Temps et fêtes liturgiques : l’Épiphanie

Solennité de l’Épiphanie du Seigneur

Les origines
Le terme même qui désigne cette fête est issu du grec et indique l’origine de cette solennité. Le grec « epiphania » peut être traduit par : manifestation, apparition, advenue. « Dans le monde gréco-romain, on appelait epiphania aussi bien l’apparition ou la manifestation secourable de la divinité envers les hommes que les avènements festifs d’un souverain : accession au trône, entrée triomphale dans une ville. »

L’Épiphanie est née en Orient, sans doute en Égypte, avant la fête romaine de Noël qui remonte aux alentours de 330. Mais elle obéit au même motif initial : s’opposer aux fêtes païennes du solstice d’hiver qui étaient célébrées le 6 janvier en Égypte et en Arabie. Ce jour était aussi celui du baptême de Jésus, selon les Gnostiques, qui en ont fait une fête dès les années 120-140 car, pour eux, c’est au baptême dans le Jourdain que l’incarnation eut lieu. Née, au début du siècle en Orient, la fête de l’Épiphanie est reçue en Gaule vers 360, avant de l’être à Rome un peu plus tard.  Dès la fin du 4e s., les deux fêtes de Noël et de l’Épiphanie, reçues l’une et l’autre dans toutes les Églises, vont évoluer dans leur contenu.

Evolution de la Noël
Jusqu’alors, à Rome, on célébrait la naissance de Jésus à Bethléem, l’adoration des bergers, des mages, et le massacre des enfants par Hérode. Lorsqu’on commença à célébrer le 6 janvier, on y transféra l’adoration des mages, conservant au 25 décembre celle des bergers. « Par contre, en adoptant la fête de Noël, entre 370 et 378 en Cappadoce, en 386 à Antioche, vers 430 en Égypte et au siècle suivant en Palestine, l’Orient lui a gardé sa physionomie primitive » : la mémoire des évènements autour de la nativité, l’adoration des bergers et celle des mages.

Evolution de l’Épiphanie
A l’origine, en Orient, le contenu de la fête de l’Épiphanie était la nativité et l’adoration des mages à laquelle on ajoutait, en Égypte, le baptême du Seigneur et, dans certaines Églises, les noces de Cana. Il s’agissait, en quelque sorte de célébrer les premières manifestations ou épiphanies de Dieu en Jésus. Après l’introduction de la fête de Noël, le 25 décembre, l’Épiphanie qui porte, en Orient, le nom de Théophanie (manifestation de Dieu), célèbre exclusivement le baptême du Seigneur dans le Jourdain où Dieu se manifeste en Jésus. Cette fête est marquée par le rite de la bénédiction des eaux.

La signification de l’Épiphanie
La lumière qui, à Noël, a brillé dans la nuit, resplendit aujourd’hui et se manifeste à tous. Comme le dit la préface de ce jour : « Aujourd’hui, tu as dévoilé dans le Christ le mystère de notre salut pour que tous les peuples en soient illuminés. » L’Épiphanie est un mystère de lumière, représentée par l’étoile qui guide le voyage des Mages. Toutefois, la vraie source de lumière, l’Astre d’en haut qui vient nous visiter (cf. Lc 1, 78), c’est le Christ. La lumière, l’éclat du Christ parvient enfin jusqu’aux Rois mages (ci-contre, le songe des mages, peinture de Hen Qi), qui constituent les prémices des peuples païens. La lumière, apparue à Noël, se manifeste aujourd’hui aux nations. A travers l’Enfant de Bethléem, Dieu manifeste sa gloire, c’est-à-dire qui il est en vérité. Jésus est la « manifestation » ou « épiphanie » de Dieu. La manifestation aux Mages révèle que depuis toujours, « les païens sont admis au même héritage, membres du même Corps, bénéficiaires de la même Promesse, dans le Christ Jésus, par le moyen de l’Évangile » (Ep 3, 6). L’Épiphanie manifeste ainsi le mystère de l’Église et sa dimension missionnaire. Celle-ci est appelée à faire resplendir dans le monde la lumière du Christ, à toutes les nations et dans tous les temps.

Abbé Marcel Villers

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.