Clés pour lire l’évangile de Marc : 31. La mission

Clé pour lire l’évangile de Marc

Dans cette série hebdomadaire (parution le mercredi matin), nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile de Marc. Cette semaine, nous revenons sur l’envoi en mission : Mc 6, 10-13.

31. La mission

Il leur donnait autorité sur les esprits impurs. (Mc 6,7)

Jésus envoie ses disciples en mission. En quoi consiste-t-elle ? La mission consiste à libérer et guérir. « Ils expulsaient beaucoup de démons et guérissaient de nombreux malades. » (6,13) L’action missionnaire est nécessairement une lutte menée contre ces puissances aliénantes que sont les démons. La foi chrétienne est libération de la peur, peur des démons et de tous ces êtres mystérieux qui peuplent la nature ou prennent possession des humains.

Au pouvoir d’exorciser s’ajoute la mission de guérir. Le christianisme est, en effet, une religion thérapeutique, une religion du salut, autrement dit de la santé, et santé globale. La mission, c’est d’abord des actes qui révèlent le Dieu des chrétiens comme un pouvoir bienfaisant au bénéfice de l’homme, un Dieu philanthrope.

L’onction d’huile

« Ils faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades. » (6,13) « L’usage de l’huile d’olive parfumée est fréquent en Orient ; elle est en usage pour les soins de beauté (Ps 45,8-9), comme médicament pour les malades (Mc 6,13) ou onguent pour calmer la douleur (Lc 10, 34), et comme aromate pour ensevelir les morts (Mc 14,3 ; 16,1). Dans la Bible, le roi est sacré. Il est celui qui a reçu l’onction, il est l’oint du Seigneur ou messie (terme transposé de l’hébreu). Les prêtres et les objets du culte sont consacrés par une onction d’huile.
La liturgie chrétienne a conservé cet usage sacré de l’huile pour l’administration des sacrements de baptême, confirmation, ordre et onction des malades. » (CHOURAQUI André, L’univers de la Bible, tome XX, Paris, 1985)

Abbé M. Villers