Avec le Pape, nous avons supplié le Seigneur !

En ce vendredi 27 mars, la place Saint-Pierre à Rome complètement vide, la pluie tombait sans arrêt, il faisait déjà presque nuit… le Pape nous accueillait pour prier le Seigneur, Le supplier de faire cesser cette pandémie.

Ont été apportés sur le parvis : le crucifix de l’église Saint-Marcel (via del Corso, à Rome) et l’icône de Marie Salus populi romani (Salut du peuple romaine) de la basilique Sainte-Marie-Majeure.

Dans la vidéo ci-dessous, revoyez toute la célébration : lecture de l’évangile (Mc 4, 35-41) ; homélie du Saint-Père (texte sous la vidéo) ; le Saint-Père entre dans le narthex de la basilique en s’arrêtant pour prier devant la Salus populi romani puis le crucifix ; exposition du Saint-Sacrement et adoration ; bénédiction Urbi et Orbi.

Après la lecture d’un extrait de l’évangile selon saint Marc, la tempête apaisée, le Pape a prononcé l’homélie qui suit :

«  Le soir venu  » (Mc 4, 35). Ainsi commence l’Évangile que nous avons écouté. Depuis des semaines, la nuit semble tomber. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage : cela se sent dans l’air, cela se ressent dans les gestes, les regards le disent. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. Comme les disciples de l’Évangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse. Nous nous nous rendons compte que nous nous trouvons dans la même barque, tous fragiles et désorientés, mais en même temps tous importants et nécessaires, tous appelés à ramer ensemble, tous ayant besoin de nous réconforter mutuellement. Dans cette barque… nous nous trouvons tous. Comme ces disciples qui parlent d’une seule voix et dans l’angoisse disent : «  Nous sommes perdus  » (v. 38), nous aussi, nous nous nous apercevons que nous ne pouvons pas aller de l’avant chacun tout seul, mais seulement ensemble.

Lire la suite « Avec le Pape, nous avons supplié le Seigneur ! »

Horaire et intentions des messes du 28 décembre 2019 au 1er janvier 2020

Samedi 28 décembre à 16h à Theux, Sainte-Joséphine : messe pour les résidents et leurs familles.

Dimanche 29 décembre à 10h à Theux : messe pour les Fondations Saint-Georges.

Mardi 31 décembre à 10h30 à Theux, Sainte-Joséphine : temps d’adoration et de prière.

Si vous cherchez une messe le 31 décembre, vous pourrez la trouver :

Si vous cherchez une messe le 1er janvier 2020, vous pourrez la trouver :

Si vous souhaitez d’autres horaires, faites un petit tour sur le site Église Info, en indiquant où vous cherchez une célébration.

♠♠♠♠♠

Très heureuse année 2020
à tous les visiteurs de notre site !

Nous vous souhaitons une année fervente et joyeuse, à la suite du pape François, qui, dans son homélie de la nuit de Noël, nous disait :

En Jésus, Dieu s’est fait Enfant,
pour se laisser embrasser par nous.

Posons le regard sur l’Enfant et
laissons-nous envelopper de sa tendresse.

Avant d’aller à la recherche de Dieu,
laissons-nous chercher par Lui.

Illustrations : Jean-François Kieffer pour le dessin (nous en profitons pour le remercier chaleureusement, car nous utilisons son dessin chaque semaine !) – Pour l’enfant Jésus de la crèche de La Reid © AEN.

Fête de Marie, Mère de l’Église, en ce lundi de Pentecôte

 

 

Ce lundi 10 juin, lendemain de Pentecôte, nous fêtons la bienheureuse Vierge Marie,
Mère de l’Église.

Cette mémoire a été instaurée par le pape François en 2018 :
prions donc avec lui !

Prière à Marie,
Mère de l’Église et Mère de notre foi*

Ô Mère, aide notre foi !

Ouvre notre écoute à la Parole,
pour que nous reconnaissions la voix de Dieu et son appel.

Éveille en nous le désir de suivre ses pas,
en sortant de notre terre et en accueillant sa promesse.

Aide-nous à nous laisser toucher par son amour,
pour que nous puissions Le toucher par la foi.

Aide-nous à nous confier pleinement à Lui,
à croire en son amour,
surtout dans les moments de tribulations et de croix,
quand notre foi est appelée à mûrir.

Sème dans notre foi la joie du Ressuscité.

Rappelle-nous que celui qui croit n’est jamais seul.

Enseigne-nous à regarder avec les yeux de Jésus,
pour qu’il soit lumière sur notre chemin.

Et que cette lumière de la foi grandisse toujours en nous
jusqu’à ce qu’arrive ce jour sans couchant,
qui est le Christ lui-même, ton Fils, notre Seigneur !

Prière à Marie extraite de l’encyclique Lumen Fidei (29 juin 2013)

 

P.S. Source de l’article : Catéchèse en Brabant wallon – Illustration : Marie et Jésus – église de Becco – © AEN

Le pape François vient à Spa ;-) via un film !

Le 13 mars 2013, l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, devient le deux cent soixante sixième Souverain Pontife de l’Église catholique. C’est le premier Pape originaire d’Amérique du Sud, le premier jésuite nommé évêque à Rome, mais avant tout le premier chef de l’Église à avoir choisi le prénom de François d’Assise (1181-1226), un des saints catholiques les plus révérés.

Bienvenue à tous !

Prière en communion avec l’actuel synode des évêques (octobre 2018)

Mgr Jean-Pierre Delville, notre évêque, nous invite à prier pour les évêques réunis en synode, notamment deux évêques belges,
Mgr Jean Kockerols (Bruxelles) et Mgr Luc Van Looy (Gand),
et pour tous les jeunes qui sont directement
concernés par cette rencontre ecclésiale !

Chers Frères et Sœurs,

Prions particulièrement pour les jeunes du monde entier et les évêques rassemblés à Rome à l’occasion du synode sur la jeunesse en ce mois d’octobre. Les enjeux pour les jeunes sont énormes. En Belgique, plus de 4000 d’entre eux ont écrit sans langue de bois aux évêques belges [1] afin que l’agir pastoral soit directement interpellé par leur visage et les situations dans lesquelles ils se trouvent.

Nous sommes tous invités à prier dans nos assemblées dominicales -mais aussi dans tous nos groupes de réflexion, partage, cours et dans nos cœurs-à-cœurs avec le Seigneur- la prière suivante écrite à l’occasion de ce synode par le pape François afin d’élargir les horizons, de dilater le cœur et de transformer ces structures qui aujourd’hui nous paralysent, nous séparent et nous éloignent des jeunes [2].

Seigneur Jésus, ton Église en chemin vers le Synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde.

Nous te prions pour que, avec courage ils prennent en main leur vie, ils aspirent à ce qu’il y a de plus beau et de plus profond et ils gardent toujours un cœur libre.

Par l’accompagnement de guides sages et généreux, aide-les à répondre à l’appel que Tu adresses à chacun d’eux, pour réaliser leur propre projet de vie et atteindre le bonheur.

Maintiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien de leurs frères.

Comme le Disciple bien-aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, en la recevant comme un don de Toi.

Qu’ils soient témoins de ta Résurrection et qu’ils sachent te reconnaître vivant à leurs côtés en annonçant avec joie que Tu es le Seigneur.

Amen.

[1] Jeunescathos.org (pour suivre le synode d’un point de vue belge et blog de Mgr Jean Kockerols)

[2] Homélie du pape François (3 octobre 2018)