Prière en communion avec l’actuel synode des évêques (octobre 2018)

Mgr Jean-Pierre Delville, notre évêque, nous invite à prier pour les évêques réunis en synode, notamment deux évêques belges,
Mgr Jean Kockerols (Bruxelles) et Mgr Luc Van Looy (Gand),
et pour tous les jeunes qui sont directement
concernés par cette rencontre ecclésiale !

Chers Frères et Sœurs,

Prions particulièrement pour les jeunes du monde entier et les évêques rassemblés à Rome à l’occasion du synode sur la jeunesse en ce mois d’octobre. Les enjeux pour les jeunes sont énormes. En Belgique, plus de 4000 d’entre eux ont écrit sans langue de bois aux évêques belges [1] afin que l’agir pastoral soit directement interpellé par leur visage et les situations dans lesquelles ils se trouvent.

Nous sommes tous invités à prier dans nos assemblées dominicales -mais aussi dans tous nos groupes de réflexion, partage, cours et dans nos cœurs-à-cœurs avec le Seigneur- la prière suivante écrite à l’occasion de ce synode par le pape François afin d’élargir les horizons, de dilater le cœur et de transformer ces structures qui aujourd’hui nous paralysent, nous séparent et nous éloignent des jeunes [2].

Seigneur Jésus, ton Église en chemin vers le Synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde.

Nous te prions pour que, avec courage ils prennent en main leur vie, ils aspirent à ce qu’il y a de plus beau et de plus profond et ils gardent toujours un cœur libre.

Par l’accompagnement de guides sages et généreux, aide-les à répondre à l’appel que Tu adresses à chacun d’eux, pour réaliser leur propre projet de vie et atteindre le bonheur.

Maintiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien de leurs frères.

Comme le Disciple bien-aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, en la recevant comme un don de Toi.

Qu’ils soient témoins de ta Résurrection et qu’ils sachent te reconnaître vivant à leurs côtés en annonçant avec joie que Tu es le Seigneur.

Amen.

[1] Jeunescathos.org (pour suivre le synode d’un point de vue belge et blog de Mgr Jean Kockerols)

[2] Homélie du pape François (3 octobre 2018)

Lectio divina: propositions !

2 groupes de Lectio divina vous ouvrent leurs portes
dans notre Unité pastorale

À la suite de la récollection de 2017 et de la retraite 2018 en doyenné, deux groupes se sont constitués pour mettre en pratique cette lecture amoureuse et priante de la Parole de Dieu (l’évangile du dimanche suivant). Il ne s’agit donc pas d’un échange ou d’un partage d’évangile.

A priori, voici l’horaire prévu (les dates pourraient connaître des changements, donc suivez l’actualité des horaires sur le site !) :

  • le 3ème mercredi du mois, à 19h, à Theux (chez Martine)
  • le 4ème vendredi du mois, à 20h, à Becco (à l’église, puis au presbytère)

Les prochaines dates prévues sont :

  • Le vendredi 21 septembre à Becco à 20h
  • Le mercredi 17 octobre à Theux à 19h
  • Le vendredi 26 octobre à Becco à 20h

Que vous soyez habitué de la Lectio, novice ou tout simplement curieux, soyez les bienvenus !

À Becco, la formule utilisée est celle mise au point par l’abbé Henri Bastin, qui a été notre doyen durant plusieurs années. À Theux, l’abbé Marcel Villers accompagne le groupe.

Info :

Marie, je Te dis merci d’avoir su attendre pour nous l’Emmanuel

Marie, je Te dis merci d’avoir su attendre pour nous l’Emmanuel, d’avoir tissé dans Tes heures des langes de tendresse, pour accueillir Dieu qui vient.

Merci de me dire que j’ai le droit d’attendre, car Il viendra mon Seigneur, Il viendra naître dans ma vie.

Aide-moi à comprendre, Marie, que si parfois, je dois attendre Dieu, c’est que je ne suis pas prêt à Le recevoir, car c’est Dieu dans le fond qui nous attend toujours.

Il attend que nous soyons prêts à dire oui, totalement, pour L’accueillir totalement.

Si, Toi, Marie, La sans-péché, Tu as dû être préparée par l’Esprit pour accueillir Dieu, combien plus peut-il en être de moi.

Ô Marie, j’aime Te contempler enceinte. Tu es alors pour moi l’icône de l’humanité que je voudrais être. Tu es toute pleine de Dieu, dans Ton cœur et dans Ton corps. Dieu passe en Toi comme Ton sang passe dans l’Enfant.

J’aime Te regarder, Femme de l’attente, Femme habitée par le Dieu discret,
le Dieu qui s’enveloppe d’humanité, qui devient Humanité.
Cette Humanité qui Le révélera aux uns et Le cachera aux autres.

Ô Marie,
je veux m’unir à Toi pour prier le Dieu humain que Tu portes en Ton sein maintenant,
que Tu portes en Ton cœur toujours.

Prie avec moi, Marie, que mon humanité ressemble à la Tienne :
qu’elle soit toute pleine de Dieu.

Amen.

Père Georges Madore

Source et Illustration