Le Pape aux prêtres : courage ! merci !

Dans les médias et même au plus proche, le prêtre est l’objet d’un regard soupçonneux, au pire méprisant. Le regard s’accompagne quelquefois de quolibets ou d’insultes. On peut comprendre tant pas mal d’entre nous ont fait l’actualité judiciaire suite à des actes de pédophilie. Reste que l’immense majorité des prêtres n’est pas concernée par ces crimes. Ils en subissent les effets collatéraux.

Comment caractériser l’état d’esprit des prêtres en ces temps compliqués et douloureux pour eux ?

Le pape François dans sa lettre adressée aux prêtres, et que vous lirez ci-dessous, a les mots qui conviennent et que beaucoup de fidèles laïcs partagent. Dès les premiers mots, il nous a compris : Sans faire de bruit, vous frères prêtres, “quittez” tout pour vous engager dans la vie quotidienne de vos communautés. À vous qui, comme le Curé d’Ars, travaillez dans la “tranchée”, portez sur vos épaules le poids du jour et de la chaleur (cf. Mt 20, 12) et, exposés à d’innombrables situations, “y prenez des risques” quotidiennement et sans vous donner trop d’importance, afin de prendre soin du Peuple de Dieu et de l’accompagner. Je m’adresse à chacun de vous qui, si souvent, de manière inaperçue et sacrifiée, dans la lassitude ou la fatigue, la maladie ou la solitude, assumez la mission au service de Dieu et de son peuple et, même avec toutes les difficultés du chemin.

Le pape nous offre ensuite une méditation et des pages clarifiantes pour vivre ce temps d’épreuve. Son propos dessine un itinéraire spirituel de conversion en quatre étapes.

  1. Souffrance : une réalité mortifiante mais qui peut nous sauver de l’hypocrisie et de la spiritualité des apparences.
  2. Gratitude : faire mémoire du regard miséricordieux du Seigneur qui nous a invités à miser sur lui.
  3. Courage : allons à lui qui nous a promis venez à moi qui peinez sous le fardeau et je vous procurai le repos.
  4. Louange : car « l’histoire humaine ne finit pas devant une pierre tombale.

À vous aussi, lecteurs de ce message, s’adresse cette proposition d’un parcours spirituel qui peut unir prêtres et laïcs en ces temps sombres d’où peut jaillir la lumière pascale.

Bonne lecture et méditation !

Abbé Marcel Villers

Illustration : Wikipedia


LETTRE DU PAPE FRANÇOIS AUX PRÊTRES,
À L’OCCASION DES 160 ANS DE LA MORT
DE SAINT JEAN-MARIE VIANNEY, LE CURÉ D’ARS

Lire la suite « Le Pape aux prêtres : courage ! merci ! »

Le pape François vient à Spa ;-) via un film !

Le 13 mars 2013, l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, devient le deux cent soixante sixième Souverain Pontife de l’Église catholique. C’est le premier Pape originaire d’Amérique du Sud, le premier jésuite nommé évêque à Rome, mais avant tout le premier chef de l’Église à avoir choisi le prénom de François d’Assise (1181-1226), un des saints catholiques les plus révérés.

Bienvenue à tous !

Prière en communion avec l’actuel synode des évêques (octobre 2018)

Mgr Jean-Pierre Delville, notre évêque, nous invite à prier pour les évêques réunis en synode, notamment deux évêques belges,
Mgr Jean Kockerols (Bruxelles) et Mgr Luc Van Looy (Gand),
et pour tous les jeunes qui sont directement
concernés par cette rencontre ecclésiale !

Chers Frères et Sœurs,

Prions particulièrement pour les jeunes du monde entier et les évêques rassemblés à Rome à l’occasion du synode sur la jeunesse en ce mois d’octobre. Les enjeux pour les jeunes sont énormes. En Belgique, plus de 4000 d’entre eux ont écrit sans langue de bois aux évêques belges [1] afin que l’agir pastoral soit directement interpellé par leur visage et les situations dans lesquelles ils se trouvent.

Nous sommes tous invités à prier dans nos assemblées dominicales -mais aussi dans tous nos groupes de réflexion, partage, cours et dans nos cœurs-à-cœurs avec le Seigneur- la prière suivante écrite à l’occasion de ce synode par le pape François afin d’élargir les horizons, de dilater le cœur et de transformer ces structures qui aujourd’hui nous paralysent, nous séparent et nous éloignent des jeunes [2].

Seigneur Jésus, ton Église en chemin vers le Synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde.

Nous te prions pour que, avec courage ils prennent en main leur vie, ils aspirent à ce qu’il y a de plus beau et de plus profond et ils gardent toujours un cœur libre.

Par l’accompagnement de guides sages et généreux, aide-les à répondre à l’appel que Tu adresses à chacun d’eux, pour réaliser leur propre projet de vie et atteindre le bonheur.

Maintiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien de leurs frères.

Comme le Disciple bien-aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, en la recevant comme un don de Toi.

Qu’ils soient témoins de ta Résurrection et qu’ils sachent te reconnaître vivant à leurs côtés en annonçant avec joie que Tu es le Seigneur.

Amen.

[1] Jeunescathos.org (pour suivre le synode d’un point de vue belge et blog de Mgr Jean Kockerols)

[2] Homélie du pape François (3 octobre 2018)