Clés pour lire l’évangile de Luc

Dans cette série hebdomadaire, nous voulons fournir des clés pour ouvrir et apprécier le texte de l’évangile. Cette semaine, nous poursuivons la lecture continue de Luc : Lc 9, 23-27.

31. Celui qui veut marcher à ma suite

Celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. (Lc 9, 24).

Deux transformations sont requises pour suivre Jésus, pour être disciple : renoncer à soi-même ; prendre sa croix. Renoncer à soi-même, c’est ne connaître que le Christ, ne plus regarder à soi-même, mais à lui seul qui nous précède. Le renoncement à soi-même peut s’exprimer ainsi : il marche devant, tiens-toi fermement à lui et oublie-toi.

« Qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. » (9, 23) Si nous nous sommes oubliés nous-mêmes, si nous ne nous connaissons plus, alors nous sommes prêts à porter la croix à cause de lui. La croix, ce ne sont pas des maux et un destin pénible, c’est la souffrance qui résulte pour nous uniquement du fait que nous sommes liés à Jésus et la mort à soi que cela implique. La croix, c’est la mort du vieil homme, sortir des attachements de ce monde, et ce chaque jour, comme écrit Luc.

Le supplice de la croix

« Les Romains tenaient probablement des Carthaginois ce supplice d’origine orientale, le crucifiement. D’abord réservé aux esclaves, il fut infligé aussi aux condamnés des provinces. La croix, le plus souvent en forme de T, n’était pas haute, assez seulement pour que les pieds du supplicié ne touchent pas terre, tandis que ses mains étaient fixées à la poutre transversale soit par des cordes, soit par des clous. L’intérêt des écrivains du Nouveau Testament pour la croix n’est ni archéologique, ni historique, mais exclusivement christologique. S’ils parlent de la croix, c’est toujours de la croix de Jésus, le Christ, le Fils de Dieu. » (J.J. VON ALLMEN, Vocabulaire biblique, 1969)

Abbé Marcel Villers

Le Vatican a rendez-vous avec les familles du monde entier

 2014SynodeEveques

Le Synode extraordinaire des évêques sur Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation a été ouvert par le pape François ce dimanche 5 octobre

Voici le lien vers un premier article, introduction à ce Synode :

Le Vatican a rendez-vous avec les familles du monde entier

Pour suivre l’actualité de ce Synode, nous vous suggérons :

  • Radio Vatican (en français)
  • Les Médias catholiques
  • La Libre, avec les articles signés Bosco d’Otreppe (comme le premier article cité ci-dessus), correspondant sur place à Rome
  • Sur RCF-Liège, émission quotidienne à 19h10 (à partir du 7 octobre); pour écouter RCF-Liège : soit 93,8 FM, soit www.rcfliege.be
  • Le magazine français Famille chrétienne, dont le journaliste est un spécialiste du Vatican (Antoine-Marie Izoard) et le journal
  • La Croix, qui propose un dossier spécial et un blog (avec des regards croisés, c’est-à-dire de contributeurs externes)
  • Et même des vidéos sur YouTube !

Pas de doute, en consultant  tous ces sites, vous aurez une bonne idée de ce qui se passe à Rome ces jours-ci 🙂 ! Et les gazouillis du pape, que vous pouvez lire dans la colonne de droite de ce blog, vous éclaireront sur la pensée du Saint-Père !

Photo : Radio Vatican