raison d’être de nos communautés paroissiales. Voilà qui nous conduit à dépasser les réalités locales et l’esprit de clocher pour renforcer notre témoignage de fraternité et de communion.

Bien sûr, nous sommes conscients des difficultés et nous ne pouvons que constater le témoignage défaillant que constituent l’Église et nos communautés. C’est pourquoi il nous faut davantage encore nourrir notre unité par l’eucharistie.

En nourrissant l’immense foule des hommes, Jésus nous révèle la puissance de l’eucharistie et sa finalité : la communion, réaliser une humanité conviviale. La multiplication des pains met en lumière la portée sociale et universelle de l’eucharistie, le projet de société et de civilisation qu’elle effectue comme en miniature. Le repas eucharistique est l’anticipation de l’objectif ultime de Jésus et de sa Joyeuse Nouvelle : réaliser le banquet du Royaume de Dieu, réunir toute l’humanité autour d’une même table.

Telle est la grandeur de la mission des chrétiens et l’enjeu de l’eucharistie. Mais nous savons que nous sommes loin de l’honorer.

Nous n’avons que cinq pains et deux poissons.

Qu’est-ce que cela pour nourrir la grande foule rassemblée autour de Jésus ? Quel signe peuvent être, aux yeux du monde, nos petites assemblées dominicales ? Qu’est-ce que cela pour rassasier la faim de sens de nos concitoyens ?

Nous n’avons que cinq pains et deux poissons.

Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, les bénit, les rompit et les leur donna. Et, ce soir-là, tous mangèrent à leur faim. Ils étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Telle est la puissance de l’eucharistie !

Abbé Marcel Villers

P.S. Merci, une fois encore, à Jean-François Kieffer dont le dessin illustre si bien le propos de l’abbé Villers !

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.