26e dimanche. Lc 16, 19-31. Le grand abîme

Quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.
Les riches resteront les riches ; les pauvres resteront les pauvres. Aucun miracle, aucune apparition, aucun revenant ne peut convaincre les riches de changer leur mode de vie et prendre soin des pauvres. Rien, hier comme aujourd’hui, ne peut combler l’abîme entre les riches et les pauvres. Il semble même s’accroître dans nos sociétés de plus en plus duales. Le constat énoncé par Abraham se vérifie : Un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous. Tableau réaliste de la situation de nombreux pays aujourd’hui.

L’abîme entre le ciel et l’enfer, tel est l’abîme entre les riches et les pauvres. Abîme entre les morts et les vivants. Abîme infranchissable, gouffre immense entre deux mondes cloisonnés. Ils s’ignorent comme si riches et pauvres vivaient sur deux planètes étrangères l’une à l’autre. Qui ou quoi pourrait franchir l’abîme ? Le combler ?

Revenons à la parabole de Jésus.
D’un côté, un riche qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. Un homme sans nom, réduit à ses vêtements et ses festins.
De l’autre côté, un homme pauvre, mais qui porte un nom : Lazare, qui est tout un programme puisque ce nom signifie : « celui que Dieu secourt ». Pas pour l’instant, mais dès la mort des deux. Celle du riche le mène, en effet, dans les souffrances de l’enfer ; le pauvre se retrouve au ciel, tout près d’Abraham. Un grand abîme séparait sur terre le riche et le pauvre. Le même abîme – mais inversé – les sépare dans l’au-delà. Est-ce là la Bonne nouvelle, l’Évangile ? N’est-ce pas trop simple ? L’au-delà est-il l’envers de l’ici-bas ?

Que cache ou plutôt que révèle ce grand retournement, cette inversion des positions ? Une bonne nouvelle, à savoir qu’un autre monde est possible ; il n’y a pas de destin ni de fatalité ; l’abîme entre riches et pauvres peut être inversé. En tous cas, ce qui est clair, c’est que Dieu a choisi son camp, celui de Lazare. 

Voilà qui fait frémir le riche et l’angoisse. J’ai cinq frères : que Lazare les avertisse pour qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture. Il faut les prévenir, tous ces gens enfermés dans leur certitude et leur richesse qui les rend aveugles aux innombrables Lazare qui voudraient tant se rassasier de ce qui tombe de la table des riches. Autrement dit, rien n’est gagné car il est plus facile à un chameau d’entrer dans le trou de l’aiguille qu’à un riche de pénétrer dans le Royaume de Dieu.

Comment convaincre les riches de changer de comportement, de se rendre attentifs aux foules de ces Lazare mendiants à leur porte ? Comment les pousser à se convertir et se soucier des pauvres ? Comment changer le monde et la répartition inéquitable des ressources ? Comment inverser l’abîme entre riches et pauvres, ici et à l’échelle de la planète ?

La première réponse vient d’Abraham : Ils ont Moïse et les prophètes, qu’ils les écoutent ! Mais cela ne suffit pas pour le riche. Il faut un événement sensationnel qui bouleverse. Un revenant, par exemple.
Si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.
Non, réplique Abraham. Pas de miracle, pas d’apparition. C’est inutile. Un prodige, fût-ce la résurrection d’un mort, ne parviendra pas à convertir ceux qui refusent de recevoir et obéir à la parole de Dieu.

Il n’y a qu’à mettre en pratique ce qui nous est révélé de l’agir divin par le psaume de ce jour :
Le Seigneur fait justice aux opprimés.
Aux affamés, il donne le pain.
Il protège l’étranger.
Il soutient la veuve et l’orphelin.

Et nous, qu’attendons-nous ?

Abbé Marcel Villers
Homélie du 26e dimanche ordinaire Theux 29/09/2019
Illustration : Enluminure du Codex Aureus d’Echternach, XIe s.

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.