Te Deum recueilli et sous le soleil

Notre fête nationale
sous le signe de la solidarité et de la reconnaissance

En ce jour de célébration de l’inauguration de la dynastie, notre fête nationale, c’est avec la conviction que donne l’espérance je vous accueille, a commencé l’abbé Jean-Marc Ista, curé de l’Unité pastorale de Theux, en saluant les autorités communales et les participants à cette célébration.

Mesdames, messieurs les représentants des autorités communales, des corps constitués, des anciens combattants et des résistants, vous aussi citoyens, membres de la société civile et des communautés paroissiales de Theux, soyez les bienvenus.

En ces temps où il y a matière à se poser des questions et chercher des repères à l’heure des crises et bouleversements de toutes sortes, nous avons un heureux motif d’être rassemblés. Dans la diversité des convictions, nous pouvons reconnaître notre pays, la Belgique comme un cadeau et une chance ; les chrétiens y voient l’occasion de rendre grâce au Seigneur…

Ce matin, nous prierons, en particulier, pour notre Roi Philippe, qui symbolise, par sa fonction, notre unité et notre histoire commune ; nous confierons encore à la miséricorde de Dieu tous ceux et celles qui assument des responsabilités et rendent des services qui bénéficient au bien commun.

Nous prierons bien sûr pour l’ensemble du peuple belge.

Et comme le soleil était au rendez-vous, voici quelques photos de l’entrée de la célébration.

Un extrait d’évangile a été lu lors de cette célébration, par notre diacre Jacques Delcour, et commenté par l’abbé Jean-Marc Ista dans son homélie :

De l’évangile selon Jean (13, 34-35)

À l’heure du départ vers le Père, Jésus disait à ses amis : Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres.

A succédé le chant du Te Deum, par la chorale du jour accompagnée à l’orgue par Pierre Bodson

Prière pour le Roi

Seigneur, nous te prions pour la Belgique et son Roi.

Aide et soutiens notre souverain dans ses engagements et ses responsabilités : qu’il les assume au bénéfice de tous les Belges.

Qu’avec les responsables politiques, les membres des corps constitués et de la société civile, le roi Philippe travaille particulièrement à la paix, au respect mutuel et la solidarité avec écoute, fidélité et détermination.

Nous voulons te confier aussi la reine Mathilde et la princesse Elisabeth ; que leur présence aux côtés du Roi lui permette de demeurer signe d’unité pour tous.

Cette prière a été complétée par la prière universelle, et suivie du Notre Père, la prière de tous les chrétiens.

La Brabançonne, commencée à l’orgue uniquement et terminée à l’orgue et chantée par une partie de l’assemblée, a clôturé cette belle célébration, avant que tous soient invités à se rendre à l’hôtel de ville pour y écouter l’allocution de M. Didier Deru, bourgmestre faisant fonction, et partager le verre de l’amitié !

 

Découvrez aussi les vidéos mises en ligne par notre radio locale :
merci à Eric Lamblotte pour cette prise de son
et cette réalisation immédiate !

Confiance ! Vive la Belgique ! Vive le Roi !

DrapeauBelge

En ce 21 juillet, malgré pluie et brouillard (un temps bien belge, diront certains !), notre nouveau curé, l’abbé Jean-Marc Ista, accueillait la cérémonie du Te Deum dans l’église des Saints-Hermès-et-Alexandre à Theux

Dans son homélie qui a suivi la lecture de l’évangile louant la confiance en Dieu, l’abbé Ista a relevé que notre roi Philippe avait utilisé 9 fois le mot « confiance » dans son discours à l’occasion de la fête nationale. (…) confiance généreuse qui tire parti de nos capacités d’être et d’agir sans ignorer pour autant nos fragilités. Cette confiance-là est véritablement créatrice. Un bel exemple est la foi des jeunes en l’avenir, a-t-il notamment souligné. Confiance dans l’avenir et dans la capacité des Belges à construire un état où paix, liberté et solidarité peuvent régner et prévaloir.

Notre curé s’est associé au souhait du Roi, invitant les participants (autorités de la Commune, des Anciens Combattants, représentants de la société civile et… paroissiens) à placer leur confiance dans la Providence, qui sait ce dont nous avons besoin, et à travailler pour que notre société favorise la place et l’épanouissement de chacun. Intentions reprises dans la prière universelle qui a suivi.

Le Te Deum, chanté par une dizaine de voix sonores soutenues par un jeu d’orgue chaleureux, a retenti dans l’église. La prière du Notre Père lui a succédé, avant que La Brabançonne, jouée à l’orgue, clôture cette cérémonie empreinte d’émotion.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une réception a suivi dans la salle des Mariages de la Maison communale. M. Didier Deru, premier échevin remplaçant le bourgmestre, a accueilli les personnes présentes et a rappelé combien les valeurs telles que la solidarité et le respect sont importantes dans une société. Évoquant la catastrophe aérienne en Ukraine et les conflits, il a également souligné le rôle des institutions, fédérales et fédérées, dans notre pays. Il était accompagné des échevins Christiane Orban et Alexandre Lodez.

Une médaille de reconnaissance des Anciens combattants a été remise à Mme Gohy, qui a été chaleureusement félicitée par toutes les personnes présentes.

Le verre de l’amitié clôturait cette réception.

Vive la Belgique ! Vive le Roi !

A Liège, Mgr Jean-Pierre Delville, notre évêque, a présidé le Te Deum en la cathédrale Saint-Paul. Vous pouvez lire ici son introduction à la cérémonie. Mgr Delville a partagé des vœux de paix: Le laboratoire belge est aussi un creuset de paix et l’Union européenne en est un autre. En cette fête nationale, unissons donc nos esprits pour que nos concitoyens soient toujours plus engagés sur la voie de la paix et de la rencontre, de la justice et du respect mutuel.