Mais, Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu ?

EnfantpauvreRoi

Homélie de l’abbé Marcel Villers pour la solennité du Christ Roi,
à Theux et Jehanster, le dimanche 23 novembre 2014
34ème dimanche A – Mt 25, 31-46

Mais, Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu ?
C’est l’étonnement, la surprise.
Aussi bien chez les élus que les rejetés. Comme pour chacun de nous.
Il y a de quoi être scandalisés.
Les hommes sont, en effet, jugés par le Christ sur leur ignorance.
Mais, Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu ?

Pourquoi récompenser les uns alors qu’ils n’ont même pas pensé au Christ en secourant les pauvres ? Pourquoi punir les autres puisqu’ils ne savaient pas que le Christ se cachait parmi les plus petits ?
Ni les uns, ni les autres ne savaient.
Il n’est pas juste de les sanctionner sur leur ignorance.

Et pourtant, n’est-ce pas ce que fait le Fils de l’homme ?
Ce faisant, il anéantit un des piliers de la morale : la rétribution, la récompense des actes. Le plus souvent, c’est l’espoir d’une récompense qui nous motive à agir. Mais voilà, le Christ demande plus : l’acte gratuit, désintéressé.

Il s’agit de servir et aimer sans arrière-pensée.

L’amour du prochain n’est pas un moyen de plaire à Dieu. L’autre doit être aimé pour lui-même. Et, aimé en acte. J’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’étais nu, et vous m’avez habillé…

Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait, révèle le Christ.
Ces petits, ce sont ceux vers qui Jésus est allé tout au long de sa vie : les pauvres, les exclus, les malades, les pécheurs…
Ignorer les affamés, rejeter les étrangers, mépriser les prisonniers, c’est ignorer le Christ, rejeter le Fils de l’homme, mépriser le Juge de la fin des temps.

Mais alors, le Juge des hommes, c’est le petit ! Lire la suite « Mais, Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu ? »

4 femmes sur le dos, c’est trop !

2014 Théâtre Patronage

Joli titre pour une pièce de théâtre
qui devrait ravir les spectateurs par sa bonne humeur !

C’est la compagnie Jehanrit (tout un programme !) qui vous propose cette comédie, à aller savourer à Jehan… ster, les vendredi 10, samedi 11 et vendredi 17 octobre à 20h, en la salle du patronage, rue Alphonse Collette 25.

Il s’agit d’une comédie en 3 actes mise en scène par Josette Dorthu et son équipe :
Alice Lange, Kali Louis, Sylvie Boulanger, Marie-Antoinette Winandy, Vincent Vanden Bulck, Marie-France Ponte, Josette Dorthu, Georges Boulanger, Hubert Maraite et Paul Malmendier.

Avec 4 femmes sur le dos, Jehanrit présente  sa troisième comédie, avec l’objectif avoué de rire et de vous faire rire : merci à la compagnie !

PAF : 6€ (enfants – 12 ans 4 €)
Réservation souhaitée au 087/22.25.61 ou au 0498/08.32.91

« Visitation » à Jehanster !

IMG_0994

Première célébration à l’église Saint-Roch à Jehanster pour notre nouveau curé, l’abbé Jean-Marc Ista, ce dimanche 28 juillet à 11h15!

Le trafic étant intense en ce beau dimanche d’été, il a eu un peu de mal à monter jusque sur les hauteurs mais l’assemblée, fidèle et présente, l’a attendu sans inquiétude.

Tout en demandant à la communauté de réfléchir à ses propres charismes et à envisager l’avenir du secteur dans une perspective d’ensemble, l’abbé Ista a commenté les paraboles du jour: ce sont, bien souvent, les petites choses qui sont signes du Royaume. Donner la priorité à la recherche de ce Royaume promis par Jésus, c’est dans la vie quotidienne que cela se passe. Et il nous a rappelé :

N’oublions pas que le seul véritable trésor,
c’est d’aimer et de se laisser aimer par Dieu !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour l’équipe pastorale, c’était aussi la deuxième « visitation » dans un des secteurs de notre Unité pastorale, en l’occurrence, Jehanster-Polleur: la célébration s’est conclue par un verre de l’amitié, permettant de faire (mieux) connaissance les uns avec les autres.

Merci à la communauté de Polleur et Jehanster pour son accueil !