Année Famille Amoris Laetitia n°9

La loi de gradualité

« Le mariage chrétien, reflet de l’union entre le Christ et son Église, se réalise pleinement dans l’union entre un homme et une femme, qui se donnent l’un à l’autre dans un amour exclusif et dans une fidélité libre…

D’autres formes d’union contredisent radicalement cet idéal, mais certaines le réalisent au moins en partie et par analogie. Les Pères synodaux ont affirmé que l’Église ne cesse de valoriser les éléments constructifs dans ces situations qui ne correspondent pas encore ou qui ne correspondent plus à son enseignement sur le mariage (AL, 292). Toutes ces situations doivent être affrontées d’une manière constructive, en cherchant à les transformer en occasions de cheminement vers la plénitude du mariage et de la famille à la lumière de l’Évangile. Il s’agit de les accueillir et de les accompagner avec patience et délicatesse » (AL, 294).

Le mariage et la famille sont des réalités naturelles (de l’ordre de la nature) tout autant que sociales et culturelles (la réalité sociale constituée par le mariage et la procréation manifeste ce passage de la nature à la culture qui se sédimente dans un système de parenté).

Lire la suite « Année Famille Amoris Laetitia n°9″