Clés pour lire l’évangile de Luc. 40. Marie, sa mère

Clés pour lire l’évangile de Luc

Dans cette série, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile. Aujourd’hui, Lc 11, 27-28 de la fête de l’Assomption.

40. Marie, sa mère

Heureuse la mère qui t’a porté en elle et dont les seins t’ont nourri !
(Lc 11, 27)

Heureuse, bienheureuse, Marie, mère de Jésus ! « Bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni » (Lc 1, 42). Avec Elisabeth, nous reconnaissons en Marie celle qui porte le Sauveur. Elle est la mère de Jésus. Et y a-t-il plus profonde communion que celle qui unit la mère et son enfant ?

« Heureuse la mère qui t’a porté ! » (11,27). Et Jésus d’ajouter : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! » (11, 28). Ce faisant, il parle de sa mère, modèle de foi et donc du vrai disciple : « Je suis la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole » (1, 38).

Oui, avec Élisabeth, nous proclamons « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur » (1, 45). Cette béatitude résonne pour elle comme pour nous.

Assomption

« Malgré la discrétion des Évangiles, les chrétiens ont rapidement voulu célébrer Marie et ses derniers moments, comme ils le faisaient pour honorer leurs saints. Une croyance se répand, celle de son « endormissement » – sa Dormition disent les orthodoxes – qui consiste en son élévation, corps et âme, au ciel par Dieu. « Assomption » ne vient pas du verbe latin « ascendere » (monter, s’élever), qui a donné « Ascension », mais d’« assumere » (assumer, enlever). L’étymologie souligne l’initiative divine : Marie ne s’élève pas toute seule vers le ciel, c’est Dieu qui fait le choix de l’« assumer », corps et âme, en la réunissant à son Fils » (Père Laurent de Villeroché, eudiste). En 1950, le pape Pie XII proclama le dogme de l’Assomption.

Abbé Marcel Villers

La fête de l’Assomption dans notre Unité pastorale

Horaires spéciaux pour la fête de l’Assomption

Lundi 14 août : pèlerinage et messe à Banneux

  • 18h : départ de la place de Becco, à pied (prévoyez de bonnes chaussures de marche !)
  • 20h : messe à la chapelle du Saint-Sacrement à Banneux

Mardi 15 août : messe en Unité pastorale à 10h à Juslenville (attention ! il n’y a pas de messe à Theux !). La répétition des chants pour cette célébration aura lieu à Juslenville (au Cercle Saint-Augustin) la veille, lundi 14 août à 20h.

Belle fête à toutes les Marie !

Du 13 au 15 août : horaire spécial des messes !

Assomption

L’horaire des célébrations de ce long WE de l’Assomption
est particulier, nous attirons donc votre attention !

♠♠♠ Samedi 13 août : pas de messe dominicale anticipée !

♠♠♠ Dimanche 14 août : messe en Unité pastorale à 10h, à Theux

♠♠♠ Dimanche 14 août : pèlerinage à Banneux et démarche jubilaire à l’occasion de l’Année Sainte de la Miséricorde

Logo de l'Année Sainte de la Miséricorde

  • à 17h : départ à pied de l’église de Becco
  • Vers 19h : arrivée des marcheurs (et des autres !) à Banneux
  • à 19h15 : démarche jubilaire (départ de la maison de Mariette) et passage de la Porte Sainte de la Miséricorde
  • à 20h : messe à la chapelle du Saint-Sacrement, aux intentions de tous les membres de notre Unité pastorale, vivants et défunts
  • Même si vous ne pouvez participer à la marche, soyez les bienvenus à Banneux !

♠♠♠ Lundi 15 août : fête de l’Assomption, messe en Unité pastorale à Juslenville à 10h; la collecte est destinée à soutenir les actions de Caritas Secours dans notre diocèse, soyons généreux !

Belle fête de l’Assomption à tous et à chacun !

P.S. Merci à Jean-François Kieffer pour son si joli dessin !